Foodchéri, je dis oui !

29 juillet 2015 par  
Classé dans A la Une, Gourmandises, Lifestyle

Vous connaissez ce moment de solitude où tu rentres chez toi, tu meurs de faim, tu ouvres le frigo et tu y vois : un bout de gruyère, une demie tranche de jambon, un pot de crème pour le visage et quelques bières ? Bref, pas trop de quoi se faire un bon petit plat ! Ou ces soirs où une fleeeeeeeemme incommensurable t’envahit et qu’il est impossible de lever le petit doigt pour préparer le dîner ? Et bien, j’ai récemment testé une appli qui va encore moins me donner envie de me mettre aux fourneaux : Foodchéri !

Le concept est on ne peut plus simple : des plats fait maison, le jour-même, livrés en bas de chez soi, en moins de 20 minutes, elle est pas belle la vie ? Les plats sont livrés hyper rapidement (8 minutes en bas de chez moi après avoir cliqué sur « valider ma commande »), les plats sont sains et savoureux, préparés par deux chefs. Chaque soir, deux dîners et deux desserts sont proposés (nous avions commandé un butter chicken et un chili con carne, supers bons !). Et côté prix, on n’explose pas le budget puisque les plats coutent 9,5€ et les desserts 3,5€.

Comment ça marche : on passe commande sur l’appli ou sur le site, on passe sa commande et en un éclair (j’ai vraiment halluciné sur le délai d’attente), un livreur à vélo est en bas de chez nous, et avec le sourire ! Un petit passage au micro-ondes – tuuuut tuuuut – c’est prêt, à table ! Il ne manque plus qu’une livraison possible le midi, ce serait formidable :)

https://www.foodcheri.com/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un petit déjeuner sain et gourmand avec Special K Crunchy Muesli

4 juillet 2014 par  
Classé dans Gourmandises, Lifestyle

S’il y a bien un rituel auquel je tiens, c’est le petit déjeuner du week-end. La semaine c’est la course, si je bois un verre de lait c’est déjà très bien, priorité à la minus, à son biberon, à sa tartine et à al folle course du matin.

Alors le week-end, c’est sacré.

On déjeune à table, le petit déjeuner au lit avec une petite fille de 2 ans ½ on oublie. On sort les bols, on sort les boites, les sachets, les briques et on se fait plaisir. Un gros déjeuner pour marquer le coup et profiter d’un moment tous les 3, qui marque le début du week-end ensemble, on se rattrape.

Si les céréales chocolatées et les tartines beurrée ou confiturée sont bien là pour Père & Fille j’essaie de faire attention et me toure vers des versions moins caloriques, mais ça n’est pas pour ça que je vais manger de l’avoine pure.

Le week-end dernier c’était festin, avec les nouveautés Special K Crunchy Muesli, au programme : raisin & pommes rouges et Airelles, graines de courge & amandes (mon chouchou).

 

Pour moi les céréales c’est « nature », sans lait qui ramollit, et pas non plus dans un fromage blanc, j’aime picorer et là je me suis régalée : 5 céréales complètes, des fruits, des graines le tout avec 40% de matières grasses en moins que les mueslis habituels.

La brillante idée de Kellogs avec ce produit : les sachets souples ! C’est vraiment une très bonne idée, je suis déjà adepte du sucre en poudre et du chocolat en poudre en sachet souple, bien plus pratiques à caser dans les placards, il n’y a rien de plus encombrant que les gigantesques boites de céréales, et ici ça ne sera pas la punition de finir le paquet puisque le sachet est refermable, les céréales restent croustillantes jusqu’au dernier bol.

Alors le week-end dernier, j’avais sorti le grand jeu, et finalement, on s’est tous retrouvés à picorer MES Special K Crunchy Muesli : c’est bon, il y a de la couleur dans les bols, et cerise sur le gâteau, c’est sain !

Article sponsorisé

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Breizh Cola débarque à Paris, Yec’hed mad !

