Je vieillis … oui mais pas trop vite

8 juillet 2009 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Quotidien

sally-mann-cara
Les années entre 25 et 30 ans ne sont, je pense, pas les meilleures années.
On est entre la jeune fille et la femme, la vraie.
Entre 25 et 30 il doit s’en passer des choses dans la vie d’une femme si l’on en croit les statistiques : mariage, premier, voir deuxième enfant, évolution dans la vie professionnelle, bref, on en devrait pas chômer.

premenstrual dysphoric disorder, order fluoxetine online no prescription , order prozac online pharmacy uk prozac dosage for anxiety 80g prozac 80 mg once 

Pourtant, quand on vit à Paris, qu’on a quelques années d’études derrière nous, qu’on choisit un domaine professionnel ne favorisant pas vraiment la construction sentimentale, ces années ne sont pas forcément les meilleures.
On voit, si on a grandit en province, nos copains de collège/lycée se marier, faire des gamins, acheter une maison, tandis que nous, à Paris, on cherche plutôt un appart au loyer en dessous de 1.000 Euros, un job au dessus de 2.000 Euros, et un mec capable de suivre cette vie un peu folle. Pas simple tout ça.
Alors il faut se rassurer comme on peut.
Quelques pistes pour se réjouir :

Quand on a 27 ans, on ne peut décemment pas coucher avec un mec de 10 ans de moins, pourtant on ne vire pas gérontophile si on couche avec un mec de 10 ans de plus. Bon point.

Généralement il nous suffit de miser sur des crudités ou des protéines pour perdre 1 kilo en 2 jours. Dans 10 ans, on s’en débarrassera moins rapidement.

Comme on est locataire, on peut se dire qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait, qu’on va peut-être tout lâcher pour aller vendre des colliers de coquillage sur les plages du Brésil, ou pour ouvrir un café en Provence.

Comme on ne gagne pas énormément, on ne peut pas vraiment mettre d’argent de côté, donc on en profite plus au quotidien.

On a généralement des jobs qui font rêver les petits cousins « Ma cousine elle bosse dans la pub à Paris », « Ma cousine elle travaille sur Internet ». Y’en a, ça les fait rêver …

Quand on retrouve nos copains de collège/lycée on passe pour l’originale de la bande, celle qui « est montée à Paris », qui a pris en main son destin … Alors que bon …

On peut se dire que, puisque pas d’enfant, pas de mari, on est totalement libre, on fait l’objet de dossiers réguliers dans la presse féminine. « Ces femmes qui s’assument », « Je privilégie mon métier à ma famille » et autres marronniers.

nov 3, 2014 – doxycycline 400 mg doxycycline 40 mg for acne doxycycline 40 mg generic doxycycline 40 mg modified release doxycycline 40 mg side effects

Les amis se marient, jouent les entremetteurs aux mariages. Pas toujours fructueux mais au moins ça fera des souvenirs.

On arrive encore à sortir 3 fois par semaine sans avoir besoin de poser un congé maladie pour récupérer.

On nous appelle encore « Mademoiselle », par contre on n’aime pas quand d’office on nous tutoie dans la rue ou quand on fait nos courses.

On se dit qu’on a encore le temps pour l’anti-ride, même si on est souvent rattrapés par les discours marketing

On ne prend pas peur quand on ne porte pas de soutif, le test du crayon est passé haut la main

On peut gruger au tarif étudiant et si on a dormi plus de 5heures, on peut se tenter le tarif moins de 20 ans chez le coiffeur !

prozac 90 mg capsules buy prozac for cats buy fluoxetine online prozac 10mg for dogs prozac online uk. prozac uk side effects 40 mg tablets buy prozac

Alors les quelques années qui nous séparent de la femme responsable et qui s’assume qu’on va devenir, on en profite parce qu’on sent bien qu’on prend la bouteille :

On se sent parfois largué quand on entend des petits jeunes parler entre eux

On se sent vieille quand on sort en boite, nette impression d’être entourée de lolitas et de lolitos

– Les participants aux émissions de télé réalité peuvent avoir presque 10 ans de moins que nous. Pendant les 3 premières années de la StarAc, ils avaient mon âge les gagnants … Un signe qui ne trompe pas.

