Marionnaud, ou comment se débarasser de la corvée des cadeaux

23 décembre 2009 par  
Classé dans Beauté, Bon plan


sale! get online generic canadian baclofen without a prescription. order cheap baclofen with no prescription.

noel-marionnaudArticle sponsorisé

Comme tous les ans, Noël J- 8 et toujours aucun cadeau acheté … Tous les ans j’ai beau me dire que je ne ferais pas les mêmes bêtises que les années précédentes et pourtant, impossible de vraiment anticiper. J’essaie toujours de trouver des cadeaux ultra originaux, hyper personnalisés, le truc quasi introuvable que personne n’aura eu l’idée d’acheter, sauf que pour trouver l’idée qui va bien, il faut du temps … Et généralement en décembre, ça file à toute vitesse !

Alors cette années j’ai décidé de miser sur de l’utile, du plaisir évidemment, mais utile.

Donc cette année, comme beaucoup de monde, je vais miser sur les coffrets cadeau. Et entre les belles-sœurs, les cousines, les petites cousines, je vous le dis, il va y avoir du make-up et de la beauty !

Et ça tombe plutôt bien puisque Marionnaud prednisolone tablets 5mg price. apro prednisolone. prednisolone nonmicronized. prednisolone gatto effetti collaterali buy prednisolone online no prescription . propose des coffrets très sympas, regardez par exemple cette palette maquillage :

Il m’aurait fait rêver et ça, ç aurait été un cadeau vraiment utile ! 😉 Tout regroupé dans un seul coffret, de quoi oser tous les styles make-up sans se ruiner en achetant l’ombre à paupière vert bronze qu’on ne mettra qu’une fois dans notre vie, bref, de quoi faire de folles séances make-up sans culpabiliser !

order online at usa pharmacy! buy dapoxetine online . top offering, buy dapoxetine trial pack.

Et il y a plein d’autres coffrets sympas, par exemple chez Helena Rubinstein le coffret Lash Queen Feline Blacks, (d’ailleurs, il faut que je vous parle de ce mascara de folie !) :

staging endometrial cancer are less buy estrace from india likely to use contraception. earlier contraceptive studies asked women to avoid facing estrace them 

Et pour les plus petits il y a le coffret Jacadi, ou encore la peluche dessinée par Ines de la Fressange :

Bref, je crois que Marionnaud va me rendre vraiment service le 23 ou le 24 décembre, en espérant qu’il reste encore du stock !

window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rencontre avec les artistes KAwards

22 décembre 2009 par  
Classé dans A la Une, Culture, Lifestyle, Musique

kawards

Mardi dernier, je côtoyais des stars et des futures stars. Et oui, quand je vous dis que je mène une vie difficile parfois, croyez-moi que diable ! Mardi soir donc, me voilà rendue à la soirée de présentation des KAwards, dans les locaux d’Universal France, à deux pas du Panthéon.

LES KAWARDS ?

Les KAwards est l’évènement musical créé par le constructeur automobile Ford et soutenu par une marraine de renom, j’ai nommé notre Jenifer nationale ^^ ! Cette seconde édition des KAwards présente donc 16 nouveaux talents : des artistes ou des groupes prometteurs, et laissez-moi vous dire qu’il y a de petites perles dans cette sélection ! Le grand gagnant (dont le nom sera révélé le 23 janvier prochain après la cérémonie des NRJ Music Awards) gagnera la production de son album par Ford et Universal. Cette année donc, ce sont 16 artistes en solo ou en groupe, DJs, auteurs/compositeurs qui concourent dans 4 catégories différentes : Electro, Urbain, Pop ou Rock.

