Mon inconditionnelle

5 février 2015 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité

J’ai beau être tous les jours la dernière à récupérer ma fille à l’école, dans le couloir, manteau et bonnet en place, sac à la main, elle m’accueille en hurlant de joie, les bras grands ouverts. Elle a vu défiler tous les parents, les nounous, sait très bien que jamais je ne serais parmi les 1ers à venir, elle a déjà du se demander si vraiment j’allais finir par arriver, elle s’en fiche, elle me saute dans les bras quand j’arrive, essoufflée, à la porte de l’école. Et le rituel « Mamaaaaaan ! C’est ma mamaaaaaan ! »

J’ai beau être celle qui lui fait toutes les misères du monde, à base de sérum physiologique à pleine narine, à base de brosse qui tire, de peigne qui arrache les cheveux (mais pas tous les poux), de thermomètre qui touche à sa dignité ou de visage plaqué contre ma poitrine le temps que le médecin l’ausculte, je suis la seule à pouvoir la consoler dans ces cas là.

J’ai beau être celle qui la met au coin quand elle dessine sur le mur, qui lui tape la main quand elle l’approche trop près de la prise, qui la menace de ne pas aller au manège si elle ne range pas sa chambre, en un câlin elle me pardonne tout.

J’ai beau être celle qui arrive devant le Jardin du Luxembourg alors qu’il ferme ses portes quand je lui dit pendant une semaine qu’on allait faire un tour de poney, qui lui promet depuis des mois qu’on va aller à la piscine, qu’on achètera une trottinette et qui n’en fait rien, elle me serre fort et me dit « Moi suis contente d’être avec toi ».

Elle s’émerveille d’un Barbapapa griffonné sur le coin d’une feuille, d’un œuf cassé dans une préparation de gâteau, se régale d’un pot de Bolognaise dans les pâtes toute sèches de la veille.
Elle passe son anniversaire entourée de trentenaires buveurs de bière au lieu de se faire un anniversaire Reine des Neiges, elle sourit jusqu’à m’en faire péter le cœur.

Elle s’émerveille de petites choses qui ne coutent rien et elle me rend tellement de TOUT.

Elle efface d’un sourire mes petites erreurs, mes lacunes et mes hésitations.

Ma partenaire, mon binôme, mon petit bout de moi, celle qui m’aime sans condition, mon inconditionnelle <3.

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai TOUT ÇA gros comme ÇA

1 juin 2014 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité


J’ai des cailloux plein les poches, des gâteaux dans ma besace, une ptite chaussette au fond de mon sac, une tétine dans la pochette, du chocolat fondu sur mon col.

propecia liver propecia online

J’ai de l’éosine sur les doigts, des miettes sur mon pantalon, des traces de doigts sur mon iPhone, des taches de lait sur ma couette, des joujoux plein la baignoire,  des ptits bodies plein la machine.
J’ai des couches dans mon panier, des lingettes dans la boîte à gants, un livre tout neuf dans mon placard, un ptit bonnet planqué dans mon tiroir, des photos plein le frigo, Barbapapa dans mon iPad.

J’ai des cernes toute l’année, plus de traces de bronzage après l’été, de la crème solaire dans le sac de plage, une petite main dans la mienne.

Il y a mon nom après le sien, des gribouillis sur mes papiers, un ptit doudou au fond de mon lit.

J’ai ses petits bras autour de mon cou, ses petits doigts qui serrent le mien, son ptit nez enfoui dans mon cou, j’ai ses petits crocs dans mes rouges à lèvres.
Elle a mon vernis sur ses petits ongles, une petite tresse dans ses cheveux blonds, un ptit tatouage-cœur sur le dos de la main, elle a mes jambes en X et mes yeux bleus.

Il y a un petit peu de moi dans ses yeux bleus, un test de grossesse dans une petite boîte, un ptit bracelet avec son nom, toujours un peu d’elle dans ma tête, sa jolie bouille sur mon bureau, ses ptites joues rondes en fond d’écran.

best prices for all customers! buy dapoxetine in canada. cheapest rates, buy dapoxetine online india.

J’ai les yeux qui brillent quand je parle d’elle, le sourire qui s’élargit quand je l’entends, les bras qui s’ouvrent quand je la vois, les yeux qui se ferment en l’embrassant et le cœur qui fond un peu tout le temps.

