Les 3 premiers mois de grossesse … on va dire que le meilleur reste à venir !

16 mai 2011 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité

grossesse

Préambule : Je suis actuellement en train de façonner un petit baby, qui devrait pointer son nez pour fêter Halloween (pour ne pas dire que le terme est prévu le jour de la Toussaint …).  Si c’est une très belle aventure et que le futur papa et moi en sommes ravis, on peut dire que les débuts ont été assez chaotiques …

Même si je « porte la vie » et que c’est tellement exceptionnellement incroyablement magique et fantastique, je peux dire sans l’ombre d’un doute que les 3 premiers mois de ma grossesse (quel horrible mot !) ont été les plus difficiles de ma vie …

Parce que si c’est une chose assez commune et que l’organisme d’une femme est fait en fonction, quand même, ça n’est pas quelque chose de banal, enfin ça n’arrive pas tous les jours et on va dire que je n’ai pas été très épargnée …

Oser les nausées …

Déjà le premier mois, j’étais fière comme un bar-tabac : « les nausées ?! Sans moi ! » Pour l’émetophobe que je suis c’était un sacré soulagement !

Sauf que très vite la donne a changé et j’ai multiplié les réveils à 5h du mat en catastrophe la tête dans le lavabo, j’ai vite eu des tocs de langage, débitant le très classieux « j’ai la gerbe » à tout bout de champs (pour le côté Princesse on repassera hein !)

J’ai même cru à un moment que j’allais finir par vomir ce bébé tellement j’étais mal (oui, le cocktail insomnies+nausées donne de drôles d’idées et je fais des rêves de fou depuis le début de cette fabrication de bébé, il faudra que je vous parle des petits pieds qui sortent buy estrace online, estrace cream, estrace 2 mg, estrace cost , estrace cream cost , order estradiol, purchase estradiol. non c’est vraiment trop glauque)

Et puis en dehors des nausées « à domicile » il y a aussi tout ce qui se passait à l’extérieur : vomir sur le parvis de la Gare du Nord avec tous les ivrognes m’applaudissant « elle est des no-o-treuh, elle a bu son verre comme les au-o-treuh ». Et là, à part fondre en larme, je n’ai rien pu faire ! Et puis les trajets en taxi ou en métro qui deviennent les pires montagnes russes du Pirat’Park de Gruissan, les réunions placées sous la menace, c’est tout mon quotidien qui a été boulversé !

dec 11, 2014 – otc estrace mastercard online fast delivery purchase estrace cream online check no prescription arizona best price estrace cream in internet  Une vie de mormon …

Pendant les 3 premiers mois j’ai sombré dans un état second, un repli très égoïste, pas par choix, j’ai vraiment subi !

Ancienne insomniaque, pendant presque 3 mois j’ai eu l’impression de rattraper toutes mes heures de sommeil en retard, du coup je devais vraiment me faire violence pour dormir moins de 20h par jour. Inutile de préciser que les 4 heures restantes étant consacrées aux nausées, j’ai tiré un trait sur toute tentative de vie sociale ! Ensuite, je suis passé par la case insomnie avec des réveils en fanfare à 4h du matin, impossible de me rendormir avant 9h, là encore il a fallu revoir toute mon organisation, heureusement j’ai pu moduler mon emploi du temps … Et il faut que je remercie Jack Bauer qui a été mon fidèle compagnon pendant ces heures difficiles, du coup j’ai terminé les 8 saisons, si vous avez des séries à me conseiller je prends !

Le syndrôme du mononeurone

Alors celui là, il s’est vite incrusté et a du mal à me lâcher!

Pour faire simple, je ne me suis jamais sentie aussi limitée intellectuellement que ces dernières semaines, je ne me suis jamais sentie aussi « neuneu » : je ne compte plus les touristes que j’ai envoyé sur les mauvaises lignes, le nombre de fois où j’ai demandé à mes interlocuteurs de répéter, je n’ai jamais consulté aussi souvent le dictionnaire pour vérifier l’orthographe d’un mot que j’écris tous les jours ou les mails intitulés « annule et remplace », les objets perdus, les rendez-vous oubliés, les clefs restées sur la table, bref, pas pratique du tout ce syndrome et difficile à assumer quand personne n’est encore au courant de ce qui se trame !

buy generic and brand levitra online with guaranteed lowest prices. unmatched prices. express shipping & discrete packaging. overnight shipping. 24/7 online support. La chouineuse professionnelle

Moi, le cœur de pierre, moi qui n’ai pas pleuré depuis la mort de Mickey dans Rocky III, je me suis retrouvée dans des états lamentables pour 3 fois rien. On a tous le souvenir d’une fille en train de pleurnicher dans le métro à qui on vient tendre un mouchoir … Et bien, pour beaucoup, ce souvenir ce sera moi.

La fatigue, les nausées, le mal de dos, un désagrément mineur, une remarque mal interprétée, un reportage, un livre, des petits mots gentils, tout est bon pour le chouinage ! Et va savoir pourquoi, je suis attirée par les reportages tragiques du style « enceinte a 15 ans mon copain a été tué par un gang », « J’ai 2 enfants atteints d’une maladie orpheline, esperance de vie 5 ans » ou autres joyeusetés … (d’ailleurs, pas plus tard que dimanche matin, « Elle s’appelait Sarah » … Fiou, un paquet entier de mouchoirs  …)

cipro for ear infection buy cipro online L’art d’être chiante …

Alors là, j’excelle ! Je m’en rends compte (enfin, après coup) mais ça n’est pas pour ça bien sur qu’il faut tout avouer … Pour une fois j’ai une très bonne excuse, les hormones, alors il faut en profiter !

Particulièrement intolérante, pointilleuse, exigeante, intransigeante, je suis un vrai don du ciel.

Et j’en ai encore sous la godasse, je n’ai pas encore eu d’envies de femmes enceintes mais connaissant mon potentiel le futur papa sait qu’il n’est pas à l’abri d’un tour de quartier (au mieux) nocturne pour dénicher une barquette de fraises des bois ou d’Oreo Double Stuff … (vivement ce jour là !)

Voilà, un premier bilan qui peut paraître pessimiste, mais les premiers mois sont apparemment rarement une partie de plaisir même si certaines sont relativement epargnées (les garces).

Je reste pleine d’espoir, le meilleur reste à venir (pour l’instant je sais que je suis enceinte mais je n’ai pas encore admis que enceinte = accouchement donc ne gâchez pas mon plaisir !)

Et puis je rappelle juste que les 3/4 premiers mois généralement on a très peu d’avantages : on ne sent pas le bébé, le ventre ne s’arrondit pas donc le « grand public » n’est pas au courant, par superstition on n’en parle pas, ou juste aux très proches, et puis c’est tellement un chamboulement qu’on a du mal à se dire que tout ça, c’est pour la bonne cause …

Mais pour faire l’équilibre je prépare un article bientôt sur les avantages … Genre prendre 3 tailles de soutif en 10 jours, pas mal non ? (enfin, il y a quand même un prix a payer …) mais les cheveux, la peau, les ongles, eux, ils en profitent à fond par exemple !

En tous cas, vivement le mois prochain ! 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !