J’ai testé pour vous … la croisière voile en Croatie !

22 septembre 2013 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Voyages

L’été paraît déjà loin et le fait de parler de ce qu’il s’est passé au mois d’aout paraît un peu passé mais j’avais envie de raconter un bout de cette expérience (et je suis contre la dictature du #old !). Cet été, j’ai choisi de passer une semaine en Croatie, à bord d’un bateau. Ca faisait longtemps que j’en avais envie, dans mon entourage personne n’était trop tenté donc j’ai décidé de réserver une semaine avec l’UCPA en Croatie, au large des côtes Dalmates. Au programme, une semaine de navigation entre Zadar et Split, l’archipel des Kornati, les chutes d’eau de Krka (oui, les mots sont imprononçables en croate) à Sibenik, les petits ports, Skradin et plein de petites îles qui composent cette partie de la cote croate.

Une semaine de rêve donc, les photos plus bas vous donneront une petite idée des paysages que l’on peut y voir.

Mais attention, qui dit croisière ne dit pas « bronzette toute la journée sur le pont » ! Pendant cette semaine, l’équipage établit le parcours chaque matin, s’organise pour la vie à bord (les courses, les repas, la vaisselle …), participe à la manœuvre du bateau. Nous étions 2 bateaux de 6 personnes, plus un chef de bord par bateau. En arrivant au port de Zadar, les groupes se sont formés en fonction des différents niveaux et des personnes venus en groupe. Pour ma part, je faisais partie d’un équipage avec 2 personnes qui n’avaient jamais ou très peu navigué, et 3 personnes au contraire voileux à fond, faisant beaucoup de régates, ce qui était parfait pour bien apprendre.

De mon côté, j’ai quelques petites bases en navigation, mon père faisant beaucoup de bateau, je suis passée par quelques stages de voile étant plus jeune, plus quelques croisières en famille, notamment dans le Morbihan (ahhh le golfe et la côte quiberonnaise …) où j’ai pu apprendre les rudiments de la voile. Mais la période la plus longue que j’ai passé à bord d’un bateau doit être 3-4 jours, rien à voir avec cette semaine passée à bord de « Marusa », notre Bavaria 36 !

Voilà donc un petit aperçu non exhaustif de ce que à quoi vous pouvez vous attendre si l’aventure vous tente ! Et moi je vous dis, allez-y, car quand même, se réveiller le matin (même à 7h) face à la mer, ça reste inoubliable …

– Les horaires d’abord, comme on vient d’en parler : les journées à bord étaient relativement régulières, en fonction du programme de navigation et de la météo bien sûr. Réveil assez matinal, petit dej dehors (avec les guêpes), puis en moyenne 6h à 8h de navigation par jour avec le déjeuner au milieu. Hors de question de louper le sacro-saint apéro et comme dit le célèbre proverbe : « par petit air, apéro en mer ». Ca tombe plutôt bien ! Le soir, l’équipage se retrouve pour le diner et prolonge aussi l’apéro. Je ne suis pas du tout matinale en temps normal mais le fait d’être tout le temps dehors, de sentir l’air marin, de bouger tout le temps fait que je ne suis pas rentrée de la croisière fatiguée même si je ne me suis pas levée une seule fois après 8h30 pendant la semaine.

– La gestion des courses : en arrivant au port de Zadar, la première tâche que nous avons eu à faire était les courses pour la semaine. Pour ça, pas question de partir à l’arrache et de prendre tout ce qui nous passe par la tête. L’équipage remplit d’abord la caisse de bord (une sorte de caisse commune qui permet de payer tous les frais communs comme les cours, les entrées au port, les frais de mouillage, le gasoil du bateau …) et établit des menus pour la semaine, en essayant de réserver tous les produits les plus frais pour le début du séjour. Il faut aussi penser au fait que l’on peut parfois manger (surtout le midi) en navigation et donc ne pas prévoir des choses trop compliquées à préparer. Je vous rassure, nous étions un équipage de fins gourmets et nous avons tout de même concocté – en navigation s’il vos plait – un gratin de macaronis, un wok de poulet, des croques monsieur ou un moelleux au chocolat !