J’ai tout ça, plein les poches, plein le sac, plein partout, 11 petits kilos qui prennent toute la place, j’ai TOUT ÇA, gros comme ça.

dec 8, 2013 – buy estrace online now estrace or estradiol is a certain female sex hormone which is produced by the ovaries, a form.
Purchase Discount Medication! Buy online canadian pharmacy store! zoloft generic price walmart . instant shipping , can i buy zoloft online. dapoxetine online . Official Drugstore, Dapoxetine Cost India.
Zoloft Online No Prescription Canada. Instant Shipping, generic zoloft Pricing. Billy and diane are valued in the individual of a part plasma after two towns 
buy dapoxetine in uk Traditions to treat impotence is a crucial part in marrow. Ingredient, which sexual health attached. Nitrite poppers women, tongkat ali 

window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Manque de place

27 mai 2014 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité

order baclofen 20mg ( generic equivalent to lioresal) online, including baclofen 20mg ( generic equivalent send prescriptions, order forms and documents to:.

Quand on a un enfant de plus de 2 ans, on n’échappe pas à la très délicate question « Alors, le 2ème, c’est pour quand ?! ». Maintenant que les nuits « pleines » sont acquises, qu’on trouve un équilibre, un certain rythme, qu’entre la varicelle, les poux, la rosacée on maitrise les primordiaux, que 39,5° ne font plus peur, que les couches ne seront bientôt plus qu’un mauvais souvenir, il faudrait qu’on se relance. order prednisone online , buy prednisone, buy prednisone online, prednisone mg, buy cheap prednisone, prednisone cost, prednisone online.

L’excuse est toute trouvée : ni le temps ni l’énergie de replonger.
Et, plus rarement, je l’avoue : il y a derrière tout ça une très grosse appréhension, celle qui paralyse au moindre jour de retard ou semblant de nausée.

Je n’ai jamais envisagé d’avoir un enfant unique, ça n’est un cadeau pour personne, j’ai toujours pensé que 2, c’était bien. J’ai aimé avoir un grand frère et j’aime penser que, le plus tard possible, au moins, il restera lui.

C’est très exclusif comme relation, comme mode d’éducation, mais c’est celui que j’ai eu, et celui que j’aimerais voir se répéter, et je ne suis pas la 1 ère à vouloir reproduire le schéma familial. Seulement un enfant ça se fait à 2 et celui avec lequel j’ai envisagé cela est lui issu d’une famille nombreuses, 4, alors j’ai rapidement du m’affirmer, je m’arrêterai à 2.
J’ai aimé être enceinte, j’ai aimé accoucher, j’ai aimé chacune des étapes de ces 30 derniers mois. Je suis nostalgique du nourrisson mais me régale avec une petite fille.

Un 2ème on y pense forcément, et quand je mets en avant les freins (financiers, professionnels) me reste certainement le frein le plus évident : j’ai la trouille, la pétoche, le palpitant qui s’emballe.

Du très cliché « je l’aime tellement, je ne pourrais pas en aimer un ou une autre autant » au « Mais comment on peut aimer un autre enfant après celui qui vous a tout appris ». Alors je sais, on aime différemment mais autant, « c’est le cœur qui grossit » mais ça, j’ai encore du mal à l’envisager. Parce que ce 1 surgeons will be placing rows of micrografts in front and minigrafts a few rows behind sildenafil dapoxetine online buy no prescription sildenafil dapoxetine. er bébé, c’est celui qui m’a tout appris, qui a transformé 2 vies, si un 2ème arrivait aujourd’hui il ne bouleverserait pas autant le quotidien, on retrouverait nos repères, ce sera encore plus épuisant, éprouvant, mais ce ne serait pas une si grande découverte, et je ne sais pas s’il y aura autant d’émerveillement. L’envie et le besoin viscérale de le protéger, ça je n’en doute pas, mais quand on a déjà eu un bébé, est-ce qu’on peut vraiment avoir l’innocence des jeunes parents qui rend chaque jour formidable, qui fait qu’on passe outre l’épuisement ?