21 avril 2013 par  
Classé dans A la Une, Gourmandises, Lifestyle, Shopping

Pour ceux qui ne l’aurait pas reconnue, cette bigoudène à l’air coquin est aussi l’une des comédiennes de la publicité Tipiak , elle s’appelle Alexia, a 89 ans et une pêche d’enfer, dam’oui 😉

Parmi les nombreux colas régionaux, le Breizh Cola a été le 1er à se lancer en région, et quelle région puisqu’une nouvelle fois la Bretagne et les Bretons honorent leur réputation d’explorateurs entêtés prêts à prendre des risques !

L’histoire de Breizh Cola commence en 2002 lorsque Stéphane Kerdodé et Eric Ollive – cadres de la Brasserie Lancelot – cherchent un nouveau concept de boisson non-alcoolisée (on peut être breton ET boire autre chose que du chouchenn, la preuve), alors qu’ils sont en route pour aller visiter une limonaderie à Brest. L’idée du Breizh Cola est née !

Leur constat est alors très simple : dans un bar ou un resto, le choix de cola est on ne peut plus limité. Pepsi, Coca, point barre. L’idée est donc de proposer une alternative aux consommateurs en proposant une boisson identitaire servie uniquement dans le grand ouest (ou le phare ouest), avec un gout différent. Neuf mois plus tard, après de nombreux tests la recette est au point et la mayonnaise prend tout de suite auprès des cafés, restaurants et nombreux bars en Bretagne.

Et 10 ans plus tard, on ne peut plus douter du succès du cola breton qui est devenu la première marque de cola régionale en France et le deuxième acteur du marché des colas en Bretagne, les fondateurs ont de quoi être fiers 😉

LA bonne nouvelle dans tout ça, c’est que Paris, « 6ème département breton » (plus d’1 million de Bretons à Paris) est enfin ravitaillé en Breizh Cola depuis quelques semaines : vous pouvez en trouver dès aujourd’hui chez Carrefour, Auchan et Intermarché, et très bientôt dans les Monoprix !

Le produit existe en 3 déclinaisons (disponibles en format 33cl et 1,5l) :

 

Crédit photo : Shunrize

Breizh Cola standard : mon chouchou, avec un petit goût de caramel et des bulles plus petites que celles des autres colas.

Breizh Cola Zéro Sucre : une alternative sans sucre qui a, je trouve, plus de goût que le Coca light.

Breizh Cola Stévia : exclusivité mondiale les amis ! En effet, Breizh Cola est la 1ère marque de cola à proposer un produit à base de stévia, cet édulcorant naturel d’origine végétale au pouvoir sucrant 300 fois supérieur au sucre. Cela donne un léger goût de réglisse. Pour ma part, je suis moins fan mais pour l’avoir fait goûter autour de moi, c’est un peu comme la marmite en Angleterre : on l’adore ou on le déteste.

Bref, vous l’aurez compris, je suis fan et je ne peux que vous dire « En avant Guingamp » pour goûter le Breizh Cola de votre choix !

Je précise que Breizh Cola est un client de mon agence, pour qui nous gérons les RP / e-RP et que je ne suis pas rémunérée en kouign amann pour cet article !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon 1er Atelier Maggi : les #regionalesmaggi

8 avril 2013 par  
Classé dans A la Une, Gourmandises, Lifestyle

J’ai participé il y a quelques jours à mon 1er atelier cuisine à l’Atelier des Chefs de la rue de Penthièvre avec Maggi. Depuis quelques années maintenant, Maggi organise ces ateliers avec la complicité de notre Cook MC en chef, j’ai nommé la malicieuse Requia ! Anne Claire avait déjà participé à un atelier, c’était maintenant à mon tour de me retrousser les manches !

Chaque atelier propose une thématique différente à chaque fois, et pour cette soirée, les régions françaises étaient à l’honneur ! Nous étions donc 4 équipes à réaliser des recettes venant des 4 coins de la France, sous la direction de 4 blogueuses « culinaires » représentant ces régions. Le but pour chaque équipe : préparer 3 recettes à l’aide des préparations culinaires Maggi, le tout en 1h30.

L’équipe « Bretagne » était rondement menée par Cathy, les recettes « Sud-Est/Lyon » par Khala, les recettes « Sud-Ouest » par Audrey et enfin les recettes « Alsace » étaient représentées par Sandra.