– Une gestion des tâches bien répartie : que ce soit pour la gestion de la vie à bord du bateau ou pour les manœuvres, tout le monde passe par tout ! Pendant la semaine, nous avons appris plein de choses sur la navigation et tout le monde est passé à la barre,  au bordage des voiles, à l’apprentissage des noeux, au calcul du parcours chaque matin, de quoi avoir de bonnes bases pour repartir sur un voilier tel un fier moussaillon !

– Assumer le mode no make-up / bad hair day pendant une semaine : pas toujours évident à gérer, surtout avec des personnes qu’on n’a jamais vu avant. Pour le coup, je suis vraiment du genre fi-fille, je déteste devoir sortir de chez moi non maquillée et oublier mon sèche-cheveux en week-end est une vraie plaie. Sauf que là, au final, l’air marin joue le rôle d’un blush naturel, et que le fait de zapper l’étape quotidienne du sèche-cheveux pendant une semaine fait plutôt du bien à la crinière.

– Coté toilette, on revoit un peu ses basiques « une douche par jour », ou du moins « une douche à l’eau douce » (essayez de le dire très vite plusieurs fois, vous rigolerez moins). Pour assurer une bonne gestion de l’eau douce à bord, hors de question que tout l’équipage se douche dans le petit espace sanitaire avec WC et lavabo sinon la réserve serait épuisée en une seule fois. Du coup, pour se doucher, 2 options :

==> la toilette au savon de mer (un savon spécial qui mousse au contact de l’eau de mer et qui enlève les traces de sel) avec la douchette à l’arrière du bateau,

==> ou les douches dans les ports de plaisance : certains ports proposent le « grand luxe » avec des sanitaires super bien équipés avec eau chaude, une vingtaine de douches et des WC, d’autres proposent un confort plus spartiate mais au mois d’aout, on supporte mieux l’eau froide !

– L’art du rangement ! Notre voilier était équipé à l’intérieur d’une cabine double à l’avant, de 2 cabines doubles à l’arrière et d’un « carré » (l’espace de vie principal, avec la cuisine et une table pour étudier le parcours). Pour vous donner une idée, la cabine que j’occupais mesurait environ 2 m de long sur 1,5m de large (avec une forme « sarcophage » puisqu’elle était située à l’avant du voilier), autant vous dire qu’il n’est pas question de laisser trainer sa serviette, ses magazines ou ses crèmes solaires partout ! L’avantage, c’est que son apparte de 30m2 donne l’impression d’être dans un vrai palace au retour :)

– La sévère impression de tanguer dès le retour à terre ! Pendant le séjour, nous avons reparti les nuits à moitié dans des mouillages (le voilier est amarré à son ancre en mer, le long des côtes, dans un endroit abrité du vent et des vagues), l’autre moitié dans des ports où nous avions la possibilité d’aller nous balader sur le port. Et à chaque fois que nous étions debout plus de 5 minutes (et pendant quelques jours après être rentré en France), nous étions nombreux à avoir le « mal de terre » et à avoir l’impression d’être toujours sur le bateau et de sentir le roulis des vagues.

Voilà une partie des choses qui m’ont le plus marquées côté « vie quotidienne » à bord du voilier. L’expérience est magique mais je dirais qu’ile ne faut pas avoir peur de faire quelques petites concessions et mettre de côté ses petites habitudes ! Le seul petit bémol que je donnerai à ce type de séjour est l’impression de ne pas mieux connaître l’identité d’un pays : quand on passe tout son temps sur un bateau, on mange très peu local, on n’entend presque pas parler croate, on a du mal à se représenter le type des habitants, l’architecture des villes … mais c’est une très bonne occasion pour y retourner !

Je vous laisse avec quelques photos qui vous donneront une petite idée de notre séjour !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

CityPlaylist #4 : Let’s go to Glasgow

17 septembre 2013 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Musique

Vu le temps qu’il fait ces derniers jours, nous avons été très inspiré par Glasgow pour cette 4ème #cityplaylist. Si la capitale culturelle écossaise nous évoque d’abord une atmosphère bien gloomy, c’est peut-être cette ambiance particulière qui a fait émerger des nombreux groupes aux influences variées. Allez go, on embarque !

