Ce à quoi j’aurais voulu échapper … Ce à quoi je veux échapper !

4 juillet 2011 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle

zoloft is used for treating depression or obsessive-compulsive disorder (ocd). cheapest zoloft online. get discounts on drugs. zoloft brands. journalbaleine estrace online prescriptions with no membership, pittsburgh, cheapest buy estrace generic equivalent , how to buy estrace generic in us, non perscription cheap 

buy baclofen online, lioresal 10 25 wirkstoff, lioresal oral solution price in india. serve para que pump issues lioresal pros tablet lioresal novartis retail price « 5 mois … déjà », version optimiste, « encore 4 mois », version pessimiste … Ca dépend des jours !

Il y a du bon, du moins bon, du « raz le bol » ou du « encore! », en tous cas il s’en passe des choses et s’il y a eu quelques petites déceptions ou passages difficiles il y a aussi beaucoup d’espoir et d’envies pour la suite, petit aperçu …

Ce à quoi j’aurais voulu échapper

Les premiers mois, je ne vais pas en reparler, tout est déjà dit ici.

Les récits d’accouchements boucherie des déjà mamans qui ont apparemment oublié que le 1er accouchement pouvait être un peu angoissant pour les futures mamans … Entendre parler de forceps, de ventouse, d’épisio, ça ne fait pas rêver … Mais je crois que beaucoup de mamans veulent se faire mousser en racontant le cauchemar auquel elles ont survécu … Et étrangement ce sont elles qui en parlent le plus ! Pourtant j’en connais des jeunes mamans pour qui tout s’est très bien passé mais ça marque moins !

Les récits des jamais mamans qui rapportent des histoires / légendes type « elle a perdu son bébé à 8 mois ½ de grossesse », « son bébé est mort dans ses bras », « elle a fait un fausse couche à 7 mois et n’a plus jamais pu avoir d’enfant ». Et ça vient toujours des jamais mamans … On va dire qu’elles ne connaissent pas l’hyper sensibilité des femmes enceintes ou mettre ça juste sur une grosse indélicatesse … En tous cas à cause de ça j’ai bien mis mon bonheur de côté les 3 premiers mois et avec le recul je me dis que c’est vraiment du gâchis … Pas merci !

L’enchainement de rendez-vous médicaux en voyant le petit plus apparaître sur le test de grossesse (ou, pour ma part, sur les 4, on ne sait jamais, des fois qu’il y aurait une erreur …). A savoir : rdv médecin traitant pour prise de sang, rdv gynéco, choix de la maternité à 6 semaines de grossesse – c’est à dire pile quand tu te rends compte qu’il y a quelque chose qui se passe … pas le temps de « savourer » ou d’en profiter vraiment, tout s’enchaine très vite …

– La mine enjouée de la nana de la mairie « vous êtes 2 créateurs d’entreprise ?! Ne vous faites pas d’idée, très très peu de chance d’avoir une place en crèche, vous comprenez, face à un salarié qui est obligé d’aller au bureau vous ne faites pas le poids » … Parce que c’est bien connu, quand on a monté sa boite on ne fout rien et on peut rester à la maison toute la journée …

– Me tromper sur toute la ligne … Je me voyais accoucher en été d’un petit garçon, un petit gemini, comme moi … Faille de l’instinct maternel, je vais avoir une fille en automne, une petite scorpion. Plus à l’opposé de ce que je m’étais toujours imaginé, il n’y a pas … Cette histoire d’instinct maternel commence donc très mal ! Pour la suite, je l’imagine brune aux yeux marrons avec un caractère de porc (qui ressemblera donc beaucoup à son pôpa) je ne suis donc pas à l’abri d’une blonde aux yeux bleus sage comme sa mère une image !