Après quelques bulles en guise d’apéro, nous enfilons nos tabliers et on s’y met, le tout dans une ambiance très conviviale, et entrecoupée de quelques verres de cidre (on est dans l’équipe Bretagne après tout). Cathy nous explique d’abord les recettes que nous allons préparer, de quoi nous mettre l’eau à la bouche, mais pas question de flancher, on a du boulot !

Voici les recettes typiquement bretonnes inventées par Cathy que nous avons préparées : 

– Un velouté de mâche aux croustilles de sarrasin et à la fleur de sel

– Une poêlée de langoustines déglacées au cidre breton (of course)

– Une galette de sarrasin aux pommes et aux carottes

Notre équipe de choc, composée d’Amélie, de Jane et d’Olympe s’est donc mise au boulot sous le signe de la bonne humeur et je me suis découvert des talents de rappeuse de légumes et un vrai goût pour la réalisation de croustilles de sarrasin, recette qui va devenir un must-have de l’apéro 😉

Voici la recette de mon coup de cœur culinaire ce soir-là : la poêlée de langoustines déglacées au cidre breton.

Les ingrédients :

24 langoustines, 20 cl de crème liquide, 30 cl de cidre (brut, c’est une évidence), 1 capsule cœur de fond de veau Maggi, quelques brins de ciboulette, 1 échalotte, du sel et du poivre.

La recette :

Décortiquez les langoustines en leur laissant leur queue.

Faites fondre le beurre à la poêle, ajoutez-y l’échalote émincée, laissez-là 3-4 minutes puis faites revenir les langoustines à feu fort, pendant 3-4 mn.

Enlevez les langoustines et mettez hors du feu.

Ajoutez le cidre, la capsule de cœur de fond de veau, mélangez bien jusqu’à ce que le bouillon soit bien dilué puis faites réduire 10-15 mn à feu moyen.

Baissez le feu, ajoutez la crème, mélangez.

Ajoutez une pincée de ciboulette émincée finement.

Ajoutez les langoustines et servez.

Après 1h30 de cuisine, nous avons dégusté tous les plats préparés par chacune des 4 équipes soit … 12 plats préparés en quantité suivante pour un repas gargantuesque ! 

Cet atelier m’a surtout donné envie de me remettre aux fourneaux. J’ai en effet la mauvaise foi habitude de dire « je n’ai pas le temps, pas le matériel, ma cuisine est trop petite … », le genre de phrases bien souvent lorsqu’on habite un 30 mètres carré à Paris. Etant en famille en Bretagne le week-end suivant, j’ai annexé la cuisine familiale après avoir été au marché pour préparer les 3 recettes de Cathy, recettes qui ont fait un véritable malheur, même auprès de mon père qui est du genre dur à cuire lorsqu’il s’agit de cuisine !

Pour participer vous aussi aux Régionales, Maggi a lancé une application Facebook qui met en avant chacune de nos 4 blogueuses chefs et une de leurs recettes. En votant pour votre recette / région favorite, vous pouvez remporter la coquette somme de 1000€ et des livres des recettes cultes Kub Or.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le duo « coeurs de cookies » Laura Todd, en édition limitée pour la Saint Valentin !

12 février 2012 par  
Classé dans A la Une, Gourmandises, Lifestyle

Etant arrière petite-fille de pâtissière chez Ladurée (mon arrière grand-mère était aux fourneaux lorsque la célèbre marque de macarons se tenait Avenue de la grande armée), j’estime être redevable de toutes curiosités pâtissières et gourmandes afin de faire perdurer les traditions familiales. J’ai pas raison ?

En la matière, je dois avouer avoir une vraie faiblesse pour les fabuleux cookies Laura Todd, la crème de la crème du cookie haut de gamme. Anne Claire pourra témoigner que – lorsque nous travaillions dans le même agence – il était rare qu’un passage au Monop’ du coin ne soit pas accompagné d’un petit cookie chocolat blanc coco.

