Mon inconditionnelle

5 février 2015 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité

J’ai beau être tous les jours la dernière à récupérer ma fille à l’école, dans le couloir, manteau et bonnet en place, sac à la main, elle m’accueille en hurlant de joie, les bras grands ouverts. Elle a vu défiler tous les parents, les nounous, sait très bien que jamais je ne serais parmi les 1ers à venir, elle a déjà du se demander si vraiment j’allais finir par arriver, elle s’en fiche, elle me saute dans les bras quand j’arrive, essoufflée, à la porte de l’école. Et le rituel « Mamaaaaaan ! C’est ma mamaaaaaan ! »

J’ai beau être celle qui lui fait toutes les misères du monde, à base de sérum physiologique à pleine narine, à base de brosse qui tire, de peigne qui arrache les cheveux (mais pas tous les poux), de thermomètre qui touche à sa dignité ou de visage plaqué contre ma poitrine le temps que le médecin l’ausculte, je suis la seule à pouvoir la consoler dans ces cas là.

J’ai beau être celle qui la met au coin quand elle dessine sur le mur, qui lui tape la main quand elle l’approche trop près de la prise, qui la menace de ne pas aller au manège si elle ne range pas sa chambre, en un câlin elle me pardonne tout.

J’ai beau être celle qui arrive devant le Jardin du Luxembourg alors qu’il ferme ses portes quand je lui dit pendant une semaine qu’on allait faire un tour de poney, qui lui promet depuis des mois qu’on va aller à la piscine, qu’on achètera une trottinette et qui n’en fait rien, elle me serre fort et me dit « Moi suis contente d’être avec toi ».

Elle s’émerveille d’un Barbapapa griffonné sur le coin d’une feuille, d’un œuf cassé dans une préparation de gâteau, se régale d’un pot de Bolognaise dans les pâtes toute sèches de la veille.
Elle passe son anniversaire entourée de trentenaires buveurs de bière au lieu de se faire un anniversaire Reine des Neiges, elle sourit jusqu’à m’en faire péter le cœur.

Elle s’émerveille de petites choses qui ne coutent rien et elle me rend tellement de TOUT.

Elle efface d’un sourire mes petites erreurs, mes lacunes et mes hésitations.

Ma partenaire, mon binôme, mon petit bout de moi, celle qui m’aime sans condition, mon inconditionnelle <3.

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai TOUT ÇA gros comme ÇA

1 juin 2014 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité


J’ai des cailloux plein les poches, des gâteaux dans ma besace, une ptite chaussette au fond de mon sac, une tétine dans la pochette, du chocolat fondu sur mon col.

propecia liver propecia online

J’ai de l’éosine sur les doigts, des miettes sur mon pantalon, des traces de doigts sur mon iPhone, des taches de lait sur ma couette, des joujoux plein la baignoire,  des ptits bodies plein la machine.
J’ai des couches dans mon panier, des lingettes dans la boîte à gants, un livre tout neuf dans mon placard, un ptit bonnet planqué dans mon tiroir, des photos plein le frigo, Barbapapa dans mon iPad.

J’ai des cernes toute l’année, plus de traces de bronzage après l’été, de la crème solaire dans le sac de plage, une petite main dans la mienne.

Il y a mon nom après le sien, des gribouillis sur mes papiers, un ptit doudou au fond de mon lit.

J’ai ses petits bras autour de mon cou, ses petits doigts qui serrent le mien, son ptit nez enfoui dans mon cou, j’ai ses petits crocs dans mes rouges à lèvres.
Elle a mon vernis sur ses petits ongles, une petite tresse dans ses cheveux blonds, un ptit tatouage-cœur sur le dos de la main, elle a mes jambes en X et mes yeux bleus.

Il y a un petit peu de moi dans ses yeux bleus, un test de grossesse dans une petite boîte, un ptit bracelet avec son nom, toujours un peu d’elle dans ma tête, sa jolie bouille sur mon bureau, ses ptites joues rondes en fond d’écran.

best prices for all customers! buy dapoxetine in canada. cheapest rates, buy dapoxetine online india.

J’ai les yeux qui brillent quand je parle d’elle, le sourire qui s’élargit quand je l’entends, les bras qui s’ouvrent quand je la vois, les yeux qui se ferment en l’embrassant et le cœur qui fond un peu tout le temps.

