La survie des lendemains de fêtes …

14 octobre 2009 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Quotidien, Socio

gueuledebois

En tant que fêtarde avertie depuis un bon paquet d’années maintenant, j’ai essuyé pas mal de samedis ou de dimanches à me dire que la fiesta bamboula cum-cum mania, passé un certain âge, c’est TER-MI-NE !

Parce que ces jours là …

On se dit que  » plus jamais ô grand jamais – dit-on d’un air décidé- on ne touchera un verre de toute sa vie  » (me concernant, cela n’a marché qu’avec le Martini blanc, qui m’a marqué à vie lors de la soirée des résultats du bac… Depuis, rien que son odeur me donne droit à la nausée).

On remarque que l’on a fait un semblant d’effort pour se démaquiller en rentrant à l’aube mais là, on ressemble plus à Robert Smith ou à Régine en toute fin de carrière.

On aperçoit une belle trace d’oreiller sur la joue, prouvant qu’on a dormi comme un gros bébé.

D’ailleurs le sommeil a été bon : presque deux minutes par œil pour tenter de les ouvrir, c’est signe de bon dodo.

Notre appartement ressemble à Beyrouth : une chaussure dans la cuisine, une pomme à moitié croquée sur la table basse avec le pot de Nutella à côté, les lunettes sont dans l’évier.

On reçoit des textos bizarres : « ben kes qu’il s’est passé hier soir ?« , « ça va, pas trop mal aux cheveux ? » Enfin, si toutefois le téléphone ne s’est pas fait la malle pendant la soirée.

Notre mère nous appelle (vers midi, toujours ces matins-là, et sur le téléphone fixe, celui qui où il faut descendre de l’espace mezzanine pour répondre …) et nous demande qu’on ait bien l’obligeance de lui passer sa fille. Si si, celle qui a une petite voix toute douce normalement.

Les seuls aliments possibles à avaler restent le Big Mac et les Deluxe potatoes, accompagnés d’un grand Sprite bien frais (et là, même si c’est mal, on est contentes d’avoir la maison de Ronald à 2 minutes).

Plus qu’une banale toilette, la douche est vécue comme une véritable renaissance.

On se dit que finalement, « la saga du dimanche » sur M6 (starring Jenny Garth dans un rôle de femme battue), ben c’est pas si naze que ça tout compte faît.

Le samedi par contre, on est capable d’enchaîner les 5 épisodes d' »un dîner presque parfait », « c’est du propre », « super nanny », « panique chez le coiffeur » et « on a échangé nos mamans » sans ciller.

Pourquoi y’a-t’il une dizaine de bleus sur mes gambettes ?

A qui appartient ce numéro de téléphone ? C’est qui « Jérémy nouveau Casino » ? D’ailleurs, je ne suis pas allée au nouveau Casino hier, si ?

On ouvre son portefeuille avec crainte pour regarder la collection de tickets de CB accumulés pendant la soirée … Au secours, où est ma CB !

On pratique bien comme il faut le bon vieil adage « il faut boire 1,5 litres d’eau par jour ». Sauf que là, on boit en une après-midi ses besoins en eau pour la semaine.

Un bon café bien noir sera toujours un point de départ pour reprendre le fil de ses idées.

On tenterait bien les conseils des magazines féminins qui nous jurent que le meilleur moyen de récupérer, c’est de sortir et de faire un footing. Mouais. Le seul problème c’est que quand je bouge la tête, j’ai l’impression de refaire le Goudurix au Parc Astérix.

Et vous les filles ? C’est quoi vos trucs pour survivre au lendemain d’une nouba d’enfer et combattre la veisalgie (c’est pas beau ça, on apprend de nouveaux mots scientifiques en plus …) ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

13 Réponses pour “La survie des lendemains de fêtes …”
  1. Heureusement que je ne lis pas « veisalgie » un lendemain de fête sinon j’aurai mal aux cheveux ^^

  2. les lendemains de fête: quand c’est samedi c’est l’horreur parce qu’il faut faire les courses avec un capitaine caverne la tête dans le cul, que du bonheur. quand c’est le dimanche, dvd, dvd, dvd, dvd… pas de recette miracle, un nurofen et hop.

  3. Audrey dit :

    C’est fou comme je peux me reconnaître dans cet article. On se connaît non?
    J’avoue qu’un bon menu big mac avec frites et coca + nuggets sauce barbecue c’est un putain de bon remède.
    Si on veut faire plus light, il faut savoir que le japonais passe aussi très très bien.
    Et dire que le lendemain d’une cuite en semaine, je me ramène avec ma baguette et mon pâté de foie au boulot au lieu d’un bon petit croissant.
    Et oui, ça m’est arrivé plus d’une fois…envie folle de salé et non de sucré.
    Aussi non, une idée: faire du bodyboard à Dreamland ça requinque grave!