Les amis qui s’éloignent, du jour au lendemain on sent qu’ils se tiennent à distance, pourtant ça n’a rien de contagieux et je suis toujours capable de parler d’autre chose que de ce que j’ai dans le ventre … Quelques déceptions c’est certain …

Les regards tristes de certaines femmes, en un regard on sent que ce qu’elles voient quand elles me croisent n’est pas facile, parfois elles en parlent, parfois elles tournent la tête, étrange sentiment de culpabilité et d’impuissance …

Ce à quoi je veux échapper

Couper les ponts avec les « pas encore parents » … Parmi mes amis très rares sont les jeunes parents, et pourtant mes amis sont mon équilibre, hors de question que je ne me retrouve qu’avec des parents, je veux continuer à me faire des pique nique sur les quais, voir mes copains montrer leurs fesses aux bateaux mouches, parler mecs et potins en terrasse avec mes copines, je ne veux pas me retrouver toujours au parc avec les jeunes mamans à parler d’érythème fessier et de coliques du nourrisson même si, j’en suis sure, ça va aussi ma passionner …

– Je ne veux pas m’entendre dire à des pas encore parents « tu verras, ta vie prendra un autre sens quand tu auras tes enfants ». Déjà parce que ça me rendait dingue d’entendre ça avant, et ensuite parce qu’on ne sait pas forcément qui on a en face de nous : et s’ils ne voulaient pas d’enfant ? et s’ils ne pouvaient pas en avoir ? Et puis très clairement, on passe pour des vieux cons à dire ça … Testé et approuvé !

Je ne veux pas devenir une maman flippée de tout, j’espère que je pourrais confier ma fille à mes parents, à des amis histoire de profiter de la vie à 2, de la vie d’avant, j’espère vraiment que j’en serais capable mais je crois qu’on ne peut jamais rien prévoir, alors je croise les doigts très fort ! (et de toutes façons je crois que si je ne suis pas « volontaire » ma mère serait bien capable de débarquer à Paris et de repartir dans le Sud ma fille sous le bras !). Je veux pouvoir garder ma vie de jeune femme, de compagne sans être une mère à 100% de mon temps (laissez moi y croire au moins !) Mais bon, je sais que les premières séparations vont être terribles et que loin de ma fifille je vais certainement avoir beaucoup de mal à profiter et à ne pas angoisser … Jen suis déjà à me dire que ca va être terrible pour elle de se retrouver toute seule dans sa chambre après avoir passé des mois entiers dans mon ventre …. C’est loin d’être gagné cette histoire …

Les kilos qui restent… Pour l’instant ça va, je suis dans la norme du 1kilo par mois (merci les nausées des premières semaines qui m’ont permis d’avoir du rab – que j’ai bien récupéré of course …) mais je vois déjà les changements (hors ventre), notamment cette couche de cellulite qui semble m’envelopper de la taille jusqu’aux chevilles me transformant en vieille pate à crêpe pleine de grumeaux … Et oui, pas toutes égales face à la grossesse !

Avant de tomber enceinte j’avais déjà des kilos à perdre, alors j’imagine le résultat après l’accouchement, catastrophique … Mais bon, j’essaie de ne pas trop y penser, je pense que j’aurai bien le temps de me morfondre et de chercher THE méthode pour retrouver un corps digne de ce nom !

Les t-shirts à message … Je n’en vois pas l’intérêt. Quand on a un ventre ballon je ne vois pas l’intérêt de mentionner dessus « je porte la vie et c’est magique » « bébé à bord » & co. J’ai pensé, à un moment, que c’était peut-être destiné aux usagers métro/bus, genre « laissez moi la place » mais je me dit finalement que s’ils font vraiment tout pour ne pas lever la tête, ils ne risquent pas de voir le message. Donc non, je ne comprends vraiment pas le pourquoi du comment … Mais si vous avez des pistes, n’hésitez pas, cela reste pour moi un grand mystère …