J’ai d’ailleurs récemment appris que Laura Todd avait vraiment existé. Cette future « mamie gâteaux » est née en Autriche à la fin du 19ème siècle et s’est installée avec sa famille dans l’Iowa, où elle se régale de cookies, muffins et autres gourmandises sucrées au beurre frais. C’est en 1933 à Chicago que Miss Laura remporte haut la main un concours de pâtisserie grâce à son cookie aux noix, raisins, cannelle et flocons d’avoine. Depuis, le San Francisco Examiner les présente comme les « best cookies in the world », ça donne envie d’essayer !

Pour ma part, avant de connaitre la marque, le top of the top du cookie était ceux de Sheryl, une californienne que nous avions reçue dans notre famille pendant une année complète et qui nous préparait des succulents cookies tous aussi variés les uns des autres (au chocolat blanc, aux noix de pécans, à la vanille …). Le retour de Sheryl outre Atlantique fût une véritable déchirure gourmande pour toute la famille et la recette des cookies « made in Sheryl » est conservée précieusement dans les classeurs de recettes de ma mère. Aujourd’hui, les cookies Laura Todd sont les seuls à cet effet Madeleine de Proust, qui me ramènent plusieurs années en arrière !

Je vous raconte tout ça car la marque nous propose depuis vendredi et jusque mardi soir dans ses boutiques une édition limitée pour la saint Valentin, le duo « coeur de cookies », qui plaira aux amoureux, aux gourmands, et aux amoureux gourmands ! Il s’agit de 2 adorables mini cookies, l’un aux pépites de chocolat noir, l’autre au cacao et aux pépites de chocolat blanc, en forme de coeur tendrement serrés dans un sachet cristal. C’est pas adorable ça ?

3,20€ dans les boutiques Laura Todd.

Rendez-vous sur Hellocoton !

De l’importance du petit déjeuner

5 juin 2010 par  
Classé dans A la Une, Gourmandises, Lifestyle

petit-dejeuner

On le sait, on l’entend  à toutes les sauces, le petit déjeuner est très important et il ne faut le sauter sous aucun pretexte.
Alors, oui, mais pourquoi au juste ?!

La diététicienne attitrée de Banania, Sara, nous répond :

« Le petit-déjeuner doit représenter 25% de nos apports énergétiques quotidiens.

« Sauter » le petit-déjeuner, c’est imposer à son organisme un jeûne de plus de 12h. Pendant la nuit, nous dépensons des calories pour respirer, pour rêver …

Le matin, il faut refaire le plein d’énergie.

Le petit-déjeuner est un repas à part entière qui fournit l’énergie nécessaire pour la matinée, réhydrate l’organisme après la nuit. Il favorise la concentration, l’attention, la bonne humeur et surtout évite le coup de fatigue de 11h ainsi que les grignotages qui font grossir. »

Pendant très longtemps j’ai fait l’impasse sur le petit déjeuner, pas faim, pas le temps, impression d’être incapable de manger au saut du lit et surtout, j’avais remarqué qu’en mangeant une tartine à 7h mon ventre criait famine a 11h alors que quand je ne mangeais rien je tenais sans problème jusqu’à midi (bon, OK, en faisant une petite pause chocolatée en fin de matinée 😉 )

Mais Sara a réponse à tout !

Voici quelques conseils :

« Le matin, je n’ai pas le temps de prendre un petit-déj ! Entre mon mascara et mon fer à lisser c’est la course ! »

-> « Gagnez du temps en préparant la table du petit-déjeuner la vielle au soir et prévoyez de vous lever ne serait ce qu’un quart d’heure plus tôt pour prendre le petit-déjeuner. »

Et c’est vrai que ça marche, parce que vous vous direz que puisque tout est prêt, il n’y a plus qu’à !

« Impossible de manger au réveil, je n’ai pas du tout faim ! »

-> « Pour stimuler votre appétit dès le réveil, buvez un verre d’eau fraîche qui réveillera les fonctions digestives, puis prenez votre douche et la faim et l’envie se manifesteront très certainement. Surtout, n’hésitez pas à varier vos petits-déjeuners, en intégrant des aliments nouveaux: pains spéciaux, fruits exotiques… ceci ouvrira l’appétit! »

Là je vais dans le sens de Sara, une douche suffit parfois à ouvrir l’appétit, et le coup du verre d’eau, imparable !)