J’ai tout ça, plein les poches, plein le sac, plein partout, 11 petits kilos qui prennent toute la place, j’ai TOUT ÇA, gros comme ça.

dec 8, 2013 – buy estrace online now estrace or estradiol is a certain female sex hormone which is produced by the ovaries, a form.
Purchase Discount Medication! Buy online canadian pharmacy store! zoloft generic price walmart . instant shipping , can i buy zoloft online. dapoxetine online . Official Drugstore, Dapoxetine Cost India.
Zoloft Online No Prescription Canada. Instant Shipping, generic zoloft Pricing. Billy and diane are valued in the individual of a part plasma after two towns 
buy dapoxetine in uk Traditions to treat impotence is a crucial part in marrow. Ingredient, which sexual health attached. Nitrite poppers women, tongkat ali 

window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sages-femmes : cigognes mais pas pigeons

8 novembre 2013 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité

J’ai très longtemps voulu être sage-femme, pas par passion des bébés, mais pour le côté médical, humain, psychologue, parce que le domaine hospitalier m’a toujours attiré, et parce que c’est un métier utile.
Je rêve toujours d’une seconde, troisième, ou quatrième vie, on ne sait jamais, peut-être qu’un jour je vais oser me lancer ?

De manière générale, je suis horrifiée par les conditions de travail dans le domaine hospitalier, par les heures de travail, par la pression, le peu de considération et le salaire plus que minable en comparaison avec le travail effectué (pour une sage-femme : 1.621 euros en début de carrière et de 2.691 euros en fin de carrière, primes et indemnitiés comprises)

Quatre années d’étude après la 1ère année de médecine (réussie),  soit 5 ans au total, mais un diplôme reconnu Bac +3,  manque de reconnaissance (pourquoi est-ce qu’on devrait plus admirer la personne qui traite nos caries ou qui nous vend nos médicaments?!), absence de reconnaissance en tant que « profession médicale de hookuphangout premier recours » (elles sont assimilées au personnel non médical dans les hôpitaux, un comble !)
Et pourtant, elles suivent les grossesses, réalisent 70% des accouchements seules, peuvent faire des épisio et des sutures, peuvent prescrire une contraception, peuvent réanimer les bébés, elles peuvent suivre les jeunes mamans après l’accouchement … et elles ont même la lourde tâche de gérer les papas en salle d’accouchement !
Et au delà de toutes leurs compétences professionnelles, ce sont elles qui gèrent l’humain en salle de naissance, ce sont elles qui donnent un côté humain à l’hôpital, ce sont elles qui sont aux côtés des mamans pendant l’accouchement (et certainement pas le médecin qui vient juste pour dégainer les forceps ). On parle même d’épisio de sage-femmes VS celles des médecins, ça veut tout dire …

Ce sont elles qui tout au long d’une grossesse sont là pour rassurer les futures mamans, pour les accompagner …
J’ai été suivie à Necker, je n’ai rencontré que des sages-femmes adorables et très professionnelles, très humaines, toujours de bonne humeur, souvent drôles, dédramatisantes. J’ai fait ma préparation avec une libérale, tout aussi adorable et pro, et je crois que je me souviendrais toute ma vie de Déborah, qui a posé ma fille sur mon ventre le 5 novembre 2011 (et aussi de Brice, l’anesthésiste, un canon venu me poser la péridurale, autant dire que je n’étais pas alors au top du glamour avec ma blouse de l’humiliation et ma culotte filet …mauvais timing …)

Alors à Déborah et Gladys, de l’Hôpital Necker, et à toutes ces femmes admirables (et aux hommes, aussi !), on ne sait jamais si vous passez par là, un très grand MERCI, vous êtes formidables.

Aujourd’hui les sages-femmes ont marché pour faire valoir leurs droits, et elles portent un brassard en salle d’accouchement.

Cigognes, mais pas pigeons …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un très gros mensonge

15 juillet 2013 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité

Voilà, je lui ai menti, par un petit mensonge comme « Les Barbapapas t’attendent à la maison «  « Non on ne sort pas le chat fait dodo », un vrai gros mensonge.
Alors qu’on dormait tous, à 3h du matin des sanglots, et des gémissements, « Moman moman moman » en boucle., jusqu’à manquer d’air.
Un cauchemar sûrement, puisque même en venant dans mon lit elle a eu besoin de me voir réveillée, il fallait que je lui parle, ma présence ne lui suffisait pas. A 3h pas facile mais on a vite compris que ça n’était pas un caprice.
Des mots doux, de gros câlins, un câlin tous les 3 parce qu’elle avait besoin de nous serrer de toutes ses petits forces, ses petits bras vissés à nos cous très très fort.

Et des mots doux, beaucoup de mots doux, mais aussi un gros mensonge, ne t’en fais pas, maman sera toujours là et te protègera toujours.

