#CityPlaylist #8 : låt oss gå till stockholm !

10 octobre 2014 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Musique, Musique

L’hiver arrive, aujourd’hui on a envie de prendre la route en Volvo et de démarrer la playlist avec un bon vieil ABBA en fond sonore, on part à Stockholm !

– Abba – « Waterloo »

– Robyn – « Dancing on my own »

– The Concretes – « On the radio »

– Peter, Bjorn and John – « Young Folks »

– Shout out louds – « Impossible »

– Stina Nordenstam – « Little Star »

– Lykke Li – « I follow rivers » (The Magician Mix)

– Lisa Ekdahl – « It’s oh so quiet »

Visuel TripAdvisor

Rendez-vous sur Hellocoton !

FOALS en direct sur SFR LIVE CONCERTS demain soir !

22 mai 2013 par  
Classé dans A la Une, Culture, Lifestyle, Musique


A l’occasion de la sortie de leur nouvel album « Holy Hire » et alors qu’ils sont en pleine tournée mondiale, FOALS fera résonner les Fender au Studio SFR pour un concert retransmis en direct sur www.sfrliveconcerts.fr demain soir à 21h.

Dès leur premier abum « Antidotes » sorti en 2008, les petits gars d’Oxford ont impressionné les critiques et le public par la maîtrise de leurs instruments, leur sens de la mélodie et du mélange des genres. Foals affirme aujourd’hui sa singularité dans ce troisième opus en oscillant entre pop, rock et diverses influences funk, punk.

UN EVENEMENT À SUIVRE EN DIRECT sur SFR LIVE CONCERTS :

– INTERNET : SFR LIVE CONCERTS (HD, chat) et sur la page Facebook SFR Live Concerts

– MOBILE : Appli SFR Live Concerts 

– TV : sur la box de SFR (chaîne 149 ou depuis l’application TV SFR Live Concerts)

– Live Tweet de l’événement sur @sfrliveconcerts et avec le hashtag #FoalsSFRlive

ET SUR CARACTÉRIELLES DES DEMAIN SOIR 21H !

Rendez-vous sur Hellocoton !

CityPlaylist #2 : Copenhague

6 avril 2013 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Musique

Après New-York, direction le Nord pour cette seconde #cityplaylist. Le principe ? On évoque nos villes préférées et les groupes qui font leur réputation musicale. C’est parti pour Copenhague !

– The Raveonettes – Into the night

– Efferklang – Moder Drift

– Trentemoller : Moan

-Laid Back – Baker Man

– The Fashion – Like Knives

– Aqua – My Oh My

Crédit photo : Pays-Monde.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

#GetDirty avec Breton par Converse

4 avril 2013 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Musique

Crédit photo : Pascal Montary

Nous vous parlions du lancement des Get Dirty Gigs par Converse, une série de 3 concerts exclusifs à travers l’Europe. A Paris, nous avons eu droit aux live des RAVEONETTES, des BLACK LIPS et du groupe londonien BRETON auquel nous avons eu la chance d’assister hier soir au Garage Mu, l’espace artistique indépendant du collectif MU, en plein coeur du 18ème arrondissement.

Après avoir vu ces joyaux de la couronne britannique au Festival Pitchfork en novembre, les BRETON nous ont offert un live ultra intimiste dans une atmosphère électrique ! Une musique atypique, au croisement du rock, du hip-hop. Je m’arrêterai là pour la chronique du concert, je ne suis pas journaliste musicale. 

Par contre, j’ai eu le droit de prendre 267 quelques photos …

Crédit photo : Pascal Montary

Crédit photo : Pascal Montary

Crédit photo : Pascal Montary

Une expérience orchestrée par CONVERSE dans le cadre de sa campagne GET DIRTY. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cole Porter, celui qui m’a fait aimer le jazz

10 mars 2013 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Musique

J’avoue, ma culture musicale jazz laisse un peu à désirer : autant mon père nous a souvent « bassiné » lorsque nous étions plus jeunes avec mon frère avec ses disques de Satchmo, Benny Goodman, John Coltrane ou Miles Davis pour ne citer qu’eux, mais je n’ai jamais vraiment accroché avec cette musique. L’impression que cela part dans tous les sens, des mélodies souvent difficiles à suivre, trop d’improvisation, des rythmiques compliquées,  bref, je trouve que ça n’est pas vraiment le genre de musique que l’on écoute « comme ça » et pour laquelle il vaut mieux être concentrée.

