Chic, sexy et fun, mon amour de Coccinelle !

30 avril 2013 par  
Classé dans A la Une, Auto, Lifestyle

J’ai une confidence à vous faire, j’adore conduire. J’ai mon permis depuis plus de 10 ans mais vivant à Paris depuis 6 ans maintenant, j’ai très peu souvent l’occasion de conduire. En revanche, je trouve toujours le moyen de prendre le volant lorsqu’on part en week-end en Bretagne entre copains, et j’aime aussi piquer la voiture de mon père ou de mon frère lors des week-ends familiaux. A Paris, je me contente donc d’instagramer de belles voitures anciennes, passion que m’a transmis mon père.

Autant vous dire que lorsque Volkswagen m’a proposé de prendre le volant de la Nouvelle Coccinelle Cabriolet Edition 70’s le temps d’un week-end, je me suis tout de suite vue cheveux au vent, arpentant les rues de Paris à profiter du soleil.

Après un samedi après-midi consacré à une ballade urbaine dans Paris, nous voilà donc Anne Claire et moi, sur la route de Deauville, un dimanche matin. Best of de Jean Jacques Goldman prêt à dégainer, sachet de fraises Tagada dans la portière, Ray-Ban en place, on décapote en moins de 10 secondes et c’est parti, direction l’A13 !

Arrivées sur le port, on gare la belle en deux temps trois mouvements, et je peux vous dire que même à Deauville – dont le parc automobile n’a rien à envier au parking du Ritz ou à celui de l’hôtel de Paris à Monaco – la jolie Coccinelle aux formes rebondies attire les regards !

(comment ça, les roues débordent du parking ?)

Ne comptez pas sur moi pour vous apporter des détails techniques, mais j’ai tout de même noté  beaucoup d’avantages lors de la conduite du véhicule :

– Pas besoin de chercher la clé de la voiture dix minutes au fin fond du sac : lorsque vous êtes placés près de la porte du conducteur, celle-ci s’ouvre automatiquement.

– Le démarrage de la voiture qui se fait également en mode « keyless » : un petit débrayage, une pression sur un bouton, et la voiture démarre.

– Une système d’aide à la conduite qui rend la réalisation de créneaux rue Oberkampf un samedi après-midi d’une simplicité déconcertante.

– Une petite éclaircie qui arrive ? Hop hop hop, on décapote en moins de 10 secondes !

– La possibilité de placer 2 gobelets type Starbucks pour savourer son caramel macchiato.

(Un paquet de fraises Tagada se cache sur cette photo. Mais tout le monde sait qu’au bord de la mer, les calories ne comptent pas)

Un plateau de fruits de mer, le soleil, un verre de vin blanc, on est bien … On se ballade dans Deauville, c’est l’heure de la ballade sur les planches et de la sieste au soleil.

Faut-il vraiment rentrer à Paris ? La parenthèse enchantée se termine, il faut reprendre l’autoroute. Et en même temps, c’est un vrai plaisir de conduire, le GPS nous explique tout, ça roule tout seul, sans bruit, on ne voit pas les 2h de route passer.

Je crois également que je suis vaccinée contre ma peur panique de prendre le périphérique parisien aux heures de pointe grâce à cette expérience. Pour la ramener le lundi matin (et oui, il a bien fallu rendre mon petit bijou), je me sentais vraiment en confiance alors que j’étais seule au volant, sans personne pour valider les commentaires du GPS.

Bon, c’est pas tout ça, on repart quand maintenant ??

Un grand merci à Benoit et à Volkswagen France pour le prêt de ce petit bijou le temps d’un week-end !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Breizh Cola débarque à Paris, Yec’hed mad !

21 avril 2013 par  
Classé dans A la Une, Gourmandises, Lifestyle, Shopping

Pour ceux qui ne l’aurait pas reconnue, cette bigoudène à l’air coquin est aussi l’une des comédiennes de la publicité Tipiak , elle s’appelle Alexia, a 89 ans et une pêche d’enfer, dam’oui 😉

Parmi les nombreux colas régionaux, le Breizh Cola a été le 1er à se lancer en région, et quelle région puisqu’une nouvelle fois la Bretagne et les Bretons honorent leur réputation d’explorateurs entêtés prêts à prendre des risques !

