Mon inconditionnelle

5 février 2015 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité

J’ai beau être tous les jours la dernière à récupérer ma fille à l’école, dans le couloir, manteau et bonnet en place, sac à la main, elle m’accueille en hurlant de joie, les bras grands ouverts. Elle a vu défiler tous les parents, les nounous, sait très bien que jamais je ne serais parmi les 1ers à venir, elle a déjà du se demander si vraiment j’allais finir par arriver, elle s’en fiche, elle me saute dans les bras quand j’arrive, essoufflée, à la porte de l’école. Et le rituel « Mamaaaaaan ! C’est ma mamaaaaaan ! »

J’ai beau être celle qui lui fait toutes les misères du monde, à base de sérum physiologique à pleine narine, à base de brosse qui tire, de peigne qui arrache les cheveux (mais pas tous les poux), de thermomètre qui touche à sa dignité ou de visage plaqué contre ma poitrine le temps que le médecin l’ausculte, je suis la seule à pouvoir la consoler dans ces cas là.

J’ai beau être celle qui la met au coin quand elle dessine sur le mur, qui lui tape la main quand elle l’approche trop près de la prise, qui la menace de ne pas aller au manège si elle ne range pas sa chambre, en un câlin elle me pardonne tout.

J’ai beau être celle qui arrive devant le Jardin du Luxembourg alors qu’il ferme ses portes quand je lui dit pendant une semaine qu’on allait faire un tour de poney, qui lui promet depuis des mois qu’on va aller à la piscine, qu’on achètera une trottinette et qui n’en fait rien, elle me serre fort et me dit « Moi suis contente d’être avec toi ».

Elle s’émerveille d’un Barbapapa griffonné sur le coin d’une feuille, d’un œuf cassé dans une préparation de gâteau, se régale d’un pot de Bolognaise dans les pâtes toute sèches de la veille.
Elle passe son anniversaire entourée de trentenaires buveurs de bière au lieu de se faire un anniversaire Reine des Neiges, elle sourit jusqu’à m’en faire péter le cœur.

Elle s’émerveille de petites choses qui ne coutent rien et elle me rend tellement de TOUT.

Elle efface d’un sourire mes petites erreurs, mes lacunes et mes hésitations.

Ma partenaire, mon binôme, mon petit bout de moi, celle qui m’aime sans condition, mon inconditionnelle <3.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

2 Réponses pour “Mon inconditionnelle”
  1. Vesper L. dit :

    quel beau message ! moi aussi je fonds devant ma petite poulette qui me fait pareil le soir après la garderie et qui me susurre à l’oreille « maman je t’aime de tout mon coeur et plus encore mais c’est un secret et faut pas le dire à les garçons » (oui elle a encore du mal avec « aux » au lieu de « à les ») mais quand elle me dit ça, tout mes soucis s’envolent, c’est réconfortant… quand j’étais petite, ma mère me raconte que je lui ai dit « je ne te ferai jamais de misère » LOL et pourtant…. mais les enfants sont des inconditionnel(le)s, c’est beau l’amour de cette façon, innocent (j’ai de la chance, mon aîné de 11 ans et demi, même s’il entre dans l’âge « ingrat » et aime attiser les conflits est encore très calin et très maman, plus que son frère de 9 ans qui, lui, aime faire le petit caïd mais qui a besoin du gros calin de maman quand il est malade ou qu’il a cassé ses lunettes :)
    aaahhhhh ce qu’on les aime !

  2. Lexie dit :

    J’aime beaucoup :) Vous avez l’air du binôme parfait !

Libère ton esprit

Dites ce que vous en pensez...
Et oh, si vous voulez une image avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!