On ne comprend pas les goûts vestimentaires des djeuns. Heureusement, la tektonik semble être morte, là on s’est vraiment pris la grosse claque

Nos grands-parents nous ont parlé de la guerre qu’ils avaient connu et nous racontaient

Nos parents sont des babies boomers pour qui on va raquer sévère

Il nous arrive de faire encore la conversion en francs pour des grosses sommes

On a connu l’ère Mitterand, la mort de Gainsbourg, de Michel Berger, de Patrick Roy, de Freddy Mercury, on se souvient du bicentenaire de la révolution, de la guerre du Golfe, on a connu les sacs de riz à l’école. Ça nous rajeunit pas mais on a au moins l’impression d’avoir vécu des choses historiques.

On se prend pour des trendsetters parce qu’on s’est mis à Internet avant les autres, qu’on a eu le 1er iMac, qu’on a connu l’époque des dossiers sur 3 disquettes ou du Zip.

Alors, vieille ou pas ?! C’est  mieux après 30 ans ? (mentez si ça n’est pas le cas)

Photo : Sally Mann, une photographe de génie qui a revisité les traditionnels photos de famille, allez voir ce qu’elle fait c’est vraiment surprenant.

best prices for all customers! dapoxetine generic name . next day delivery, buy dapoxetine online.
window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

31 Réponses pour “Je vieillis … oui mais pas trop vite”
  1. C’est marrant que tu parles de ça parce que ça me pose beaucoup question ce problème « on ne me considère pas comme une femme mais en même temps je ne suis plus une gamine » (est-ce parce que je vais bientôt fêter mes 27 ans ?). Belle analyse en tout cas ^^

  2. Lunna dit :

    C’est marrant que tu parles de ça car j’ai « seulement » 21 ans et je me pose ces même questions. Je viens de quitter l’adolescence et je me sens pas encore « femme ». Sachant que’on croit que j’ai 16 ans (les gens disent 18 car ils voient dans mon regards qu’ils ont pas intérêts à dire 16…). Bref ravie de voir que je ne suis pas la seule à me poser ce genre de question, sachant que pour moi la vieillesse n’est pas une question d’âge (ma mère en a 57 et fait la quarantaine… pourvu que je vieillisse comme elle !!!) et dans la tête. La preuve, on en parle alors qu’on devrait ne pas se sentir concernée…

    Bisous

    P.S : t’as reçue mon mail ?

  3. Ne m’en parle pas ! Je vais avoir 33 ans la semaine prochaine !!!
    très drôle ton post 😉

  4. Anne Claire dit :

    @Marie/ChroniqueBlonde : Profite de tes 26 ans, tout s’accélère après ! 😉

    @Lunna : Tout est dans la tête, certes, mais il y a des signes qui peuvent tromper ! Devenir femme, ça n’a rien de simple ou de logique, peut-être que ça viendra du jour au lendemain et qu’on s’angoisse pour rien …

    @Gaelle : Si je ne me trompe pas, tu es maman, le problème doit moins se poser, non ? Quand on est mère on ne se sent pas toujours « femme » ? Ton avis m’intéresse !

  5. Aurel dit :

    aucun lien, mais la photo est magnifique

  6. Claire dit :

    Anne-Claire !!

    Comme ça fait du bien de ne pas se sentir seule 😉 J’ai bu tes paroles, je me suis complètement reconnue,et je crois que si je regarde un peu mon entourage, je ne dois pas être la seule !!
    Biz de la provence (où je garde Maxou, et oui 27 ans et on est des supers taties aussi:)

  7. Lousia dit :

    Marrant… Comme je m’y retrouve aussi. Surtout l’émerveillement pour le boulot… (Alors qu’en fait c’est juste parce que ça parait compliqué, donc, follement intriguant. Ou pas. Juste pour faire semblant de s’y intéresser peut-être.)
    Comme toute provinciale entre 25 et 30 ans donc.

