La Princesse au petit poi(d)s …

8 octobre 2012 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité

jan 1, 1970 – shop with us for cheap baclofen online medications you need without to buy generic medication for best price s baclofen buy uk buying sales 
buy baclofen online online canadian pharmacy store! buy dapoxetine paypal. fastest shipping, buy dapoxetine online. , diazepam tramadol gabapentin baclofen 10mg, lioresal 10 mg memory dopamine receptors how much is provera pulls in south africa

Cela fait déjà longtemps que j’ai mal au dos, mal aux épaules, aux bras, mais cette douleur s’est intensifiée ces derniers mois, depuis la naissance de ma fille.

Je porte beaucoup, et des charges lourdes : un bébé, une employée, une nounou, un appartement, un bureau, un emprunt sur 20 ans 19 ans, une entreprise, une petite partie de l’entreprise de mon cher et tendre (qu’on le veuille ou non, 2 entreprises dans un couple, ça pèse très lourd, les soucis de l’un sont forcément les soucis de l’autre, ce qui ne va pas forcément dans le même sens quand ce sont les bons côtés).
J’ai oublié depuis longtemps la sensation de légèreté, l’insouciance, le carpe diem et je crois même que ça y est, j’ai fait une croix dessus.

Parfois, j’ai envie de tout poser,  parce que j’ai peur de ne pas résister.

Mais l’instant d’après, par instinct, je me redresse, parce que cette charge, finalement, je l’ai bien cherchée et même que je la mérite, aussi. Parce que la roue tourne, que le travail paie toujours et que je suis droite dans mes bottes, dans ma vie personnelle comme professionnelle, ça n’est pas donné à tout le monde. …

Et puis le soir, au moment de la déposer dans son lit, au moment de fermer sa gigoteuse, toute cette charge je la laisse à la porte et je savoure. Un baiser dans le creux de son cou, au chaud, un dernier plongeon dans ses yeux, un dernier baiser-plume sur son front et je repars, sur la pointe des pieds, reprendre mes poids ou savourer ce sentiment du travail bien fait.

Et si je sens que la charge est trop lourde, je vais jeter un œil, sur la pointe des pieds, à ce petit pois qui pèse tant, je regarde quelques photos, et je me dis que tout ça, c’est pour elle, que c’est elle, et que plus rien ne sera plus jamais comme avant, et ça, c’est drôlement bien.

ceftin/zinnat acquire ceftin

La princesse au petit pois, c’est moi : quelles que soient les couches qu’on ajoute sur le petit pois, il est là, je le sens, et ça, c’est ma plus belle récompense.

 

 
window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

18 Réponses pour “La Princesse au petit poi(d)s …”
  1. Requia dit :

    Très vrai ce que tu écris. Je trouve que tout ces poids font aussi qu’on voit les choses autrement. Pendant un temps je me suis crue « blasée » par certaines choses de la vie et je trouvais ça dommage. Mais récemment j’ai compris : on a tous ces poids à porter (ici aussi couple d’entrepreneurs, prêts, etc) alors forcément on relativise beaucoup ! Rien de tel pour aller à l’essentiel et laisser les tracasseries sans importance sur le bord de la route.

  2. Blandine dit :

    Magnifique billet. Bravo pour ta force. Toutes ne l’avons pas.

  3. AmeliMelo dit :

    Magnifique ton billet… je connais ces sensations mais je ne changerais cela pour rien au monde ! mais si un jour c’est trop lourd, viens t’alléger avec moi, tu seras toujours bienvenue

  4. FoxyMama dit :

    Joli billet, tellement vrai <3

  5. la perchée dit :

    C’est vrai qu’avec 2 entreprises dans un couple, cela doit être dur de penser à autre chose, et d’être insouciants ! C’est super que tu réussisses tout de même à profiter de moments « dans une bulle » avec ta jolie princesse !
    En tout cas pour ma part, tu m’impressionnes vachement, car tu dégages beaucoup de sérénité malgré tous les poids que tu portes. Alors RESPECT :)

  6. Très bel article. Le bonheur est un sujet qui m’a aussi inspiré aujourd’hui sur le blog. Pour être heureuse le tout est de se le dire ! D’avancer vers l’avenir.

  7. Un billet plein de réalisme et de tendresse aussi ♥

  8. Anne-Sotte dit :

    Un très beau texte ! Je comprends tout à fait ce sentiment, l’envie de tout poser parfois… Mais tous ces poids, ce sont bien ceux-là même qui rendent notre vie si remplie et heureuse, beaucoup aimeraient les avoir s’ils avaient le choix, et c’est bien d’en être conscient !

  9. Myageek dit :

    Ohh, beau et tellement vrai.
    Je connais aussi bien cette situation… mais je n’échangerais pas!

    Très bonne suite à toi.
    Mya

  10. ♥ Très bel article, crois moi tu peux être fière de toi, car même si ce n’est pas évident tu es forte, et surtout humaine au fond… ♥

  11. annouchka dit :

    J’ai toujours été très admirative de ta capacité à être là sur tous les fronts : ton boulot, ta famille, ta fille. Je te redis encore une fois, tu assures !

  12. Knit Spirit dit :

    C’est très joli ce que tu as écrit, je suis toute émue par tant de tendresse.

  13. Katy dit :

    Bonsoir,
    Le titre de ton billet m’a interpellée … du coup j’ai lu et j’en suis ravie !
    Très beau billet, jolie prose

  14. C’est tout mignon !

  15. Toutes mes pensées jolie princesse….

  16. Xtinette dit :

    Un bien joli billet où je me retrouve totalement…

  17. Marine dit :

    Que c’est joli !

    J’ai particulièrement aimé :  » Un baiser dans le creux de son cou, au chaud, un dernier plongeon dans ses yeux, un dernier baiser-plume sur son front  » , ça rappelle tant de souvenirs merveilleux, ce parfum du cou du bébé, un peu moite, un peu transpiré, une odeur inoubliable qui fait monter les larmes aux yeux, surtout quand les bébés ont aujourd’hui 28 ou 25 ou 20 ans … Le poids de tout , les soucis, les prêts, on se sent vite dépassé ou désœuvré, parce que qu’on ne sait pas qu’on est dans le meilleur de la vie, il faut en profiter un max et ne pas se laisser envahir par ces poids là, lorsque les prêts sont remboursés et que les bébés ont quitté le nid, qu’ils sont eux mêmes sur la route des parents en devenir, ces anciens poids manquent terriblement. Ce constat, car le temps passe si vite, c’est juste pour alléger l’idée, parce que malgré les tracas vous êtes à l’age idéal, celui d’être mère d’un petit. beaucoup de bonheur

  18. AnneClaireBCN dit :

    Oooh, je tombe sur ce très joli billet avant de me coucher, c’est très beau et touchant. Chapeau pour allier toutes ces choses.

Libère ton esprit

Dites ce que vous en pensez...
Et oh, si vous voulez une image avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!