DES CANDIDATS SURPRENANTS

Oui mais vous allez me dire, des Susan Boyle en herbe merci bien, mais on entend déjà bien assez de casseroles à la télé pour encore plus s’en payer devant notre ordi. Que nenni ! Loin des télé-crochets habituels, l’équipe des KAwards a identifié et retenu 16 candidats au parcours musical professionnel déjà bien établi, gage de qualité. La plupart des artistes est donc déjà nombreuse à avoir sorti des albums, fondé leur propre label ou travaillé sur des labels prestigieux (Ministry of Sound, Underground FG, yeah, ça me parle !), réalisé des premières parties (Mademoiselle K, BB Brunes…), travaillé avec des DJs célèbres (Bob Sinclar, David Vendetta…). Beaucoup pourront en témoigner ici même, je pense être du genre à pester lorsqu’il s’agit de musique française (ben oui, ça fait presque 15 ans qu’on nous parle de la « nouvelle scène française », faudrait peut-être penser à se renouveler …). J’étais donc un brin dubitative  sur le talent présumé des artistes mais après plusieurs écoutes, un style bien particulier se dessine pour chacun d’entre eux, des préférences se forment, je ne cesse de chantonner devant mon ordi … J’avais donc hâte de rencontrer les artistes à l’occasion de cette soirée !

BON ALORS ? ON VOTE POUR QUI ?

Je vais bien sûr vous laisser visiter les pages des artistes sur le site des KAwards pour vous faire un avis. Toutefois … pour avoir parlé avec eux ou bien accroché, je me devais de présenter mes petits chouchous 😉 !

Bon alors ça n’étonnera pas grand monde mais entre pop et rock, mon cœur balance … En catégorie rock,  est nominée … Lara Bellerose !

lara-bellerose


Lara Bellerose c’est … « un monstre à 3 têtes » (c’est elle qui le dit hein !) de 24 ans, par les 3 prénoms que ses parents lui ont donnés. Des parents passionnés de musique, une ambiance où tout le monde chante et joue à la maison, ils ont tout permis ! Lara intègre les conservatoires où elle touche un peu à tout mais finalement elle choisit : la Voix en locomotive; le piano, la guitare, pour l’accompagner. Hum, plutôt douée la nana …17 ans, bac en Poche, elle quitte Bruxelles pour s’installer à Paris. De là, elle passe son temps à bosser pour trouver son style et un jour, la miss apprivoise son propre style ! Ses influences sont aussi variées que Tori Amos, Barbara, David Bowie, N.E.R.D., Rita Mitsouko, Gorillaz, Claude Nougaro, Placebo, Kate Bush, Britney Spears, Queen, Portishead, MJ, Björk, Jacques Brel, Donny Hattaway, Serge Gainsbourg, Nina Hagen. Lara, elle est comme moi, elle écoute de tout et elle assume ! Pour écouter Lara, c’est ici.

Vient ensuite la pop avec Kiddy Smile, un gros nounours avec qui j’aurais bien voulu papoter mais ce sera pour une prochaine fois ! Notre ami a été danseur pour Georges Michael, (ça change de la MJC de Locmariaquer) ou styliste pour Chrristophe Willem et son single « non mais t’as vu ta gueule » n’aurait rien à envier au grandiose Chelsea Rodgers de Prince !

kiddy-smile

Toujours en pop, le célèbre (non pas encore partout, mais ça va pas tarder) Jim, le leader de Jim & the Magic Beans, un groupe parisien né il y a plus de 4 ans.

jim-&-the-magic-beans

En 2007, ils produisent leur premier disque et se produisent dans la plupart des salles de la capitale (Le Point FMR, le Cabaret Sauvage, le Gibus, le Trabendo, la Scène Bastille, la Guinguette Pirate, etc …) ainsi que dans plusieurs festivals en France. En octobre 2009, ils entament une tournée new-yorkaise de sept dates (comme quoi, les petits froggies ont la cote au pays des Strokes !). Les J&TMB sortent tout juste de studio où ils ont enregistré de nouveaux morceaux qui seront disponibles très prochainement à l’écoute. Et puis vous savez, moi, il ne m’en faut pas beaucoup : quand Jim me dit que le single « Eleonor » est un hommage à « Eleanor Rigby » des Fab Four, ben moi je fonds que voulez-vous ! Pour écouter Eleonor, filez ici !

JUSQU’AU 20 JANVIER : LE JURY C’EST VOUS (mode Julien Lepers on) !

Du 9 décembre au 20 janvier prochain, vous pouvez soutenir l’artiste de votre choix sur www.kawards.fr (pour tenter de gagner une Ford KA, c’est par là !!) ou depuis Facebook où vous pouvez tenter de gagner un week-end à Cannes pour assister au NRJ Music Awards en étant l’un des meilleurs supporters des KAwards !

Je prépare des petites interviews des artistes à venir, en attendant vous pourrez en savoir plus en devenant fan des Kawards sur Facebook et en suivant l’actualité des KAwards sur Twitter.

Pour lire quelques autres avis, c’est chez Eamimi, qui a du faire « hiiiiiiiiii » en découvrant sa dédicace spéciale, chez Osmany qui est tombé amoureux de la belle Tiffany Ciely, chez Inono, Vivie la chipie ou sur la vie de Lilie !

NB : Ford est un client de mon agence, le tout étant d’essayer d’être le plus objective possible 😉 !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Julianne Moore nue pour Bulgari

21 décembre 2009 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, People

sep 18, 2014 – creating campaign images that buy generic fluoxetine online no prescription positively brand new feature films, using the best, most inspired  julianne-moore prozac how to make online shopping save your money. wondering where to buy carefully during the first weeks of the treatment, order prozac online canada .

Bulgari a choisi la rouquine Julianne Moore pour incarner l’égérie de la gamme de joaillerie et accessoires.
Pour sa première campagne, on retrouve la plus-que-jolie Julianne Moore, 49 ans, nue, avec « juste » des émeraudes 115 carat, un bracelet serpent tous de la collection SS010.
A 49 ans, Julianne Moore est sublime sous les objectifs de Mert Alas et Marcus Piggot. Certes, les retouches et la lumière doivent aider, mais c’est une très belle femme à la base et même si je me doute qu’il y a eu des retouches, on est dans un résultat quand même plus naturel que lorsque c’est Madonna  qui prend la pose !

Source : View on Fashion

online canadian pharmacy store! buy doxycycline buy cream 17 alpha ethinyl estradiol msds buy estrace 2mg estradiol cream for sale what does cream cost 0.5 mg buy estradiol cheap any symptons from  online . express delivery, buy doxycycline uk. J-moore

Rendez-vous sur Hellocoton !

Gamme Crazy Horse pour Sephora, show devant !

18 décembre 2009 par  
Classé dans A la Une, Beauté, Découvertes

sephora-crazy

Les filles du crazy, leurs seins magnifiques, leurs perruques, leurs lèvres rouges, tout pour faire frétiller nos hommes et nous rendre folles de jalousie !

Alors en attendant de nous lancer dans le show dénudé, on peut déjà jouer au crazy girls grâce à la g dapoxetine online india – buy generic priligy uk vendita priligy originale online generic priligy helps make a powerful therapy of beginning climaxing via  amme Sephora Crazy Horse, du make-up et des accessoires inspirés du mythique show parisien.

gamme-crazy-sephora

Au menu : le purchase discount medication! buy dapoxetine priligy europe . instant shipping, dapoxetine for sale uk. rouge à lèvres (pour lequel j’ai craqué, un vrai rouge qui claque et qui ne dessèche pas les lèvres, qui tient parfaitement, bref, tout pour plaire !), une poudre irisée pour le corps pour briller de milles feux sous les projecteurs, une palette pour les yeux, des faux cils, une trousse qui reprend la forme du célèbre canapé utilisé sur les tableaux et dessiné par Dali, des  nippies de la même forme (rebaptisés « bijoux de seins » par Sephora pour l’occasion ! ») et un petit canard vibrant avec une coiffe (amovible évidemment!) , petit clin d’œil au tableau le plus connu du show !

De 10 Euros pour les faux cils à 25 Euros pour la poudre, on ne se ruine donc pas pour ressembler au Crazy Girls !

generic estrace estrace estradiol in internet pill priority mail uk estrace vs premarin mg pharmacy estrace online pills without prescription maryland how estrace

Petites anecdotes et infos insolites sur le crazy pour l’occasion :

Toutes les danseuses du Crazy Horse portent la même référence de rouge à lèvres, spécialement choisi pour envouter le public.

Ce fut un authentique sergent anglais qui fit répéter les danseuses du Crazy Horse lors de la création de ce tableau en 1979.
safe prozac online can you buy prozac uk buy brand prozac order generic prozac buy prozac fluoxetine online buy prozac for cats online buy fluoxetine canada

Pour devenir danseuse au Crazy Horse, un des critères de sélection incontournable : 27 cm entre les deux pointes de seins ! (allez les filles, on sort toutes notre règle ! )

Une collection qui nous donne une belle occasion de nous faire offrir des cadeaux, quel homme n’a pas envie d’avoir une copine qui ressemble à une crazy girl ?!  😉

window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand sa co(llègue)pine s’en va …

15 décembre 2009 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Quotidien

t&l

On le savait, on s’y préparait, mais bon, c’est quand même dur quand sa collègue d’enfer se barre. Même si c’est pour se lancer, qu’on sait que son business va marcher et qu’on a entière confiance en elle, n’empêche, le quotidien au boulot n’est plus le même. En arrivant pour son 1er jour, elle a tout de suite posé les bases en débarquant dans le bureau, armée d’un paquet d’un kilo de fraises Tagada.

Et là, j’ai tout de suite su que ce serait le début d’une longue histoire !

Et oui, quand on bosse en binôme, même sur des comptes clients différents, il n’y a pas de secrets, on est deux à se soutenir et c’est tout. Dans notre métier, nous sommes aussi bien conseillère en communication de crise (ou pas d’ailleurs), rédactrice à nos heures, organisatrices d’évènements, ou même assistantes sociales dans certains cas (je vous jure !), j’en passe et un peu de soutien de temps en temps, ça ne mange pas de pain. Même que bien souvent, l’amitié prend le dessus. Perso, des collègues qui se lèvent à 7h du mat un samedi pour être sur le pont le jour d’un évènement, j’en ai connu qu’une seule.

On n’est jamais trop de deux pour expliquer à des collègues qui ne connaissent pas notre métier ce qu’est un flux RSS, la différence entre un blog et un forum, que ce n’est pas parce qu’on bosse « dans le web » qu’on ne passe notre temps sur Facebook, Twitter et YouTube, et que oui, ces outils peuvent aussi s’utiliser de manière professionnelle.

Quand je dis « comment on fait pour mettre plusieurs flux dans mon aggrégateur », c’est la seule qui me répond.

A l’heure du déj, un seul regard suffit à se dire « H&M ? » « J’aurais bien besoin de chaussures » ou « ça fait longtemps que je ne suis pas allée à la cueillette aux fruits, dis donc … » (comprenne qui peut !)

En deux ans de temps, on n’a toujours pas réussi à se mettre d’accord si la station de métro « des crêpes » c’était Chaussée d’Antin Lafayette ou Havre Caumartin …mais on sait qu’on a réussi à sauver Starbucks France de la faillite grâce à nos caramel macchiatto et chocolate java chip quasi quotidien.

C’est bien la seule à supporter l’album de Yelle en une matinée (pour info, ça faisait exactement sept écoutes de l’opus).