  8. Pierre dit :

    Très joli post, et cela s’applique aussi aux mecs et donc je m’y reconnais aussi beaucoup !
    Mais c’est un discours que l’on entend de plus en plus autour de nous, génération désabusée, moins naïve ? il y a des belles études sociologique a faire autour des trentenaires…

  9. annouchka dit :

    J’ai adoré lire ce billet, je m’y suis totalement retrouvée mis à part le fait que le bon mec, je crois l’avoir trouvé. Tu as raison quand tu dis qu’une femme entre 25 et 30 ans peut parfois se sentir mal dans sa tête, moi je vois les années passer à vitesse grand V et je me dis qu’il va peut-être falloir que je songe à grandir un peu, fonder une famille… Mais j’ai du mal à renoncer à cette vie urbaine et aux sorties insouciantes entre copines. Et comme tu l’expliques si bien, tu vois les copines de province qui attendent leur deuxième enfant, tandis que toi as l’impression que ta vie s’est arrêtée :d
    Pourtant on a quand même l’impression d’avoir pris un sacré coup de vieux !

  10. Sekhmet dit :

    Argh… je viens de te lire et je me reconnais totallement… à part le fait qu’à 35 ans j’ai l’impression de passer dans la case femme et quand on est femme et qu’on a encore pas passé par la cas mariage, enfants etc… ben c’est la galère…

    moi j’arrive plus à vivre au jour le jour, j’ai plus la fraicheur de 25-27 ans et une nuit de folie se voit tout de suite sur mon visage… j’ai besoin de masques rafairmissants et de crème antiride et un 1kg se prend en mangeant un macaron et pour le reperdre il me faut 2 semaine de salade avec 5heures de sport par jour… j’exagère un peu… mais je te dirais juste « profite à fond »… de 25 à 35 ans ce sont les plus belles années d’une femme…

  11. Anh dit :

    la photo est magnifique ! merci pour la découverte d’une artiste.
    Sympa ce bilan de vingtenaire…

    (une quarantenaire)

  12. Anne Claire dit :

    @ Aurel : Oui, cette photographe est vraiment très douée, tu as vu le site ?

    @Claire : Contente de te voir ici ! Tu as raison, a 27 ans au moins on est des tantines en or !

    @ Louisa : Oui, et pour entretenir le mystère il vaut mieux ne pas parle du salaire, ça ferait moins rêver du coup !

    @ Pierre : Bienvenue ici, ça manque parfois d’homme ! Je rêve de me consacrer aux études socio, en attendant je tente d’analyser un petit peu ma petite personne et il y a déjà du boulot ! Tu n’auais pas envie de faire une réponse côté masculin ? Je suis sure qu’il y a plein de choses à dire … et à découvrir !

    @ Annouchka : Le comparatif avec nos amis d’enfance est souvent assez dur mais finalement, elles nous envient parfois ce qu’on a et ce rythme de folie. parfois c’est l’inverse, on passe pour la fille pas responsable, carriériste, d’où le fossé qui se creuse parfois très rapidement avec nos amies d’enfance.

    @ Sekhmet : Programme du we : manger, boire, faire la fête alors ?! 😉 25/35 c’est vraiment chargé, on doit arriver à tout concilier, à évoluer, pas simple. A 35 ans tu te sens plus libérée ? Ton avis m’intéresse, tu ne veux pas faire un article ?!

    @ Anh : Contente que l’admiration soit partagée .. Et comme pour les autres, un article sur ton point de vue m’intéresse beaucoup, tu te lances ?

  13. MissBrownie dit :

    Très sympa ton billet :-)
    Bon je suis mariée depuis 7 ans, j’ai 2 enfants, je suis propriétaire et j’ai 29 ans, mais je me reconnais bien dans pleins de points!