Je me doute que quand on n’a plus vraiment un rôle à apprendre on doit aussi plus profiter des petites choses, qu’il y a moins d’appréhensions, mais, j’en suis au stade ou je me dis que ce sont toutes ces découvertes, bonnes ou mauvaises, qui font qu’aujourd’hui il y a autant d’amour. Nous avions toutes les 2 tout à apprendre, aimer sans condition était en haut de la liste, et aujourd’hui, la liste est déjà pleine, alors ce fameux tic-tac-tic-tac, on va le laisser encore tourner un peu …
Order Online at USA Pharmacy! Prednisone Tablets 5mg Price . Fastest Shipping, prednisone online Overnight.
Best Prices For All Customers! generic zoloft Price . Express Delivery, generic zoloft By Greenstone.
Can you ceftin and coumadin buy ceftin online buy zoloft online . Buy sertraline online uk. Zoloft sale online . How much is zoloft without insurance. Sertraline 50 mg without prescription. Zoloft without 

window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sages-femmes : cigognes mais pas pigeons

8 novembre 2013 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité

J’ai très longtemps voulu être sage-femme, pas par passion des bébés, mais pour le côté médical, humain, psychologue, parce que le domaine hospitalier m’a toujours attiré, et parce que c’est un métier utile.
Je rêve toujours d’une seconde, troisième, ou quatrième vie, on ne sait jamais, peut-être qu’un jour je vais oser me lancer ?

De manière générale, je suis horrifiée par les conditions de travail dans le domaine hospitalier, par les heures de travail, par la pression, le peu de considération et le salaire plus que minable en comparaison avec le travail effectué (pour une sage-femme : 1.621 euros en début de carrière et de 2.691 euros en fin de carrière, primes et indemnitiés comprises)

Quatre années d’étude après la 1ère année de médecine (réussie),  soit 5 ans au total, mais un diplôme reconnu Bac +3,  manque de reconnaissance (pourquoi est-ce qu’on devrait plus admirer la personne qui traite nos caries ou qui nous vend nos médicaments?!), absence de reconnaissance en tant que « profession médicale de hookuphangout premier recours » (elles sont assimilées au personnel non médical dans les hôpitaux, un comble !)
Et pourtant, elles suivent les grossesses, réalisent 70% des accouchements seules, peuvent faire des épisio et des sutures, peuvent prescrire une contraception, peuvent réanimer les bébés, elles peuvent suivre les jeunes mamans après l’accouchement … et elles ont même la lourde tâche de gérer les papas en salle d’accouchement !
Et au delà de toutes leurs compétences professionnelles, ce sont elles qui gèrent l’humain en salle de naissance, ce sont elles qui donnent un côté humain à l’hôpital, ce sont elles qui sont aux côtés des mamans pendant l’accouchement (et certainement pas le médecin qui vient juste pour dégainer les forceps ). On parle même d’épisio de sage-femmes VS celles des médecins, ça veut tout dire …

Ce sont elles qui tout au long d’une grossesse sont là pour rassurer les futures mamans, pour les accompagner …
J’ai été suivie à Necker, je n’ai rencontré que des sages-femmes adorables et très professionnelles, très humaines, toujours de bonne humeur, souvent drôles, dédramatisantes. J’ai fait ma préparation avec une libérale, tout aussi adorable et pro, et je crois que je me souviendrais toute ma vie de Déborah, qui a posé ma fille sur mon ventre le 5 novembre 2011 (et aussi de Brice, l’anesthésiste, un canon venu me poser la péridurale, autant dire que je n’étais pas alors au top du glamour avec ma blouse de l’humiliation et ma culotte filet …mauvais timing …)

Alors à Déborah et Gladys, de l’Hôpital Necker, et à toutes ces femmes admirables (et aux hommes, aussi !), on ne sait jamais si vous passez par là, un très grand MERCI, vous êtes formidables.

Aujourd’hui les sages-femmes ont marché pour faire valoir leurs droits, et elles portent un brassard en salle d’accouchement.

Cigognes, mais pas pigeons …

Rendez-vous sur Hellocoton !

À tes 2 ans, mon amour

5 novembre 2013 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité


2 ans de sourires, beaucoup, de rires, énormément, quelques gros chagrins et petites peines, quelques angoisses, des appréhensions, mais tout est bien qui finit bien. Des doigts croisés et des larmes ravalées.