Je ne veux pas laisser tomber ma boite … Au début je ne me posais même pas la question, mais la répétition de « mais comment tu vas faire après, tu vas arrêter ? Tu vas retourner en agence ? Tu vas redevenir salariée ? Tu ne vas pas pouvoir continuer comme ça …» m’a un peu angoissé. J’ai pourtant des cas d’école à proximité, de très beaux exemples, mais le fait qu’autant de personnes me posent la question m’a fait douter …

illus-grossesse

Ce qui me plait vraiment …

La gentillesse des gens lioresal tablets . lioresal 10 mg. cheap lioresal. generic lioresal. baclofen cost. order lioresal. generic baclofen. purchase lioresal. purchase baclofen online. que je croise / rencontre. Les petites attentions, les regards qui font du bien, les mots gentils, ça fait un bien fou. A une période ou le corps change tous les jours, ou on peut avoir du mal à l’apprivoiser, ou on se pose beaucoup de questions, il y a des mots, des regards qui font du bien. Sans passer pour la malade de service, juste plus de petites attentions … Alors j’en profite pleinement !

Le fait de ne pas être salariée … Déjà parce que j’ai pu avoir un rythme décalé pendant les 4 premiers mois qui ont été vraiment difficiles … En ayant des insomnies de 4 à 9h j’en profitais pour travailler, en décalant mes journées, difficile à faire quand on doit pointer au bureau ! Je ne galère pas non plus quand je dois caler un rdv avec ma sage femme ou que je dois me faire piquer. Sans travailler moins je travaille en différé, je me rends compte de la chance que j’ai … Bon, par contre, les futures mamans, ne me jalousez pas trop vite, je ne vais pas faire de vraie coupure et pour le coup le combo « congés maternité » me fait rêver ! (oui, il y a encore beaucoup de boulot quant aux gérantes d’entreprises enceintes, un scandale même ….)

– La solidarité des futures / jeunes mamans. On en a des questions les premiers mois de grossesse, et j’iamgine que c’est pareil voir pire après, alors un petit message, un SOS, une question, sur Twitter ou sur Facebook, le coup de fil passé à une jeune maman, le café pris avec une future maman, tout ça, ça fait du bien. Ca rassure, on partage, c’est bien plus concret que dans les livres …

Le fait d’imaginer, se projeter … Comment elle sera, est-ce qu’elle aura les grands pieds de son père et les oreilles pourries de sa mère ? L’intelligence de sa mère et la logique de son père ? Est-ce qu’elle aura des cheveux ou rien sur le caillou ? Est-ce qu’elle sera calme ou agitée du bocal ? Bref, la chasse aux paris est ouvertes … Le rapprochement avec le futur papa, on est vraiment tous les 2 dans cette histoire et pour l’instant c’est plutôt chouette, on réussit à avoir une vie normale, à parler d’autres choses, on n’a pas encore viré gaga / flippés de tout, profitons en !

– Et puis, surtout, le fait de me « sentir capable » … Oui je suis capable d’être enceinte, d’avoir un bébé pour qui tout se passe bien pour le moment, je suis capable de devenir raisonnable en ayant une vie plus équilibrée et un rythme moins intense, je suis capable de penser à quelqu’un d’autre, de penser à cette petite fille avant de penser à moi, je suis déjà capable de faire des choses pour elle et pas pour moi. Je me suis habituée à ne plus vraiment être seule, ça fait 5 mois qu’on cohabite elle et moi, ça n’est pas rien pour la grande solitaire que je suis. J’avais peur, avant, d’en avoir marre, de me lasser, pour l’instant ça va, mais je sais que les 4 prochains mois ne vont pas être de tout repos, mais là encore, je me sens capable …

Les belles illustrations de ce billet viennent de la BD Journal d’une Baleine, de Manboou que je dois acheter au plus vite tant les illustrations me plaisent ! Plus d’infos par ici

window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

25 Réponses pour “Ce à quoi j’aurais voulu échapper … Ce à quoi je veux échapper !”
  1. blandine dit :

    :) le genre de billet qui fait sourire, et qui termine sur une note tellement positive.