    Par contre, tu vois, mes amis qui ont été plus longs à fonder une famille ou qui y pensent seulement ben ils gagnent mieux leur vie que moi, ont une grosse maison avec jardin [j’ai un appart] et 2 voitures dont une grosse berline [on a 1 scénic]

  14. Anne-Sotte dit :

    Suis ravie de découvrir ce blog avec un aussi chouette billet ! 😉
    Suis bien d’accord avec toi sur tout, même si je dois l’avouer, à 28ans et des poussières, ma vie est un peu un mix des 2 styles que tu présentes : Sur Paris, un boulot « passionant », une vie très active etc. Mais aussi en couple depuis longtemps, bien posés et propriétaires d’une tite maison en banlieue.
    je pense bien sûr que l’essentiel est que chacun y trouve son compte ! Mais il est vrai que c’est un age où on se pose pas mal de questions, où on a envie de profiter à fond des plaisirs parisiens, de voyager, d’évoluer professionnellement etc. mais où on se dit que fonder une famille pas trop tard c’est pas mal aussi…

  15. Capucine C. dit :

    Nous sommes bien toutes les mêmes !
    34 ans, propriétaire d’une maison, boulot bien payé mais pas épanouissant tous les jours (en même temps, si ça existe, faites-moi signe), je vis avec l’homme de ma vie, pas d’enfant. Plusieurs peurs, dont celle de vieillir.
    J’ai beau me dire que c’est inéluctable, qu’il y a toujours moyen au moins de rester jeune dans sa tête, je n’arrive pas à m’y faire.
    Et pourtant, je voudrais mourrir très vieille, avec toute ma tête.

  16. Foley dit :

    Arf c’est incroyable comme je me retrouve dans tout ce que tu dis! J’ai 27 ans dans 2 mois et c’est exactement comme ça que je vois ma génération ^^ Ravie de voir tout ça écris noir sur blanc, c’est vraiment chouette à lire.
    C’est fou comme on se sent entre 2 mondes, on peut à la fois débiter des conneries ultra régressives avec nos potes, et pourtant tenir une conversation « sérieuse » avec nos parents et leur génération.
    Et puis j’aime beaucoup aussi ta façon de décrire la vie à Paris et celles de amis de lycée/collége qui sont restés en province, je m’y retrouve tellement aussi! Bon heureusement que je suis en couple, sinon je pense qu’ils me regarderaient tous comme un truc un peu bizarre. Là c’est juste « mais comment ça vous avez attendu 3 ans pour vous installer ensemble? » et puis le mariage et les enfants toussa toussa… On verra on verra, on est pas pressé!
    Bref, très chouette billet :)

  17. Foley dit :

    Oh et puis merci pour le lien vers cette photographe que je ne connaissais pas mais qui fait des photos absolument géniales!

  18. annick dit :

    alors que beaucoup de femmes ont peur de passer le cap de la trentaine, je n’ai jamais été aussi heureuse que le jour où j’ai fêté mes 30 ans (en janvier). je me sens mieux, plus sûre de moi, plus femme. mais je me reconnais dans ce que tu dis, surtout le « on n’aime pas qu’on nous tutoie », ça j’ai vraiment horreur et comme je ne fais pas mon âge, ça va durer encore longtemps…

  19. Fanny dit :

    Je me reconnais tout à fait dans ce que tu dis ! J’ai d’ailleurs fait un billet sur le sujet il n’y a pas longtemps sur mon blog. J’ai 26 ans et je me sens un peu perdue quand je réfléchis à quelle est ma place, quelle est ma vie… Mais je ne changerais en rien ma « liberté » de n’être i mariée, ni mère de famille pour l’instant. Par contre, ça fait 3 ans que je suis dans une période adolescente de recherche de soi lol, de savoir qui je suis, ce que j’ai de plus que les autres, etc… Alors si tu as des conseils je suis preneuse.