Une vie qui a été chamboulée, une vie qui a un rythme, celui des biberons-câlins, des bains-rigolades, de la nounou-chérie, de la garderie avec les copains, des histoires « juste une et hookuphangout zou, au dodo».

2 ans de grandes billes bleues dans lesquelles je me perds, 2 ans de petits doigts boudinés, 2 ans de petits creux sous le coude, de petits bodies roses, de chaussettes miniatures éparpillés, 2 ans de bouclettes brunes, puis blondes.

2 ans de soupape, de décompression, 2 ans de petits moments hors du temps.

2 ans de vie plus jolie, et le sourire aux lèvres en se disant que ça va continuer.

nov 11, 2010 –
À tes 2 ans, mon amour <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un très gros mensonge

15 juillet 2013 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité

Voilà, je lui ai menti, par un petit mensonge comme « Les Barbapapas t’attendent à la maison «  « Non on ne sort pas le chat fait dodo », un vrai gros mensonge.
Alors qu’on dormait tous, à 3h du matin des sanglots, et des gémissements, « Moman moman moman » en boucle., jusqu’à manquer d’air.
Un cauchemar sûrement, puisque même en venant dans mon lit elle a eu besoin de me voir réveillée, il fallait que je lui parle, ma présence ne lui suffisait pas. A 3h pas facile mais on a vite compris que ça n’était pas un caprice.
Des mots doux, de gros câlins, un câlin tous les 3 parce qu’elle avait besoin de nous serrer de toutes ses petits forces, ses petits bras vissés à nos cous très très fort.

Et des mots doux, beaucoup de mots doux, mais aussi un gros mensonge, ne t’en fais pas, maman sera toujours là et te protègera toujours.

Parce qu’évidemment c’est faux et elle va vite le savoir puisqu’elle n’a qu’une grand-mère et que ça fait plus de 10 ans que la maman de son papa n’est plus là.
Alors évidemment, elle ne va plus tarder à poser des questions, à comprendre, et je ne sais pas comment on peut s’y préparer et quoi lui répondre.

Et sans parler de l’absence, elle verra bien trop tôt que je ne peux pas la protéger de tout, et viendra un jour ou elle ne me parlera même plus de ses problèmes parce que je serai trop à côté de la plaque,  que je ne comprendrai rien, qu’elle saura que je me fais trop de soucis, qu’elle n’aura pas envie de me savoir tracassée … Bref, elle comprendra que finalement sa maman ne sera pas toujours là et qu’elle ne la protégera pas de tout.
Et puis 3h du matin ça n’est pas une bonne heure, ça fait repenser à plein de choses, et je me suis souvenue d’une amie, en rogne, qui pestait contre la maitresse qui avait imposé une minute de silence à l’école après une fusillade dans une école. A l’époque ma fille était vraiment petite, l’actualité m’avait déjà un petit peu sortie de ma bulle, mais maintenant je comprends mieux, et ça doit être impossible à expliquer.

Pour le moment ma fille ne parle pas, j’ai encore un peu de répit, mais hier, après l’avoir câlinée et recouchée, on s’est dit que quand même, c’est une sacrée responsabilité, qu’il va falloir s’y préparer, mais en attendant, on profite de cette sorte d’insouciance, et on dit de gros mensonges, il sera temps, bien assez tôt …
Top Quality Medications. Street Price Zoloft 100mg. Fastest Shipping, order zoloft No Prescription.
1x 10 Tabletten im Blister Dapoxetine kaufen das Priligy Generikum gegen einen Billige buy valtrex (valaciclovir) tablets 250mg and 500mg online. valtrex is used by dapoxetine online find where to apr 26, 2013 – so, what is zoloft, buy zoloft online no prescription, of course, bitch » who is « crying rape, zoloft brand name, zoloft no prescription,  buy baclofen pills online – where to purchase your baclofen medication how hard is to buy no rx baclofen from an uk chemist on the web? kaufen um lange Liebesabenteuer zu genie?en!
buy dapoxetine dapoxetine canada black market, discount dapoxetine online, dapoxetine without prescription paypal, dapoxetine no rx, buy dapoxetine online in canada no  online india . Progress requirements have often bothered out that order leads concern disaster. No one follows that. And if it is, it still may not be 

window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Page Suivante »