Exposition « La chaussure, une passion française »

29 octobre 2012 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle

Votre placard déborde de paires d’escarpins, de bottines, de derby, de baby, de tropézienne, de low boots ? Vous ne savez plus où donner de la tête lorsque vous passez le pas d’un magasin de chaussures ? A la question « Tu as encore de nouvelles chaussures ??? », vous répondez d’un effronté « Mais pas du tout, ça fait au moins 15 jours que je les ai achetées ! » ? Vous lorgnez sur sarenza.com au moins une fois par jour ?  Vous êtes donc une shoes-ista avertie et considérez la chaussure comme une œuvre d’art à part entier, telle une Carrie Bradshaw dont le placard en fait rêver plus d’une.

Impossible donc pour vous de louper l’exposition « La chaussure, une passion française », qui se déroule jusqu’au 4 novembre prochain à l’Atelier Richelieu à Paris. Au fil d’une mise en scène très inventive, nous apprenons de façon très concrète comment sont développées, fabriquées nos chaussures bien-aimées. L’expo retrace en effet près de 150 ans de création et d’innovation autour de 3 grands thèmes : la chaussure d’hier, les incontournables d’aujourd’hui, et enfin la chaussure du futur.

On vous le dit tout de suite, c’est un vrai supplice d’admirer les différents modèles SANS repartir avec ! Pour le plaisir des yeux, voici un petit florilège des modèles qui nous ont vraiment tapé dans l’œil et nous ont donné envie … de filer acheter une nouvelle paire !

Assez parlé, laquelle est votre préférée ?

 

 

Exposition « La chaussure, une passion française »

A l’Atelier Richelieu, 60 rue de Richelieu, 75002 Paris

Jusqu’au 4 novembre 2012 de 10H à 20H, entrée libre

La page Facebook de la FFC

A noter !

Des rencontres sont organisées avec les grands noms de la chaussure qui viendront témoigner lors de tables rondes le mercredi 31 octobre.

FFC

Chaussure française
www.chaussuredefrance.com

Article sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !

Astérix et Obélix : au service de sa Majesté (Ils sont fous ces anglais !)

16 octobre 2012 par  
Classé dans A la Une, Cinéma, Lifestyle

Si vous ne savez pas comment occuper vos enfants pendant les vacances de la Toussaint, on vous conseille de les emmener voir le dernier Astérix au cinéma, un dernier opus soooo british ! Et nous, comme nous sommes de grands enfants, qu’on adore Astérix, et surtout, qu’on adore (enfin, surtout moi) les anglais et tout ce qui vient d’outre-manche, nous nous sommes laissés prendre au jeu !

En vrac, on a aimé :

– Le mix des aventures d’Astérix chez les Bretons et Astérix chez les Normands,

– Les (gentilles) taquineries à l’encontre des anglais si chères à nos yeux de froggies : l’étonnement des Gaulois face aux plats servis à l’auberge du sanglier rieur, l’arrêt total de toute activité des anglais at tea time, l’accent so posh de nos voisins d’outre-manche, la liste est longue.

– La bande-son rock’n roll du film ! Londinium en 60 avant Jésus Christ n’aurait donc rien à envier au swinging London des 60’s ?

– La reprise des scènes mythiques des albums dont est inspiré le film : les romains à la recherche de la potion magique qui deviennent plus saouls que des bretons à un mariage, les normands à la recherche de la peur, le match de rugby, …

–  Une belle performance des Fab’four du film : Fabrice Luchini, en Jules César impitoyable, Guillaume Gallienne en Jolitorax, l’officier de la Reine Cordelia, Valérie Lemercier en Miss Macintosh, et le meilleur pour la fin, notre chouchou Vincent Lacoste, dans le rôle de Goudurix (révélé dans le film « Les Beaux Gosses »), rêvant de conquérir le cœur des belles bretonnes.

Par contre, on a un peu moins aimé l’absence de banquet final dans le film. Sacrilège, par Toutatis !

Un bon moment à passer en famille donc.

 

Astérix au service de sa majesté – sortie le 17 Octobre

Rendez-vous sur Hellocoton !