– Belle and Sebastian – Step into my office, baby

– Mogwai – Auto Rock

– 1990s – You’re supposed to be my friend

– Primal Scream – Rocks

– Jimmy Somerville – mighty real (you make me feel)

– The Pastels – Check my heart

– Craig Amstrong – This love

– Dire Straits – Money for nothing

– El Presidente – Rocket

– Texas – Say what you want

– Belle and Sebastian – The stars of track and field (comment ça, on a déjà posté une vidéo de Belle and Sebastian ? C’est pas grave, #onadore Belle and Sebastian).

– Et on termine avec Angus Young et un solo de feu (car si ACDC est un groupe australien, Angus Young comes form Glasgow you know !)

Crédit photo : Post Online

Rendez-vous sur Hellocoton !

Va y avoir du sport !

17 septembre 2013 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle

Si vous aussi vous faîtes partie de ceux qui sont adeptes des bonnes résolutions, le mois de septembre est capital ! Pour ma part, les tâches de mon Gmail sont donc complétées depuis mon retour de vacances par une liste de bonnes résolutions à tenir en cette rentrée 2013. Moins fumer, refuser les apéros dès le lundi soir, arrêter Confessions Intimes, ne plus être à découvert tous les 15 du mois, faire plus d’expos et … last but not least, GO BACK TO THE GYM (écrivit-elle en gros pour le graver dans sa mémoire).

Je dois vous avouer que je suis inscrite presque un an aux Cercles de la Forme. Pratique, pensais-je alors en m’inscrivant l’année dernière, fière comme un camion : un club en face de chez moi, un club à 10 minutes du bureau, des horaires flexibles, aucune excuse pour ne pas y aller. Sauf que … sauf que le boulot, l’hiver, le froid, les apéros (encore eux), les nocturnes, la flemme (oui, un peu quand même…) et plein d’autres trucs, ça fait qu’on passe par plein de phases du genre :

1- Au début : tu vas au sport 3,4 fois par semaine, ultra motivée, tu racontes tes sessions d’un ton ultra guilleret à tout ton entourage (cette phase là dure généralement 3 à 4 jours).

2- Puis, tu lâches un peu le rythme : « ça va, j’y suis allée 3 fois la semaine dernière , le mec de l’accueil va finir par penser que je veux le draguer ».

3- Tu perds ta carte de sport et tu t’en rends compte 3 semaines après.

4- Généralement, aux moments des fêtes ou de grosses boustifailles, tu reprends un peu de motivation et tu retournes au sport un peu plus régulièrement.

5- Arrivent ensuite les ponts du mois de mai ==> le drame. Si on a la chance de partir un peu pendant les fameux ponts, impossible d’espérer aller plus d’une fois ou deux dans le mois au sport.

6- Suite à quoi arrivent les vacances. « De toute façon, là c’est les vacances mais franchement en septembre, je m’y remets mais à fond tu vois ».

7- Nous sommes en septembre et mon abonnement se termine dans 2 mois. Autant dire que c’est le moment de SE BOUGER !!

J’avais donc lâché prise mais la jolie Olivia s’est proposée de devenir mon coach perso pendant un mois afin de me remettre dans le droit chemin !

Olivia est en effet chargée par la mutuelle Radiance Groupe Humanis de faire écho à leur nouvelle campagne de communication de rentrée basée sur un jeu : Mon Pari Santé. Ce jeu est le parfait bon plan pour celles et ceux qui comme moi, ont besoin d’un bon coup de pouce pour se reprendre en main.

Le principe est simple : pendant un mois, Mon Pari Santé permet aux internautes de s’inscrire et de poster son pari santé afin de récolter le plus de soutien possible. A la fin, le parieur qui aura obtenu le plus de votes remportera la « radiance santé box », des voyages d’une valeur de 10 000 euros ! 3 Radiance Santé Box sont à gagner, en fonction des profils (18-29 ans, 30-49 ans et plus de 50 ans).

