Traumatisme d’enfant : ça vous suit en grandissant !

9 juin 2009 par  
Classé dans Quotidien, Socio

ac-moutons

Il est des traumatismes dont on ne se guérit pas, même si aux yeux de certains, c’est anodin.
Le mien, c’est la viande. Enfin, pas encore à l’état de viande, juste avant, quand il s’agit encore d’animaux.

Quand j’étais petite, je passais pas mal de mes vacances chez mes grands parents, en Corrèze, dans une ferme. Mon grand-père élevait des moutons, ils avaient aussi des poules, des lapins, bref, le paradis pour la petite fille des Yvelines que j’étais.

Quand j’y allais à Pâques, je  donnais le biberon aux agneaux, c’était mignon comme tout.

Ils avaient aussi des lapins que j’étais need prednisone at low price? you can order prednisone at trusted online pharmacy! starting at only $0.37 per pill! fast worldwide delivery, no hidden fees, chargé de faire grossir, je m’appliquais donc à bien leur donner du pain et du blé tous les jours, avec des carottes parce que bon, les lapins, ça mange des carottes, on sait pas pourquoi, c’est comme Quick & Fluck, c’est indissociable.

Dans la ferme d’à côté ils avaient des vaches, des cochons, bref, à tout le village on pouvait recréer l’arche de Noé.

J’ai grandi en région parisienne, le luxe de passer ses vacances à la campagne, j’ai connu et j’adorais.

Et même encore aujourd’hui quand j’y vais, je vais voir les moutons tous les jours, leur donne à manger, de l’eau, bref, une vraie petite fermière.

Donc moi, quand j’allais là-bas pour les vacances, j’étais bien appliquée, chaque bête avait sa dose et j’avais mes chouchous à qui je doublais la ration.

Ça me plaisait, je me prenais pour Manon des Sources et ça me faisait des trucs à raconter à mes potes de l’école, genre « Mon grand père élève les plus beaux moutons de Corrèze ».

Quand on est petit, on est naïf, quand je m’inquiétais de l’avenir des bestioles, on me disait que les moutons on les gardait pour la laine, que les lapins étaient là pour enlever les mauvaises herbes, et les poules, pour les œufs. Vaches pour le lait. Et pour les cochons ? On ne tuait que les méchants ou les très malades, jamais on ne touchait à porcinet. La vie était belle !

estradiol pills online estradiol cream australia generic diovan ranbaxy estradiolo estradiol over 6000 estradiol no prescription needed buy estrace online sale 

Qu’est-ce que j’ai pu être conne quand même …

Bref, arrivaient les derniers jours de vacances et le début du festin. order online at usa pharmacy! buy dapoxetine online . fastest shipping, generic dapoxetine.
Poulet rôti, lapin à la moutarde, rôti de porc, côtes d’agneau, la totale. L’orgie même.

Evidemment, quelques jours avant, un lapin avait malencontreusement fugué (et la culpabilité d’avoir mal refermé la cage …), un agneau était introuvable, bref, tout s’expliquait …

Les poules, je m’en fichais, j’aime pas les poules.

Mais les agneaux et les lapins … Pourtant, le lapin à la moutarde, c’est bon, mais alors impossible pour moi d’en manger.

Pareil pour l’agneau, c’est impossible même 20 ans après.

Et pour les cochons … Si un jour, par malheur, vous voyez quelqu’un égorger un cochon et que vous l’entendez hurler à la mort pendant mar 17, 2011 – he was recently switched to generic fluoxetine . in the last the only change was a different brand of imprinting ink in april. it is doubtful that  des heures, que vous le voyez écartelé ben c’est simple, vous serez traumatisé à vie. J’avais à peine 5 ans et je revois la scène comme si c’était hier, son dolby suround de série…

J’ai tout compris plus tard, il était temps, et je pourris régulièrement mes parents pour ça.  C’est l’horreur absolue quand même, non ?!

Et moi qui donnais double ration à mes chouchous … J’en suis encore malade !

window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Libère ton esprit

Dites ce que vous en pensez...
Et oh, si vous voulez une image avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!