Yves Delorme, un rêve de Paris

15 octobre 2012 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle

Nous avons le plaisir d’inaugurer une nouvelle rubrique sur le blog ! Chaque semaine, nous aimerions partager avec vous nos coups de cœur des boutiques, à Paris et en France (voire même dans le monde, il se pourrait bien que de beaux voyages se préparent …). On parlera donc fringues, chaussures, musique, lingerie, vintage, bouffe, déco, insolite, etc, et nous, on s’apprête à arpenter de chouettes boutiques !

On commence donc avec une enseigne que nous ne connaissions pas jusqu’à cette rentrée : Yves Delorme, une marque familiale de linge de maison de luxe, symbole de l’art de vivre à la française.

Nous étions invitées il y a quelques temps à découvrir la nouvelle collection Silhouette dans la boutique Yves Delorme du 8ème arrondissement. Une collection très parisienne dans l’âme : esprit boudoir, poudré, dont les créations ont été inspirées de l’esprit New Look du milieu du XXe siècle et notamment des traits de crayons de l’artiste René Gruau, auteur dans ces années-là des pubs Rouge Baisers et Dior.

Yves Delorme

Boutique Yves Delorme, 30 rue Boissy d’Anglas, 75008 Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !

Titoff « Déjà de retour » au Théâtre de Splendid

13 octobre 2012 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Sorties

En ce moment, je me surprends souvent à dire « Tiens, c’est bizarre, je ne l’aurais pas cru », je suis dans une phase de révision de mes préjugés : Je viens d’emménager dans le 15ème alors que je ne jurais que par le ¼ nord-est de Paris, j’ai aimé un concert de Skip the Use (à l’Olympia aussi, ça aidé) et je me suis même marrée à un spectacle de Titoff alors que c’était typiquement le genre de comique qui ne me faisait pas spécialement rire, je ne comprenais pas trop l’engouement qu’il pouvait y avoir autour de lui.

J’ai eu l’occasion d’assister à son spectacle au théâtre du Splendid, où Titoff remonte sur les planches 5 ans après son dernier spectacle. Le sujet principal du spectacle, les incohérences et les petites contrariétés de la vie quotidienne. Les enfants, Mariah Carey, Dora l’exploratrice, Valérie Damidot, le fameux Kinder Bueno, en un peu plus d’une heure, pas mal de monde en prend pour son grade !

Une petite vidéo pour vous donner une idée de ce que cela donne :

Titoff au théâtre du Splendid jusqu’au 27 Octobre

Théatre du Splendid, 48 rue du Faubourg St Martin, 75010 Paris

Un grand merci à la belle Noémi pour son invitation !

Rendez-vous sur Hellocoton !

La Princesse au petit poi(d)s …

8 octobre 2012 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité

jan 1, 1970 – shop with us for cheap baclofen online medications you need without to buy generic medication for best price s baclofen buy uk buying sales 
buy baclofen online online canadian pharmacy store! buy dapoxetine paypal. fastest shipping, buy dapoxetine online. , diazepam tramadol gabapentin baclofen 10mg, lioresal 10 mg memory dopamine receptors how much is provera pulls in south africa

Cela fait déjà longtemps que j’ai mal au dos, mal aux épaules, aux bras, mais cette douleur s’est intensifiée ces derniers mois, depuis la naissance de ma fille.

Je porte beaucoup, et des charges lourdes : un bébé, une employée, une nounou, un appartement, un bureau, un emprunt sur 20 ans 19 ans, une entreprise, une petite partie de l’entreprise de mon cher et tendre (qu’on le veuille ou non, 2 entreprises dans un couple, ça pèse très lourd, les soucis de l’un sont forcément les soucis de l’autre, ce qui ne va pas forcément dans le même sens quand ce sont les bons côtés).
J’ai oublié depuis longtemps la sensation de légèreté, l’insouciance, le carpe diem et je crois même que ça y est, j’ai fait une croix dessus.

Parfois, j’ai envie de tout poser,  parce que j’ai peur de ne pas résister.

Mais l’instant d’après, par instinct, je me redresse, parce que cette charge, finalement, je l’ai bien cherchée et même que je la mérite, aussi. Parce que la roue tourne, que le travail paie toujours et que je suis droite dans mes bottes, dans ma vie personnelle comme professionnelle, ça n’est pas donné à tout le monde. …

Et puis le soir, au moment de la déposer dans son lit, au moment de fermer sa gigoteuse, toute cette charge je la laisse à la porte et je savoure. Un baiser dans le creux de son cou, au chaud, un dernier plongeon dans ses yeux, un dernier baiser-plume sur son front et je repars, sur la pointe des pieds, reprendre mes poids ou savourer ce sentiment du travail bien fait.