A quelques exceptions près – il ne s’agit pas de faire de terrorisme intellectuel non plus – j’écoute quand même un peu de jazz ambiance années 30, Sydney Bechet, clarinette et notamment un artiste que j’aime particulièrement et dont j’avais envie de vous parler : Cole Porter.

D’abord parce que c’est l’un des rares artistes américains de cette époque qui composait à la fois les musiques de ses chansons et qui en écrivait les paroles. On lui doit aussi plusieurs comédies musicales créées à Broadway.

Du genre précoce, Cole Porter écrit sa première opérette en 1901 à seulement … 10 ans ! A l’aide de sa mère, certes, qui lui fit apprendre le violon dès 6 ans et le piano à 8 ans. Plus tard,  Cole Porter entre à l’université de Yale en 1909 puis passe un an à la faculté de droit de Harvard mais il abandonne vite, voulant se consacrer entièrement à sa passion pour la musique. Il entre alors au département musique de Harvard (excusez du peu) puis présente sa 1ère comédie musicale à Broadway, qui fût un échec cuisant.

Déçu par cet échec, il part en France en 1918 (il a alors 27 ans) et s’engage dans la légion étrangère française pour un an. A partir de 1919, il mène la grande vie à Paris, s’installe dans un luxueux appartement et enchaine les conquêtes. Il épouse la même année Linda Lee Thomas, une riche américaine mondaine divorcée de sept ans de plus que lui, qui était décrite à l’époque comme l’une des plus belles femmes du monde. Bien que Cole Porter était bisexuel, la situation était connue par leur entourage, leur mariage était plus un mariage d’amitié et Cole Porter et Linda Lee Thomas se sépareront au début des années 30 lors de leur retour à Hollywood.

En 1923, le succès commence petit à petit pour Cole Porter puisqu’il est le 1er à composer un « ballet jazz » pour les Ballets Suédois, une compagnie de ballets installée à paris de 1920 à 1925 au Théâtre des Champs Elysées et il enchaîne ensuite ses premiers gros succès de comédies musicales.

C’est en 1937 que sa vie bascule : à 46 ans, il est victime d’un accident d’équitation où il perd l’usage de ses jambes. Bien qu’il fût terrassé par la douleur jusqu’à sa mort, Cole Porter continua à composer des morceaux. Une sorte de légende raconte qu’il aurait composé l’un de ses morceaux les plus célèbres, « At long last love », allongé sur le sol, alors qu’il venait tout juste d’avoir son accident en attendant les secours … Il sera amputé de la jambe droite en 1958 et passera ses dernières années dans son appartement des Waldorf Towers à New York et décédera en 1964.

Si vous êtes comme moi fan de Woody Allen, vous avez certainement entendu Cole Porter dans les célèbres morceaux qui accompagnent ses films : la BO de Stardust Memories (avec Sidney Bechet), la BO de Radio Days (avec Harry James et Duke Ellington) ou encore celle d’Anything Else.

Et pour la petite anecdote, c’est grâce à Cole Porter, qui apparaît dans « Midnight in Paris » qu’Owen Wilson et Léa Seydoux se parlent pour la 1ère fois).

Pour finir en musique bien sûr, je vous propose d’écouter le morceau « phare » de Cole Porter : Let’s do it (Let’s fall in love) (tout un programme) :


Let’s Do It (Let’s Fall In Love) [Song by Cole… par theUnforgettablesTv

La playlist spéciale Woody Allen par Vodkaster

Rendez-vous sur Hellocoton !

CityPlaylist #1 : New York !

2 mars 2013 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Musique

Lancement d’une nouvelle rubrique musique aujourd’hui : #cityplaylist ! Paris, London, Berlin, San Francisco, Sidney, Reykjavik, Portland, Montréal et bien d’autres : on vous poste nos villes préférées et les groupes phares qui ont fait leur réputation ! On commence par Big Apple ? Tant de groupes viennent de New York, la liste pourrait être sans fin, voici notre petite selection !

– The Strokes – Someday

– Beastie Boys – Sabotage

– Yeah Yeah Yeahs – Zero

– Talking Heads – This must be the place

– Run DMC VS Jason Nevins – It’s like that

– Blondie – Heart of glass

Rendez-vous sur Hellocoton !

Page Suivante »