Vous l’avez deviné, mon pari santé de cette rentrée est donc la reprise du sport ! Olivia va donc être ma coach pendant un mois pour m’aider à relever ce pari et elle a eu l’excellente idée de m’emmener refaire ma garde robe spécial sport et je peux vous dire que ça motive !

–       Une paire de Nike Air Max Fusion (conseillée par la grande prêtresse des sneakers Ugly Mely)

–       Un pantalon de survêtement Nike Performance avec une grande poche pour y glisser l’iPhone et équipé Dry-Fit

–       Une brassière et un tee-shirt aussi équipés Dry-Fit (merci aussi à Noémi pour ses supers conseils sur les tenues de sport à adopter !)

Plus aucune excuse, me voilà parée à me coller au 1er rang du cours de zumba, et ce au moins deux fois par semaine, voilà, c’est dit c’est écrit ! Et qui sait, je croiserai peut-être les membres d’OK GO faire la choré sur les tapis de course :

Pour suivre #monparisante sur mon compte Instagram, c’est par ici.

RDV right now sur Mon Pari Santé pour participer au jeu, et sur le blog dans un mois pour le debrief !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Television rules the nation

12 septembre 2013 par  
Classé dans Dans le poste, Lifestyle

Crédit photo : Sony

Parmi mes amis, il y a ceux qui ont la TV et ceux qui ne l’ont pas. Perso, j’avoue et j’assume être très friande d’émissions qu’on dit « à la con » : je voue un culte à « Confessions Intimes », je live-tweete #ADP et #NLPUNV avec ferveur et on se gausse avec les copines devant « Belle toute nue ». Je regarde aussi souvent les docus musicaux ou les rétrospectives dédiées à des réalisateurs qui passent souvent trop tard sur Arte. J’ai fêté mes 30 ans l’année dernière et à la même période, j’emménageais dans un nouvel appartement. Mes parents m’ont alors offert un Téléviseur Sony LED du genre basique (mais en même temps, allez placer un téléviseur avec un écran de 65 pouces dans un 30 mètres carré, tout de suite ça fait désordre).

Sony propose aujourd’hui 4 gammes répondant à des besoins différents : d’abord des TV LED pour des détails précis et des couleurs valorisées, des TV 3D permettant d’embrasser Hugh Grant de vivre pleinement le film et d’être au coeur de l’action, des Smart TV et enfin des téléviseurs pourvus de la technologie ultra HD 4K permettant d’avoir un niveau de détail des images quatre fois supérieur à la Full HD.

Perso, mon coeur de geekette balance du côté des smart TV proposées par la marque japonaise : imaginez, vous rentrez de vacances, il suffit d’approcher son iPhone de la télécommande pour dupliquer son écran et afficher vos photos directement sur sa télé. Pratique aussi, l’application TVsideview permet d’obtenir des contenus enrichis lorsqu’on regarde une émission de télé (en gros, vous regardez une émission de cuisine et vous pouvez obtenir en temps réel des idées recettes, effectuer des recherches vocales, enregistrer du contenu …). Quand on voit la place prise aujourd’hui par le « second écran » et les réseaux sociaux dans les émissions TV classiques (affichages des #, animations des comptes Twitter et Facebook en temps réel pendant une émission, applications permettant d’interagir avec le déroulement d’une émission et j’en passe), on se dit que la Social TV a encore de beaux jours devant elle. 

En attendant de pouvoir demander à Hugh Grant son 07 (quoi, on peut rêver), je vous propose une petite infographie qui retrace le top des événements les plus regardés de l’Histoire. Perso, je n’en ai vu qu’un seul, mais j’aurais tellement aimé regarder en famille l’arrivée de l’homme on the moon. Ne pas oublier non plus un grand moment de l’histoire du rock, le concert à Hawaï d’Elvis retranscrit par satellite en mondovision en 1973 qui a réuni pas moins d’1,5 milliard de personnes devant les déhanchés du King !

Article sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !