Gamme Crazy Horse pour Sephora, show devant !

18 décembre 2009 par  
Classé dans A la Une, Beauté, Découvertes

sephora-crazy

Les filles du crazy, leurs seins magnifiques, leurs perruques, leurs lèvres rouges, tout pour faire frétiller nos hommes et nous rendre folles de jalousie !

Alors en attendant de nous lancer dans le show dénudé, on peut déjà jouer au crazy girls grâce à la gamme Sephora Crazy Horse, du make-up et des accessoires inspirés du mythique show parisien.

gamme-crazy-sephora

Au menu : le rouge à lèvres (pour lequel j’ai craqué, un vrai rouge qui claque et qui ne dessèche pas les lèvres, qui tient parfaitement, bref, tout pour plaire !), une poudre irisée pour le corps pour briller de milles feux sous les projecteurs, une palette pour les yeux, des faux cils, une trousse qui reprend la forme du célèbre canapé utilisé sur les tableaux et dessiné par Dali, des  nippies de la même forme (rebaptisés « bijoux de seins » par Sephora pour l’occasion ! ») et un petit canard vibrant avec une coiffe (amovible évidemment!) , petit clin d’œil au tableau le plus connu du show !

De 10 Euros pour les faux cils à 25 Euros pour la poudre, on ne se ruine donc pas pour ressembler au Crazy Girls !

Petites anecdotes et infos insolites sur le crazy pour l’occasion :

Toutes les danseuses du Crazy Horse portent la même référence de rouge à lèvres, spécialement choisi pour envouter le public.

Ce fut un authentique sergent anglais qui fit répéter les danseuses du Crazy Horse lors de la création de ce tableau en 1979.

Pour devenir danseuse au Crazy Horse, un des critères de sélection incontournable : 27 cm entre les deux pointes de seins ! (allez les filles, on sort toutes notre règle ! )

Une collection qui nous donne une belle occasion de nous faire offrir des cadeaux, quel homme n’a pas envie d’avoir une copine qui ressemble à une crazy girl ?!  ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une fille qui va au Crazy, crazy or not ?!

24 novembre 2009 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Sorties

crazy_girls []

Comme de nombreuses parisiennes, je ne suis pas très attirée par les lieux étiquetés « pour touristes » de la capitale, mais quand on m’appelle pour me proposer une place au Crazy Horse pour le nouveau spectacle « Désirs », où je n’ai jamais mis les pieds, je ne suis pas du genre à refuser.

C’est vrai que d’autres endroits de la capitale sembleraient plus indiqués pour passer une soirée entre copines, et que d’ordinaire je ne suis pas une férue d’ « effeuillage » et autres shows avec gambettes, seins et minous à l’air (déjà déçue du Lido), mais la curiosité d’aller dans ce lieu mythique a été la plus forte. Nous voilà donc à 20h devant le Crazy-Horse prêtes à boire du champagne et à profiter du spectacle. Après m’être improvisée photographe pour touristes devant la porte, je vais prendre place à une petite table ni trop loin, ni trop près de la scène dans cette salle au kitsch ravageur. Les « coupettes » sont pleines, tout comme la salle : c’est parti.

Les tableaux se succèdent mettant en scène de belles filles aux courbes très harmonieuses et sensuelles (Dieu, que la nature est vilaine), logique me direz-vous ! Mais contrairement à quelques mannequins squelettiques, les danseuses sont divinement proportionnées, musclées et relativement naturelles puisque qu’elles apparaissent à de nombreuses reprises sans perruques, et bien maquillées. Ce qui change du Lido où l’impression désagréable de voir des clones emplumés se dandiner m’avait gênée.
teasing_Louboutin

La mise en scène est très sympa, la scénographie bien ficelée, les costumes et accessoires très  chouettes (Ah! les escapins Louboutin…). Les corps sont mis en valeur par un jeu de lumière ou de reflets qui suggèrent plus qu’ils ne montrent, même si certaines danseuses sortent de scène en tenue d’Eve. Voilà précisément ce qui m’a déplu. Quand on va au Crazy-Horse, c’est pour voir de la danse et non un vulgaire streap-tease, et je trouve dommage qu’elles jettent leurs strings à la fin de certains shows.

Toute la subtilité de certaines chorégraphies, la magie de certains jeux de lumières sont gâchées par cette fin qui n’apporte rien : mettre en valeur des formes et des corps pour finir par voir un pubis noir taillé au carré, n’a pour moi aucun intérêt. Dommage donc de voir se terminer des danses aussi suggestives et sensuelles par ce geste superflu.

Alors, non je ne suis pas un homme, et donc par la cible privilégiée de ce genre de spectacle, quoique les femmes soient très nombreuses dans l’assemblée… à croire, d’ailleurs, que d’autres avaient eu l’idée de venir au Crazy entres filles.

Mis à part ce petit reproche, j’ai vraiment apprécié le spectacle et ai passé un bon moment.  Tout est chouette et je suis bien décidée à retourner, à part peut-être à cause du dernier tableau, qui m’a fait beaucoup rire ceci-dit, car c’était un brin ridicule ! Imaginez toutes les danseuses défilant sur une chanson horrible aux paroles idiotes sur les filles du Crazy et Paris, déclamées par un chœur (les danseuses ?) qui chante faux… C’est ébouriffant !

Alors si vous cherchez une idée de cadeau Noël pour votre chéri(e) ou un(e) pote, ajouter le Crazy-Horse à votre liste… vous passerez une soirée fort agréable et dépaysante!

Pour en savoir plus sur cette institution depuis 1951,se renseigner sur les shows, les horaires ou réserver en ligne  : le site officiel du Crazy.

Rendez-vous sur Hellocoton !