    Profite bien :)

  2. Je t’embrasse très fort ! (pour le reste, on se dit en privé 😉

  3. Marine dit :

    Waouh ! Sacré billet… Et sacrés révélations ! Pleins de petits détails auxquels on ne pense effectivement pas vu de l’extérieur… Plein de courage ! Et surtout, profite à fond de ce qui te plait vraiment, en espérant que les 2 premières listes puissent ainsi prendre un peu moins d’importance.

  4. annouchka dit :

    Quel joli billet Anne-Claire ! Il me tarde de te revoir pour parler de tout ça avec toi 😉

    Je suis sûre que tu ne seras pas une jeune maman « flippée de tout », on croit toutes qu’on le sera mais quand bébé est enfin là, tu apprends sans t’en rendre compte à prendre sur toi pour te protéger toi-même ainsi que ta progéniture…
    Bizarrement moi je me trouve beaucoup plus zen qu’avant, alors que j’étais pourtant une angoissée de la vie en général. Mais devenir maman, c’est une fierté personnelle qui renforce la confiance que tu as en toi, et te donne l’impression de redoubler d’énergie et d’être plus forte qu’avant !

    J’ai remarqué moi aussi que les gens prennent un certain plaisir à te raconter des histoires horribles d’accouchements qui se terminent mal, de morts prématurées, de fausses couches tardives… Je me demande pourquoi… Est-ce que les gens qui ont vécu des histoires semblables sont aigris au point de vouloir blesser ou effrayer les autres ?

    A très vite !! (rahhhh j’ai hâte de voir comment ton ventre a poussé !!)

  5. annouchka dit :

    Oh, et je viens de relire à nouveau ton article (je l’avais déjà lu hier soir en fait) et je n’ai pas soulevé le point sensible de la vie sociale et des amis, mais c’est vrai qu’une fois « maman », les rapports ont tendance à changer… Je ne dis pas que tu perds tes amis, mais c’est vrai qu’avec ceux qui n’ont pas d’enfant, il y a un fossé qui se creuse quand même, tu n’as plus les mêmes préoccupations qu’avant. Ça ne remet aucunement en cause l’amitié qu’on peut avoir, seulement tu t’aperçois que seuls les « vrais » amitiés perdurent, et c’est naturellement vers celles-ci que tu te tournes.

  6. Anne-Laure dit :

    100% vrai !!
    Si tu veux, je te raconte mes accouchements. Ça s’est tellement bien passé que je veux encore faire plein de bébés. Je suis une junkie des accouchements 😉

  7. Maman Sioux dit :

    Je te trouve très réaliste pour une future maman.
    Un bon billet je trouve.

  8. juliette dit :

    Un chouette article plutôt positif au final, c’est cool 😀

  9. Suzanne Helen dit :

    Très bel article !
    Je suis à une période de ma vie où le fait d’avoir un bébé me travaille beaucoup… Mais aucun couple d’ami n’a d’enfants pour l’instant, alors je me pose tout un tas de questions comme celles dont tu parles ici…

    Mes amis sans enfants vont-ils prendre leurs distances ?
    Va-t-on réussir à garder une vie rythmée par des soirées, des sorties ?
    Vais-je réussir à lacher prise, à ne pas être hyperstressée ?

    Cet article est très rassurant face à une masse de blogs de « mamans à 100% » qui sont passionnées par leur maternité et n’abordent que ce sujet.

  10. Cindy dit :

    Bonjour !
    Deux conseils d’une jeune maman – future maman : trouve-toi une super nounou (ça simplifie grandement la vie quand on travaille et en plus elles sont plein d’expérience pour tous les détails pratique) et ne te pose pas trop de questions : j’étais comme toi quand j’attendais ma première et je me suis aperçue qu’en fait c’était bien mieux que tout ce que j’avais imaginé 😉
    A bientôt

    ps : 1 bouquin hilarant qui fait prendre du recul : http://livre.fnac.com/a2645498/Libby-Purves-Comment-ne-pas-etre-une-mere-parfaite qu’est-ce que j’ai pu rire en lisant ce livre pendant ma première grossesse !!!
    pps : arghhh, j’ai cédé à la conseillite aigüe des déjà momans, désolée :-)

  11. Manuelle dit :

    Je me retrouve à 100% dans ton article! 😉
    Bon courage pour la fin…

  12. e-zabel dit :

    ah mais c’est que du bonheur voyons ! (hum) (ba quoi ?)

  13. Montaw dit :

    Coucou ! J’adore ton article ! Moi je suis très étonnée (et des triste) aussi des gens qui s’éloignent parce que je suis enceinte, mais apparemment, ça fait partie des choses… Pour le reste, je suis presque tout entière d’accord avec toi (mais j’ai un tee-shirt c’est pour octobre qui me plaît bien :-)))
    Gros bisous !

  14. Pulchinette dit :

    Témoignage positif de jeune maman : Si ça peut te rassurer, ma grossesse, bien que découverte à 22 semaines, s’est super bien passée ! Un accouchement en 40 minutes une fois le col complètement ouvert et sans épisio.
    Tu as monté ton entreprise et t’as pas de congé mater ? Pas de problème ! Je suis étudiante, et j’étais en cours 2 jours avant d’accoucher ! :) j’ai repris quand la crevette avait 3 semaines, et là, pfiou, la fatigue…

    Tes kilos en trop ? T’en fais pas, celui qui a inventé l’allaitement était un génie : en 15 jours, je retrais dans mon 38 ! (j’ai pris 17 kilos avant le big bang)

    Prend juste les choses comme elles viennent, ce que tu sembles déjà faire, et tout se passera bien, il n’y a pas de raisons :)

  15. marie dit :

    bravo Anne claire,
    Tu fais un merveilleux auto diagnostic de ta grossesse.
    Je me suis complètement reconnue au moment de la pré-naissance de ma fille.
    Aujourd’hui ma puce a 15 ans et je vais te tenter de te rassurer.
    Avec mon mari, notre premier « bébé » avait été notre entreprise, je bossais comme une folle, et quand je suis tombé enceinte, le bonheur était total ou presque, presque a cause de tout ces gens qui y vont de leurs petits conseils:
    – tu vas devoir te reposer (j’étais enceinte pas malade), mange correctement, ne te mets pas trop au soleil, lave tes légumes au vinaigre (berkkk) et arrête la viande, fuis les animaux domestique, tu vas devoir oublier un peu ton job pour élever ta fille, tu vas voir l’accouchement c’est l’horreur mais on oublie vite (j’ai eu tellement peur de tous ces récits que je n’ai même pas voulu aller aux cours d’accouchement)

    Enfin autant de conseils BIDON qui nous emmerdent plus qu’autre chose.
    Comme j’ai un caractère de merde, j’ai fais le contraire, j’ai bronzé, nagé, mangé, câliné mon chien et mon chat, et surtout j’ai bossé jusqu’au 28 septembre pour accoucher le 30.
    Un accouchement, provoqué , long mais rien de bien méchant.
    Et j’ai repris mon boulot le 7 octobre, victoire avait 7 jours, on m’a traité de toute sorte de nom d’oiseau pour qualifier le fait que je retournais travailler aussi tôt.
    Tu sais je pense moi que le seul conseil qu’il faut écouter c’est celui de son cœur.
    Au fond de toi, tu verras tu sauras toujours quoi faire et quand tu auras un doute tu regarderas ta fille et tu auras la réponse.
    Ma fille pour la fête des mères m’a dit « maman, t’es top, si je pouvais changer quelque chose chez toi, et bien je changerai rien, t’es pas une maman conventionnelle c’est sure, et même si tu bosse beaucoup et que tu te reproche souvent de n’avoir pas été très présente, t’es pour moi la maman idéale, et j’espère pouvoir un jour te ressembler, car tu es mon modèle »
    Alors tu vois Anne claire, il n’y a pas de recette miracle, les gens autour de nous n’ont pas de meilleurs réponse que les tiennes.
    Vous ferez des parents merveilleux !!
    Amicalement
    Marie

  16. Estelle dit :

    J’ai une petite fille de 4 ans. Quand je suis devenue maman, j’ai cru que ma vie ne serait plus aussi chouette qu’avant et tu sais quoi ? C’est pas vrai ! J’ai garde mes amis non parents, je me suis rapprochee de copines devenues mamans, ma vie n’est plus comme avant… mais elle est tres bien comme ca et je n’y changerai rien ! C’est vraiment la grande decouverte que j’ai faite, devenir maman, ce n’est pas tirer un trait sur la liberte c’est apprendre a s’organiser 😉

  17. Anna dit :

    Et dire que je voulais t’offrir un tshirt à message bien ring’, je suis déçue 😉

  18. Moricettte dit :

    :) c’est tjs chouette de voir une nouvelle maman :)

    (et sinon, malheureusement, vu les protocoles medicaux aux antipodes de la physiologie en france, les pauvres maman misérées racontent vrai… je te conseille d’aller lire les normes sur le site del’oms pour toi comme ton petit qui va arriver, et de prendre le num d’une nana de la leache league avec toi à la mat, les sf sont archi nulles en allaitement, si tu souhaites allaiter^^) tout ça te permettra de voir les 2 cotés de la médaille (physio / medical) et te permettra de faire tes choix en toute connaissance de cause^^

    à part ça, je viens de te découvrir et j’en suis ravie!!
    Bizooooooooos

  19. Céline Walea dit :

    La grossesse rend forte ! C’est un joli article plein d’optimisme !

  20. MarlouChou dit :

    Hihihi, si ça peut te rassurer, je sui plus grosse que toi puisque j’accouche dans un mois et demi! Youpiiiii (euuuh hors accouchement bien sûr!) parceque c’est long à la fin! Bizzz d’une p’tite « Mobidick! » 😉

  21. C’est vrai que c’est pénible ces mamans qui te donnent pleins de conseils, mais vois-tu, je crois qu’elles ne le font pas pour se faire mousser (genre warrior qui sait ce que c’est, qui est passé par là et qui a survécu) mais peut-être parce qu’on n’a pas été bien préparées et qu’on aimerait essayer de mieux préparer les autres.

    Je vais pas en rajouter une couche en disant quand quand même y’a des bons moments, parce que ça tu le sais bien, et qu’on n’a pas besoin d’être préparé à ça. Par contre, il faut que tu te prépares à vivre avec l’équivalent miniature d’une personne totalement dépendante, à surveiller non-stop, et ce pendant au moins 1 an et demi – 2 ans.

    Je ne dis pas ça pour t’effrayer, je dis ça parce que c’est tout bêtement vrai et que même si tu ne peux pas le comprendre tant que ça ne t’es pas arrivé (rien de condescendant là-dedans, c’est le cas pour tout le monde, moi compris) je pense qu’il vaut mieux entendre des trucs horribles qui vont te faire peur et te rendre compte une fois fait que finalement tout va bien, plutôt que d’entendre que tout ira bien et de déchanter quand le frigo sera vide, la vaisselle pas faite depuis 4 jours, que tu n’auras même pas le temps de te doucher et que tu auras ta nénette dans les bras en train de hurler sans que tu saches pourquoi.

    On m’avait dit que ça serait merveilleux, je voyais mes amis se débrouiller merveilleusement avec leurs bébés, tu n’imagines pas comme j’ai été déçue, comme j’ai pensé que j’étais totalement nulle et qu’avoir un enfant avait été la pire erreur de ma vie (et de la sienne). Puis en avançant et en prenant de l’assurance, je me suis rendu compte, en les observant et en discutant avec eux, que mes amis avaient eu autant de mal que moi, et qu’eux aussi avaient déchanté. J’aurais évité pas mal de désillusions et de doutes si on m’avait dit dès le départ que ça ne serait pas palpitant de changer des couches à 4h du matin quand tu viens tout juste de te rendormir ou que manger à 22h30 un plat de pâtes froid préparé par Amour à 19h serait mon lot quotidien.

