Le jour où j’ai fait du tout-terrain avec le nouveau Jeep Cherokee !

22 avril 2014 par  
Classé dans A la Une, Auto, Lifestyle, Voyages

« Go anywhere, do anything » : telle est la devise de la légendaire marque Jeep, grâce à qui j’ai eu l’occasion de conduire un 4×4 pour la première fois (si je mets de côté la vieille Méhari des vacances d’été), à l’occasion d’un voyage aux notes méditerranéennes : je vous propose d’embarquer pour un voyage entre Monaco et la piste d’essai du groupe Fiat à Balocco, à mi-chemin entre Turin et Milan, armés du nouveau Jeep Cherokee , sur une route sinueuse semée d’embuches !

Jeudi dernier, réveil très matinal – on notera à ce propos qu’il est beaucoup plus facile de se réveiller sous le soleil monégasque et de prendre son petit-déjeuner en admirant la baie de Monaco – pas une minute à perdre, le nouveau Cherokee nous attend à l’entrée de l’hôtel Fairmont, au pied de Monte-Carlo. Et qui dit Monte-Carlo, dit embouteillages dans les célèbres rues serpentées. Il paraît qu’on s’est déjà trompé de direction pour rejoindre la route de Cuneo en Italie, mais pas de problèmes, Carine gère un parfait demi-tour en deux-deux, au beau milieu d’une route à deux voies, en maîtrisant le Cherokee avec la plus grande dextérité, et avec le sourire !

Guidées par le GPS qui nous jouera quelques tours – notre itinéraire pour atteindre Balocco étant programmé avec des étapes pré-intégrées destinées à nous faire passer par le plus de types de routes possibles (autoroute, route de montagne, cols tortueux …) – nous voilà parties pour environ 3h30 de voyage à bord du Cherokee ! Monaco, Sospel, Breil-sur-Roya, Tende, nous sommes au sud-est du parc national du Mercantour, l’un des plus sauvages de France et notre route se poursuit par delà les petits villages, les hautes montagnes, les sentiers de randonnée, les petits ruisseaux, un décor magnifique qui donne un avant-goût de vacances. Notre route se poursuit jusqu’au village de Cuneo en Italie, j’ai conduit près d’1H30 sur cette partie de la route, à l’aise même lors des virages ultra serrés que l’on rencontrait souvent. Baptême 4×4 validé ! J’étais notamment assez bluffée par le silence du véhicule, je m’attendais à beaucoup plus de vrombissements avec un tel moteur mais après 3h30 passées à bord, on ne sort pas la tête comme après un concert de Sepultura et c’est bien appréciable.

Le voyage s’achève sur autoroute, direction Turin puis nous prenons la direction de Milan pour arriver au centre expérimental de Balocco, là où sont testés tous les véhicules du groupe Fiat/Chrysler. A peine le temps de sortir nos affaires du Cherokee qu’un sosie de Lapo Elkann aux cheveux longs nous conduit sur la piste spéciale 4×4 où nous pourrons vérifier par nous-mêmes les capacités du Cherokee Trailhawk – la finition la plus « tout-terrain », celle qui ne craint pas les fossés ni les pentes abruptes ! – parmi les 4 versions du nouveau Cherokee (Longitude, Longitude Business, Limited et donc Trailhawk).

Michael notre chauffeur nous emmène pour mettre à mal le Trailhawk pendant une bonne demie heure ponctuée de : « oh, mais ça passera jamais là », « on va se retourner sur le flanc, c’est pas possible autrement », « j’aurais pas dû me resservir de spaghettis vongole, ça bouge quand même pas mal là » (Michael, merci de nous avoir supportés).

Test des suspensions, piste dont les pavés feraient pâlir d’envie n’importe quelle Place de l’église en Bretagne, pente inclinée à 70%, test torque transfer, le parcours nous permet d’explorer toutes les capacités de franchisseur notamment grâce aux systèmes « Selec-Terrain » – qui permet au conducteur de choisir le réglage en fonction du terrain : auto, snow, sport, sand/mud et rock – et « Selec-Speed control » qui permet quant à lui d’appréhender des terrains à forte inclinaison, et ce avec une intervention quasiment nulle du conducteur, pour que celui-ci se concentre avant tout sur le volant ! Il suffit d’activer le bouton du Selec-Terrain, de choisir sa vitesse entre 1,5 km/h et 8 km/h et de laisser faire le Cherokee comme un grand !

Michael nous propose de nous installer à sa place mais malheureusement l’heure du départ a déjà sonné, ce sera pour la prochaine fois à notre grand regret ! Pour ma part, j’ai adoré découvrir ce type de sensations qui sont habituellement réservées à des conducteurs plus chevronnés ! Je pense d’ailleurs m’inscrire très vite à une session de Jeep Academy, qui propose à tous ceux qui ont des velléités de découverte de la conduite en 4×4 dans des conditions différentes et avec différents ateliers.

Plus d’infos sur le nouveau Jeep Cherokee sur le site Jeep et la Page Facebook Jeep France.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

Une Réponse pour “Le jour où j’ai fait du tout-terrain avec le nouveau Jeep Cherokee !”
  1. Pancho dit :

    265/75/16 s (which is 31.6 dia. 10.4 width), no rubbing. I’m not to keen on the new JK wrlarnegs, you should give them a call. Some lifts don’t void warranties as you can have jeeps customized at the dealership with lifts, bumpers, racks, etc. You should call and see what they say. Obivously if you add a 5.5 long arm lift and 37 s your warranty will be hosed but a mild 1-2 body lift or a 2-3 suspension lift should still be legit with the warranty.

Libère ton esprit

Dites ce que vous en pensez...
Et oh, si vous voulez une image avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!