« Je veux perdre du poids, je ne veux pas prendre de petit-déjeuner »

-> « Certaines personnes se privent de petit-déjeuner dans le but de perdre du poids. Or, des enquêtes alimentaires ont démontré que les personnes ne prenant pas de petit-déjeuner avaient globalement une alimentation plus riche en graisses, ce qui peut favoriser la prise de poids. »

Je ne peux qu’approuver ! Pendant longtemps je ne prenais pas de petit-déjeuner, je me disais « c’était toujours ça de « pas pris » !  » buy generic baclofen 10 mg today for up to 57% off retail cost at your pharmacy with ps card.

Après quelques semaines de petit-déjeuners, j’ai remarqué que ma balance ne s’en plaignait pas et effectivement, pas besoin de grignoter en fin de matinée, alors maintenant, je ne m’en prive plus !

Je ne bois ni thé ni café, je suis restée une enfant qui a besoin d’une tasse de lait choco le matin. Quand j’étais en entreprise je ne passais donc jamais par la case « machine à café », si je voulais boire quelque chose le matin c’était donc obligatoirement chez moi.

Alors depuis environ 2 ans maintenant, je ne fais plus l’impasse sur le petit déjeuner et je varie les plaisirs : salé, sucré, fruité, protéiné, j’en profite !

Sara nous présente LE petit déjeuner idéal :

    order online at usa pharmacy! dapoxetine cost australia . instant shipping, buy dapoxetine.
  • Une boisson save money – online drugstore, buy estrace patch, buying estrace cream online . , pour l’hydratation de l’organisme.
  • Un produit laitier, pour l’apport en calcium et en protéines.
  • Un produit à base de céréales, pour fournir l’énergie nécessaire aux activités de la matinée (tels que le pain, les céréales et occasionnellement des viennoiseries).
  • Un fruit, pour l’apport en vitamines et minéraux. (en ce moment j’en profite vraiment : fruits de la passion, fraises, melon … Je suis une fille de juin, autant dire qu’avec les fruits je suis heureuse !)

banania

admissions. the admissions process can seem overwhelming to many families. we suggest you order prednisone online visit belmont manor for a tour to see 

Voici quelques exemples de petit-déjeuners équilibrés et variés :

Le classique

Café/ thé / lait au chocolat

60 g de pain complet beurré

1 yaourt nature

1 orange

Le british

Thé

Porridge (40g de flocon d’avoine cuits dans 250ml de lait)

1 pomme

Le souvenir (mon préféré !)

1 bol de lait chocolaté

60g de pains aux céréales beurré

1 kiwi

Le rapide

Infusion

30g de céréales complètes + fromage blanc

2 biscottes beurrées

1 verre de jus de pamplemousse

Le salé

Café

3 grandes tranches de pain de mie complet

1 morceau de fromage (30g, soit 1/8 de camembert)

1 tranche de jambon

Depuis que je travaille de chez moi, le petit déjeuner marque le coup d’envoi de ma journée. Je relève mes mails dans mon lit, file sous la douche et me prépare mon petit-déjeuner avant de m’attaquer à mon travail, c’est ma petite routine.

Et pour les plus pressés, rien ne vous empêche de glisser une pomme ou une poignée de cerises dans votre sac avec une tartine et de profiter de votre passage sur Google Reader ou Netvibes pour les savourer une fois au bureau ! (Je vous connais bien, bande de geekettes ! 😉 )

Pour plus d’infos et de conseils sur le petit-déjeuner, rdv sur le site Banania

Et puisqu’on y est, je vous conseille de jeter un œil aux recettes Banania, dont un certain carré fondant Banania qui ne devrait pas vous laisser de marbre : http://www.banania.fr/#/les-recettes-au-banania/ !

Et vous alors, petit-déjeuner ou pas ?!

Merci à Banania et à Sara pour leurs précieux conseils !

window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Page Suivante »