    Bien sûr, aucune naissance n’est la même, donc aucun conseil ni récit de vécu ne peut te servir, mais pour éviter de déchanter, il vaut mieux partir du principe que ça ne sera pas si cool que ça les premiers mois (ah oui pardon : je parle d’un nourrisson là, passé 3-4 mois ça se tasse et on reprend un rythme de vie tout à fait normal (enfin normal..)) D’ailleurs les bébés dans les pubs ont tous au moins 6 mois, c’est pour ça que leurs mamans-comédiennes sont radieuses et n’ont ni cernes ni taches de lait sur leurs t-shirts…

    ps : J’étais au chômage quand j’ai eu le premier, j’ai monté ma boite aussi depuis et on songe à faire le deuxième (comme quoi ça ne décourage pas, même si maintenant qu’on sait ce que c’est, on angoisse peut-être moins) et niveau congé maternité, c’est clair que c’est l’arnaque du siècle. Au téléphone on m’a expliqué ça en me disant : « ah oui mais faut pas comparer avec les autres régimes ! » ben oui en effet, vaut mieux pas…

  22. la belette dit :

    Plus que d’accord sur les tee shirts à message, c’est d’un mièvre.
    En revanche, j’avais pour ma part beaucoup entendu de mamans s’épancher sur leur accouchement « merveilleux de A et Z » et au final cela a un effet très culpabilisant si son propre accouchement n’est pas merveilleux (NB: quoi qu’il arrive, le corps médical assure!).

  23. Athenasakura dit :

    Un très beau billet. Profites bien :)

  24. borabora dit :

    coucou très très sympa ton post moi je n’est jamais été enceinte et ca me fais un peu peur lol bonne fin de grossesse bisous

  25. dit :

    Ha Anne Claire … que dire … moi aussi j’ai cogité voici 13 ans, nous en avons parlé déja toutes les deux.
    Moi aussi, j’étais persuadée au plus profond de moi même que j’allais avoir un Max, un Ben, un John … ce fut Emma.
    Une miniature de son père autant dire pas brune, pas typée, une vraie flamande blonde aux yeux bleus. Plus les années passent, plus on me dit qu’elle me ressemble. Mais cela n’a jamais eu aucune importance …c’est ma bibiche quoi qu’il en soit !
    « Un accouchement normal voire banal Madame, pas de soucis » … mais ce fut une césarienne sous anesthésie générale … maman trop dans la maîtrise probablement !! mais je cavalais une semaine après à la Poste pour envoyer les faire parts ! et j’ai clairement préféré avoir cette cicatrice la !!
    Pas de tee shirts improbables, je me suis habillée en Cotelac toute ma grossesse et pourtant … j’avais pris 26 kgs ! quand je suis sortie de la maternité, j’en avais perdu 11, j’étais sous perfusion, ça aide :)
    Je conclurais en te disant : ce sont de belles années Anne Claire. Tu vas t’éclater, tu vas balader ta puce partour y compris en rendez vous (je l’ai fait merci Maxi Cosi). Je viens de me rendre compte qu’il m’en faudrait des albums pour ranger toutes les photos que j’ai d’elle, souvent prises par papi et mamie qui m’ont tant aidée, moi la maman toujours overbookée !
    Aujourd’hui, Emma a 12 ans et elle rentre en cinquième. Elle est adorable et bordélique, se préoccupe trop de son image et elle me renvoie chier. Mais, évidemment, je l’adore <3 …

Libère ton esprit

Dites ce que vous en pensez...
Et oh, si vous voulez une image avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!