  20. Pierre dit :

    @Anne Claire
    Je ferai avec plaisir une réponse « masculine » de ton article. Bien que j’ai un peu peur que cela soit vraiment très proche de ton analyse a toi.
    Attention, tu as appelé Lousia : Louisa. Et je pense qu’elle va râler 😉

  21. Lili dit :

    A 26 ans, même si je ne me retrouve pas dans tout, les grandes lignes me parlent bien.
    J’espère que ce sera mieux après 30 ans ! :-)

  22. Anne-Claire dit :

    Quel super billet si réaliste et si drôle – comme quoi la vie n’est pas si morose, hi-hi! – A 27 ans, vivant dans le Cotentin en Normandie avec ma p’tite famille et ayant un taf dans lequel je m’épanouis, je continue de mordre la vie à pleines dents et ne loupe pas une occasion de sortir, apprendre des choses,… J’ai entendu beaucoup d’hommes dirent que la période faste de la vie d’une femme était la trentaine, alors je m’interroge et attends de voir!

  23. mindaLICIOUS dit :

    Argh oui tout est vrai. bon je rapplique dès que j’ai la réponse pour l’après 30 ans 😉

  24. Heidi dit :

    Et que dire de l’âge bâtard des 30 ans ?
    trop jeune pour être vieux
    et trop vieux pour être jeune

    :-/

  25. kat dit :

    oui, c’est mieux après 30 ans…..pourquoi?
    parce que tu peux coucher avec un mec de dix ans de moins, ça passe, et dix ans de plus, ça passe aussi, hi ,hi…..
    j’ai 36, et franchement, c’est chouette, bon, c’est sûre, je ne gruge plus chez le coiffeur, et le tarif étudiant j’oublie, pour le reste, j’aurai pû écrire ton texte, en guise de conclusion, je me serai demandé comment c’est à 50 (bin oui, 40 pour moi c’est très près, hi, hi!!)
    biz!

  26. Sekhmet dit :

    Je prends ta proposition au mot et vais faire un billet sur mes 35 ans … il viendra au courant de la semaine prochaine.

  27. bergie dit :

    je viens de découvir ton blog et ton billet est vraiment proche de la réalité.
    Qu es ce qu’on cogite nous les filles ? je sais pas si les mecs se posent toutes ses questions…
    Je me retrouve sur de nombreux point pourtant j’ai 29 ans un mec, un enfant et vient de démménager à la campagne et pourtant quelle décalage avec les « jeunes » de 20 ans. avec des gosses finit les grasses mat’ la récupération après une sortie est super dur. on m’appelle encore mademoiselle (de temps en temps) tout n’est pas perdu!

  28. Requia dit :

    Alors en fait, je suis larguée … Ben oui, d’après mon passeport, j’ai 35 ans. D’ailleurs le mari, la maison et les enfants montrent bien que j’ai passé un certain cap. Et pourtant dans ma tête, j’ai encore 25 ans, je continue d’ailleurs à utiliser mon nom de jeune fille dans la vie professionnelle et je ne me fais pas à l’idée qu’on m’appelle Madame.
    Les copines de ma (belle)-fille (8 ans) m’adorent car elles trouvent que je ne ressemble pas à leurs mamans (trop mamans justement).
    Alors c’est mieux à 30 ans ? J’en sais, j’oscille entre 25 et 35 …

  29. Mlle A dit :

    et moi qui vient de fêter les 25 je suis en plein dedans ! j’avais prévu un billet à ce sujet !

Vérifiez ce que d'autres disent à propos de cet article...

Trackbacks

  1. […] écrivant mon article  » Je vieillis … oui mais pas trop vite » je ne pensais pas avoir autant de commentaires et réactions. Alors j’ai proposé à celles […]

  2. […] « A 27 ans, je vieillis … oui mais pas trop vite« , par votre dévouée, la version de Miss Blablabla « A 33 ans« , […]



Libère ton esprit

Dites ce que vous en pensez...
Et oh, si vous voulez une image avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!