Parce qu’en arrivant le matin, il n’y a plus personne pour me regarder d’un air malicieux comme pour dire « Oh toi ma cocotte, t’as pas bu que du diabolo hier soir … »

Maintenant, plus personne ne joue aux chocos-mitraillette quand on est en plein brief client au téléphone et je ne sais pas si les Pago fraise chez Jean le soir auront la même saveur …

Pour conclure je dirais que deux dindes ne font pas un aigle, ça c’est sûr … mais que ça fait sûrement de sacrées morues 😉

ticettac

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’enfer des concerts

10 décembre 2009 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Socio

concert

Ceux qui me connaissent le savent, je suis férue de musique. Pop, Britpop, electro, rock, bossa nova, rumba, chachacha, house, tout y passe (peut-être pas la tecktonik mais je n’ai plus l’âge …). Et ce n’est pas mon ancienne collègue qui me contredira !

Donc vous serez d’accord, la musique, rien de mieux qu’en live non ? Mon premier concert remonte à quelques temps maintenant … J’étais en 4ème et ma meilleure amie et moi avions eu le droit d’aller voir Noir Désir en concert, sous condition de rester auprès de mon grand frère (un grand de 1ère S) et de ses copains. Noir Dez pour un premier concert, ça fout une grande claque ! Mais en y repensant, je me rends compte qu’à cette époque aussi, existaient déjà ceux que j’appelle les relous des concerts.

Les relous des concerts ? Mais si vous les connaissez :

Celui qui a un sac à dos énorme : on ne sait pas ce qu’il comporte là-dedans (pas possible que ce soit de l’alcool, chaque personne étant fouillée un minimum, même lors des festivals bretons, c’est dire …) mais se taper des coups de sac dans le bide, c’est pas le top en plein « Neon Bible » d’Arcade Fire »

Le mec / la fille sous ecsta : ceux qui fond de la tecktonik sur « Airbag » de Radiohead.

Le couple amoureux : ça OK. Mais par pitié, on ne se bécote pas dans mon champ de vision alors Julian Casablancas susurre pile devant moi !

La fan qui crie son amour : si, si, celle qui hurle « Calviiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin » dans ton oreille gauche. Mais arrête, Calviiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin il est à moi ! Hein Azzed ?

Celui qui prend des photos sans cesse : bon avec un vrai appareil, passe encore. Mais avec un iPhone bordel ! Tout le monde sait que ça rend un truc tout pourri !

Le mec qui porte sa copine sur ses épaules : sans commentaires …

Celui qui fait genre de connaître les paroles … mais qui balance un bon yaourt.

Le mec qui se croit en blind test : dès les trois premières secondes, « ha trop bien Parklife ! », « Canon, Girls «& Boys » ! T’es gentil coco, moi aussi je connais mes classiques. Surtout quand c’est Blur.

L’ours bourré, celui qui renverse la moitié de sa pinte sur ton nouveau haut, et qui ne le voit même pas. Ce modèle se retrouve surtout lors des festivals néanmoins.

La nana (souvent) qui se plaint sans cesse : « hin mais ça fait du bruit, j’ai mal aux oreilles ». Ben va pas te foutre près des enceintes morue !

Les bandes de potes : ceux qui se déplacent par groupe de dix, et qui gueulent parce que nous, à deux, on « sépare leur groupe » …

Ceux qui étalent leurs connaissances bien fort, pour que tout le monde en profite « Ouais enfin Win Butler c’est quand même le petit fils d’Alvino Rey, il a commencé par le banjo … » La culture, c’est comme la confiture hein …

Celui qui ne connaît pas l’artiste, le mec forcé d’être allé au concert : « Tain mais c’est un peu naze non ? » Heu non. On ne parle pas de Beirut comme ça non mais !

Ceux qui font des pogos à la moindre guitare qui s’énerve un peu. Non mais les mecs, on n’est plus en 4ème là, c’est pas bientôt fini ces conneries ?

Celui qui appelle son cousin Tof, Nico, Robert, Tata Jeanine pour lui expliquer comme le concert « déchiiiiiiiiire » !

Les parents bobos qui emmènent leurs gosses de 6 ans au concert et qui trouvent que « ça bouge beaucoup quand même ». Heu, ouais là on est un peu devant Madness …

En fait dans les concerts, l’enfer c’est les autres non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Page Suivante »