  4. Aurel dit :

    ah bah dis donc, on dirait mon programme de dimanche dernier!!
    Blague à part, effectivement le mc dalle est un sauveur incontestable, tout comme le bain chaud pour éliminer les toxines (si si, ça marche!) et éventuellement la balade du quartier histoire de s’aérer les idées…

  5. Melanie_rm dit :

    Grave erreur sur le big mac les filles: votre corps appelle du lipide et du glucide mais c’est pire, le mieux est de manger des fruits et légumes. Sinon des sashimis font bien l’affaire pour moi aussi, mais il faut avoir un vrai bon resto japonais à proximité…

    Je dois dire que je n’ai pas beaucoup de lendemain mal aux cheveux (pourtant tu me connais sur les sorties Alice) alors ma recette doit être efficace:
    1. On n’oublie pas de boire PENDANT la soirée (Alice tu connais l’adage: 1 verre d’alcool, 1 verre d’eau) même si on le fait une fois tous les 3 verres c’est un bon début
    2. On boit de l’eau avant d’aller se coucher
    3. On DORT et longtemps (hors de question de mettre un réveil) avec une bouteille d’eau à côté de l’oreiller pour ne pas se lever si on a soif dans la buit
    4. Essayer de ne pas dormir avec des vêtements trop serrés (si on est assez lucide en rentrant) ni trop chauds parce qu’il y a aura forcément un coup de chaud dans la nuit
    5. En se levant: boire de l’eau, puis douche et lavage de cheveux à l’eau froide. Je ne sais pas pourquoi si je souffre de veisalgie ça coupe le tout radicalement
    6. Ensuite faire le légume dans son canapé en regardant des dvds

  6. Alice dit :

    @ Marie chronique blonde : c’est clair !! Je ne connaissais pas le mot avant d’écrire cet article mais ça un peu flipper (et pourtant, ça arrive souvent !)
    @ la chauve-souris : bien d’accord avec toi ! Du coup, glande le samedi et le dimanche est rarement plus productif … Conclusion : Pour un week end chalala, la cuite du vendredi soir éviteras !
    @ Audrey : je savais que ça te parlerait 😉 Par contre le pâté de foie, tu es vraiment une vraie warrior !!! Pour les remèdes, ma grand mère (de saint brieuc, une référence en remède anti GDB donc) m’a appris un super truc : eau chaude + jus d’un 1/2 citron pressé + une bonne cuillère de miel et c’est reparti pour une folle nuit 🙂
    @ Aurel : Perso la ballade dans le quartier, je peux pas ces jours là, trop de monde et trop de touristes qui s’ébahissent bêtement devant la moindre boulangerie !!!
    @ Mélanie : Des fruits et légumes ??? Mais c’est beaucoup trop sain ça non ?? 😉 Merci pour ces conseils en tous cas, j’essaierai d’en suivre au moins 2 en même temps la prochaine fois (même si le 6 me parait le plus réalisable)

  7. Anne-Sotte dit :

    Hi hi, j’ai encore vécu ça dimanche… Pas vraiment de bons conseils scoop, plutôt d’accord avec vous toutes :
    – boire le plus d’eau possible au réveil
    – un nurofen
    – Une bonne douche
    – Un Mac Do
    – La 6 allumée
    – Comatage obligé
    Au bout de qqe heures, ça va mieux… Mais il fait nuit, on va se coucher, demain faut aller bosser !
    Le pire, c’est quand on est pas chez soi pour vivre la gueule de bois… Ou qu’on a du transport à faire pour rentrer… En décembre, grosse soirée chez des copains, j’ai été incapable de reprendre le train le lendemain. Eux avaient un repas de famille, du coup ils m’ont laissé leur maison pour la journée, pour que je puisse me « remettre »… 😉

  8. Lilith dit :

    Mon remède à moi est très simple et hyper efficace :
    une grande tasse d’eau chaude avec le jus d’un citron, agrémenté de sucre. Parfaits pour faire pipi toute la journée et donc éliminer les toxines. Une bonne douche ou un bon bain pour celles qui le peuvent. Et de la détente : balnéo-manucure maison, Dvd, émissions tv qui ne demandent rien à nos neuronnes et des FECULENTS ( pates, riz, pain, semoule, etc. mais avec peu de matières grasses, svp!) pour absorber. Une bonne nuit de sommeil et le tour est joué, vous voilà fraiche et dispo pour attaquer la semaine!