L’histoire de Breizh Cola commence en 2002 lorsque Stéphane Kerdodé et Eric Ollive – cadres de la Brasserie Lancelot – cherchent un nouveau concept de boisson non-alcoolisée (on peut être breton ET boire autre chose que du chouchenn, la preuve), alors qu’ils sont en route pour aller visiter une limonaderie à Brest. L’idée du Breizh Cola est née !

Leur constat est alors très simple : dans un bar ou un resto, le choix de cola est on ne peut plus limité. Pepsi, Coca, point barre. L’idée est donc de proposer une alternative aux consommateurs en proposant une boisson identitaire servie uniquement dans le grand ouest (ou le phare ouest), avec un gout différent. Neuf mois plus tard, après de nombreux tests la recette est au point et la mayonnaise prend tout de suite auprès des cafés, restaurants et nombreux bars en Bretagne.

Et 10 ans plus tard, on ne peut plus douter du succès du cola breton qui est devenu la première marque de cola régionale en France et le deuxième acteur du marché des colas en Bretagne, les fondateurs ont de quoi être fiers 😉

LA bonne nouvelle dans tout ça, c’est que Paris, « 6ème département breton » (plus d’1 million de Bretons à Paris) est enfin ravitaillé en Breizh Cola depuis quelques semaines : vous pouvez en trouver dès aujourd’hui chez Carrefour, Auchan et Intermarché, et très bientôt dans les Monoprix !

Le produit existe en 3 déclinaisons (disponibles en format 33cl et 1,5l) :

 

Crédit photo : Shunrize

Breizh Cola standard : mon chouchou, avec un petit goût de caramel et des bulles plus petites que celles des autres colas.

Breizh Cola Zéro Sucre : une alternative sans sucre qui a, je trouve, plus de goût que le Coca light.

Breizh Cola Stévia : exclusivité mondiale les amis ! En effet, Breizh Cola est la 1ère marque de cola à proposer un produit à base de stévia, cet édulcorant naturel d’origine végétale au pouvoir sucrant 300 fois supérieur au sucre. Cela donne un léger goût de réglisse. Pour ma part, je suis moins fan mais pour l’avoir fait goûter autour de moi, c’est un peu comme la marmite en Angleterre : on l’adore ou on le déteste.

Bref, vous l’aurez compris, je suis fan et je ne peux que vous dire « En avant Guingamp » pour goûter le Breizh Cola de votre choix !

Je précise que Breizh Cola est un client de mon agence, pour qui nous gérons les RP / e-RP et que je ne suis pas rémunérée en kouign amann pour cet article !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon 1er Atelier Maggi : les #regionalesmaggi

8 avril 2013 par  
Classé dans A la Une, Gourmandises, Lifestyle

J’ai participé il y a quelques jours à mon 1er atelier cuisine à l’Atelier des Chefs de la rue de Penthièvre avec Maggi. Depuis quelques années maintenant, Maggi organise ces ateliers avec la complicité de notre Cook MC en chef, j’ai nommé la malicieuse Requia ! Anne Claire avait déjà participé à un atelier, c’était maintenant à mon tour de me retrousser les manches !

Chaque atelier propose une thématique différente à chaque fois, et pour cette soirée, les régions françaises étaient à l’honneur ! Nous étions donc 4 équipes à réaliser des recettes venant des 4 coins de la France, sous la direction de 4 blogueuses « culinaires » représentant ces régions. Le but pour chaque équipe : préparer 3 recettes à l’aide des préparations culinaires Maggi, le tout en 1h30.

L’équipe « Bretagne » était rondement menée par Cathy, les recettes « Sud-Est/Lyon » par Khala, les recettes « Sud-Ouest » par Audrey et enfin les recettes « Alsace » étaient représentées par Sandra.

Après quelques bulles en guise d’apéro, nous enfilons nos tabliers et on s’y met, le tout dans une ambiance très conviviale, et entrecoupée de quelques verres de cidre (on est dans l’équipe Bretagne après tout). Cathy nous explique d’abord les recettes que nous allons préparer, de quoi nous mettre l’eau à la bouche, mais pas question de flancher, on a du boulot !