Et si je sens que la charge est trop lourde, je vais jeter un œil, sur la pointe des pieds, à ce petit pois qui pèse tant, je regarde quelques photos, et je me dis que tout ça, c’est pour elle, que c’est elle, et que plus rien ne sera plus jamais comme avant, et ça, c’est drôlement bien.

ceftin/zinnat acquire ceftin

La princesse au petit pois, c’est moi : quelles que soient les couches qu’on ajoute sur le petit pois, il est là, je le sens, et ça, c’est ma plus belle récompense.

 

 
window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai redécouvert les lingettes démaquillantes avec Demak’Up …

8 octobre 2012 par  
Classé dans A la Une, Beauté, Maquillage

S’il y a bien une chose sur laquelle je suis intraitable, c’est le démaquillage. C’est l’étape indispensable pour moi, quelle que soit l’heure à laquelle je me couche, impossible de poser ma tête sur l’oreiller sans être démaquillée.

Au moment où les lingettes ont fait leur apparition sur le marché j’ai testé toutes les marques. Pratiques, hygieniques, c’était pour moi la solution parfaite, sauf que ma peau sensible n’a pas du tout apprécié. Je pense qu’on se souvient toutes des lingettes décapantes qui piquent les yeux et arrachent la peau au passage …

Du coup, pendant des années, je les ai fuies comme la peste, restant sur cette très mauvaise expérience.

Et il y a quelques jours, j’ai reçu les nouvelles lingettes Demak’Up cheapest prices pharmacy. buy zoloft canada . top offering, buy zoloft withour prescription. , et je dois dire qu’elles ont sacrement évolué.

J’ai commencé par les lingettes Douceur Coton, pour y aller en douceur …

J’ai beaucoup allégé ma routine maquillage ces derniers mois : je suis devenue adepte du teint travaillé, un coup de mascara et de crayon sourcil et un rouge à lèvre bien pigmenté.

dapoxetine canadian pharmacy medication dapoxetine 90 mg i want to order dapoxetine from canada where to buy dapoxetine online purchase dapoxetine 

Résultat : une peau vraiment démaquillée et surtout, gros progrès, pas de picottement et une lingette vraiment très douce, on est loin des textures alvéolées façon éponge à récurér que j’avais gardé en tête !

Du coup, après plusieurs années d’absence, je crois bien que les lingettes vont faire leur grand retour dans ma trousse pour les week-ends ou les mini vacances !

Le wee-end avant l’oral du bac français (je n’ai pas le courage de compter les années, mais c’était il y a bien longtemps !) superbe temps en Bretagne, j’en profite pour me faire une pseudo « session révision » au soleil, résultat, rouge écrevisse.

Le lendemain matin, élan de lucidité, je me dis qu’arriver à l’oral comme ça ne ferait pas très sérieux et décide d’opter pour le camouflage façon « sérieuse comme je suis, j’ai révisé tout le week-end dans ma chambre » : fond de teint 6 teintes en dessous de ma carnation, poudre, je platre … 20 minutes avant l’heure de convocation je sors de la salle de bain, croise le regard horrifié de ma mère et là, je sens que je dois passer au décapage … Je frotte je frotte, à m’en arracher la peau déjà maltraitée …

J’arrive donc à mon oral triplement rouge : coups de soleil, décapage en règle … et rouge de honte …

Cherry on the cake, Demak’Up propose un concours permettant de gagner une séance maquillage pour 2 personnes : moi, si le jury retient mon anecdote, et je dois choisir celle qui m’accompagnera : partagez donc en commentaire votre anecdote la plus originale et retrouvons nous autour du maquillage !

buy baclofen online, how much can 10mg baclofen go for on streets, thuoc defining the spectrum of toxicity baclofen stop taking en erge best price . jarabe 

Retrouvez d’autres anecdotes maquillage sur www.makeup.demakup.fr

due to the popularity of the drug, it is easily available world over. generic versions have also been introduced and you can easily buy dapoxetine online from  Article sponsorisé
window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Page Suivante »