  9. Alice dit :

    @ anne-sotte : le mieux est même de prendre le nurofen en rentrant, avant de se coucher. Encore faut-il avoir un semblant de lucidité 🙂 Sympa tes amis en tous cas !
    @ Lilith : j’aime beaucoup le « avec un peu de matières grasses pour absorber » !

  10. Elisa dit :

    Ah, très amusant!
    Et la photo…. j´adore!
    A plus
    Elisa, Argentine

  11. NADIA dit :

    super article, jme suis bien marrée en lisant !! 🙂 C’est clair que la gueule de bois on s’en passerait bien … Dur dur les réveils quand on se rend compte des textos vaguement trashoss envoyés à tous ses contacts (y compris son boss)entre autres … J’ai ma botte secrète, c’est une boisson qui s’appelle security feel better, c ra-di-cal, ça détoxe, pas de gueule de bois le lendemain !! Les remèdes de grand mère j’y croyais pas, maintenant encore moins. A bon entendeur … salut !

  12. Alice dit :

    @ Elisa : Merci pour ton passage !
    @ Nadia : Alors ça ça m’intrigue ! M’en vais enquêter de ce pas !! Merci pour l’info en tous cas !

  13. Nanna dit :

    Coucou, je vous rejoins ce matin …

    N’oublions pas, chères caractérielles, de compléter ces tableaux beaudelairiens par … la fameuse découverte d’une présence sur l’oreiller d’à côté.
    La présence : LUI.
    Lui, Y va bien, merci. Y dors bien. No problem.

    Et bonjour la re-prise de conscience. Petites secondes de solitude intense.

    Si Si. les preuves sont toutes là pour glorifier ton samedi matin 11 heures.

    Au sol, à qq centimètres , chaussures, caleçon, marcel, chaussettes, mélangés à des collants tirbouchonnés, plus glamour du tout, surtout à l’envers, le super petit haut acheté la veille, roulé en boule, comme un reproche.
    Ah Zut, le string aussi …

    Zut et Zut. On a bien sur fumé en rentrant. Le sandart est là (par terre aussi, pourquoi donc tout est « par terre » ces matins la ?) Ca sent pas bon. J’ai zappé le passage « vider le cendrier et mettre les huiles essentielles zen comme dans les pubs »)

    Re-Zut, ça bouge à côté. Va falloir gérer.
    C’est quoi cette barre dans mon dos ? Tu signifies quoi là ? remettre ça ?
    Ah oui, c’est vrai… hier soir …
    Ah bon ? J’ai dit ça ? Non, j’déconnais, Thierry
    … mais non, j’plaisante, Johann …
    Chu drole le matin, hein …

    Noblesse oblige : j’ai un peu honte de mon haleine de houblon sauce clope avec un zeste de saucisson appéritif.
    (Ben oui, ça faisait pas film d’amour américain : »bon, ben je vais me laver les dents, maintenant, comme tous les soirs)
    Ne pas penser aux bactéries. Ne pas penser.
    (va dire ça à une femme … )

    Ca t’est égal ? … j’ai qu’à me tourner sur le côté …

    Attends, attends, tu vas rire, j’dois être partie dans 10 minutes … Oh la la ! complètement oublié … Dimanche chez les parents.

    Tu voudrais quoi ? un café ? Soluble accepté ? prendre une douche ? et une grande serviette ? Où sont les toilettes ??? Pitié, pas ça ! … On se revoit quand ???

    Attends, attends … Tu sais, depuis mon divorce, je suis devenue très sauvage et solitaire … C’est pas moi qui t’embeterai en tous cas /ah ah, j’suis différente des autres/
    … Il faut du temps … non, non, NON… plus longtemps que ça …

    (juste le temps que ma mémoire sélective ait éffacé cet égarement de ma libido éthyliquement débridée)

    Pourtant, hier soir, j’me suis bien laissée aller. Et j’ai adoré faire ça.
    C’est juste un peu cher payé, le matin.

    Bof, Courage. Question de temps.
    Dans quelques heures, à l’aide des spaghettis réchauffées (parceque le McDo n’était pas dans les possibles déplacements) et d’introspection bien étayée, ce soir normalement, ça ira mieux.

    Après tout, on est que samedi midi.
    Et il faisait plutôt bien l’amour.
    Il est où son numéro de portable ?
    LoooooooooL

Libère ton esprit

Dites ce que vous en pensez...
Et oh, si vous voulez une image avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!