Voici les recettes typiquement bretonnes inventées par Cathy que nous avons préparées : 

– Un velouté de mâche aux croustilles de sarrasin et à la fleur de sel

– Une poêlée de langoustines déglacées au cidre breton (of course)

– Une galette de sarrasin aux pommes et aux carottes

Notre équipe de choc, composée d’Amélie, de Jane et d’Olympe s’est donc mise au boulot sous le signe de la bonne humeur et je me suis découvert des talents de rappeuse de légumes et un vrai goût pour la réalisation de croustilles de sarrasin, recette qui va devenir un must-have de l’apéro 😉

Voici la recette de mon coup de cœur culinaire ce soir-là : la poêlée de langoustines déglacées au cidre breton.

Les ingrédients :

24 langoustines, 20 cl de crème liquide, 30 cl de cidre (brut, c’est une évidence), 1 capsule cœur de fond de veau Maggi, quelques brins de ciboulette, 1 échalotte, du sel et du poivre.

La recette :

Décortiquez les langoustines en leur laissant leur queue.

Faites fondre le beurre à la poêle, ajoutez-y l’échalote émincée, laissez-là 3-4 minutes puis faites revenir les langoustines à feu fort, pendant 3-4 mn.

Enlevez les langoustines et mettez hors du feu.

Ajoutez le cidre, la capsule de cœur de fond de veau, mélangez bien jusqu’à ce que le bouillon soit bien dilué puis faites réduire 10-15 mn à feu moyen.

Baissez le feu, ajoutez la crème, mélangez.

Ajoutez une pincée de ciboulette émincée finement.

Ajoutez les langoustines et servez.

Après 1h30 de cuisine, nous avons dégusté tous les plats préparés par chacune des 4 équipes soit … 12 plats préparés en quantité suivante pour un repas gargantuesque ! 

Cet atelier m’a surtout donné envie de me remettre aux fourneaux. J’ai en effet la mauvaise foi habitude de dire « je n’ai pas le temps, pas le matériel, ma cuisine est trop petite … », le genre de phrases bien souvent lorsqu’on habite un 30 mètres carré à Paris. Etant en famille en Bretagne le week-end suivant, j’ai annexé la cuisine familiale après avoir été au marché pour préparer les 3 recettes de Cathy, recettes qui ont fait un véritable malheur, même auprès de mon père qui est du genre dur à cuire lorsqu’il s’agit de cuisine !

Pour participer vous aussi aux Régionales, Maggi a lancé une application Facebook qui met en avant chacune de nos 4 blogueuses chefs et une de leurs recettes. En votant pour votre recette / région favorite, vous pouvez remporter la coquette somme de 1000€ et des livres des recettes cultes Kub Or.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

CityPlaylist #2 : Copenhague

6 avril 2013 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Musique

Après New-York, direction le Nord pour cette seconde #cityplaylist. Le principe ? On évoque nos villes préférées et les groupes qui font leur réputation musicale. C’est parti pour Copenhague !

– The Raveonettes – Into the night

– Efferklang – Moder Drift

– Trentemoller : Moan

-Laid Back – Baker Man

– The Fashion – Like Knives

– Aqua – My Oh My

Crédit photo : Pays-Monde.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

#GetDirty avec Breton par Converse

4 avril 2013 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Musique

Crédit photo : Pascal Montary

Nous vous parlions du lancement des Get Dirty Gigs par Converse, une série de 3 concerts exclusifs à travers l’Europe. A Paris, nous avons eu droit aux live des RAVEONETTES, des BLACK LIPS et du groupe londonien BRETON auquel nous avons eu la chance d’assister hier soir au Garage Mu, l’espace artistique indépendant du collectif MU, en plein coeur du 18ème arrondissement.

Après avoir vu ces joyaux de la couronne britannique au Festival Pitchfork en novembre, les BRETON nous ont offert un live ultra intimiste dans une atmosphère électrique ! Une musique atypique, au croisement du rock, du hip-hop. Je m’arrêterai là pour la chronique du concert, je ne suis pas journaliste musicale. 

Par contre, j’ai eu le droit de prendre 267 quelques photos …

Crédit photo : Pascal Montary

Crédit photo : Pascal Montary

Crédit photo : Pascal Montary

Une expérience orchestrée par CONVERSE dans le cadre de sa campagne GET DIRTY. 

Rendez-vous sur Hellocoton !