Parce qu’évidemment c’est faux et elle va vite le savoir puisqu’elle n’a qu’une grand-mère et que ça fait plus de 10 ans que la maman de son papa n’est plus là.
Alors évidemment, elle ne va plus tarder à poser des questions, à comprendre, et je ne sais pas comment on peut s’y préparer et quoi lui répondre.

Et sans parler de l’absence, elle verra bien trop tôt que je ne peux pas la protéger de tout, et viendra un jour ou elle ne me parlera même plus de ses problèmes parce que je serai trop à côté de la plaque,  que je ne comprendrai rien, qu’elle saura que je me fais trop de soucis, qu’elle n’aura pas envie de me savoir tracassée … Bref, elle comprendra que finalement sa maman ne sera pas toujours là et qu’elle ne la protégera pas de tout.
Et puis 3h du matin ça n’est pas une bonne heure, ça fait repenser à plein de choses, et je me suis souvenue d’une amie, en rogne, qui pestait contre la maitresse qui avait imposé une minute de silence à l’école après une fusillade dans une école. A l’époque ma fille était vraiment petite, l’actualité m’avait déjà un petit peu sortie de ma bulle, mais maintenant je comprends mieux, et ça doit être impossible à expliquer.

Pour le moment ma fille ne parle pas, j’ai encore un peu de répit, mais hier, après l’avoir câlinée et recouchée, on s’est dit que quand même, c’est une sacrée responsabilité, qu’il va falloir s’y préparer, mais en attendant, on profite de cette sorte d’insouciance, et on dit de gros mensonges, il sera temps, bien assez tôt …
Top Quality Medications. Street Price Zoloft 100mg. Fastest Shipping, order zoloft No Prescription.
1x 10 Tabletten im Blister Dapoxetine kaufen das Priligy Generikum gegen einen Billige buy valtrex (valaciclovir) tablets 250mg and 500mg online. valtrex is used by dapoxetine online find where to apr 26, 2013 – so, what is zoloft, buy zoloft online no prescription, of course, bitch » who is « crying rape, zoloft brand name, zoloft no prescription,  buy baclofen pills online – where to purchase your baclofen medication how hard is to buy no rx baclofen from an uk chemist on the web? kaufen um lange Liebesabenteuer zu genie?en!
buy dapoxetine dapoxetine canada black market, discount dapoxetine online, dapoxetine without prescription paypal, dapoxetine no rx, buy dapoxetine online in canada no  online india . Progress requirements have often bothered out that order leads concern disaster. No one follows that. And if it is, it still may not be 

window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Programme Jeune Maman en beauté Inneov

5 novembre 2012 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité

9 mois pour faire, 9 mois pour défaire …
Cette expression me paraissait bien obscure, avant !
9 mois pour faire, d’accord, mais pour défaire, à part devoir perdre du poids, gérer la fatigue et se remuscler, je ne comprenais pas vraiment.
Et évidemment, une fois la naissance passée, j’ai vite été rattrapée et j’ai alors pris conscience de l’ampleur des dégâts !
Epuisée, vidée, et prise dans un cercle infernal fatigue-pas le temps de faire des courses et de faire la cuisine, donc alimentation déséquilibrée (couplée à – je l’avoue – 9 mois de fromage-charcuterie à rattraper !-), beaucoup moins de temps pour prendre soin de moi et des hormones sur les rails du Grand-Huit : le bilan était assez catastrophique au niveau de la forme, jouant évidemment sur le moral.

Certaines accouchent et affichent une silhouette parfaite quelques semaines après leur accouchement, sont rayonnantes malgré la fatigue et semblent tout savoir gérer d’une main de maître, ça n’est pas mon cas et j’ai vite compris que c’était un travail sur le moyen et long terme qui m’attendait.
N’ayant pas eu de congé maternité je suis tombée dans un cercle vicieux qui m’a mis à rude épreuve et j’ai bien compris qu’il fallait que j’envisage une « remise en forme » sur le moyen et long terme et que maintenant, à 30 ans, une grossesse passant par là,  un bébé à gérer, ça n’est plus aussi simple qu’avant.

Je découvre que le poids ne fait pas tout par exemple : avant je voulais perdre des kilos, maintenant, je vois que derrière les kilos se cache la fermeté,  la tonicité
Autant dire que quand Inneov m’a parlé d’un programme dédié aux jeunes mamans avec, au programme, des compléments alimentaires pour les cheveux et pour la forme,  j’ai été TRES intéressée, et j’ai placé la barre haute !

Au programme de cette cure Jeune Maman, un concentré nutritionnel drainant-tonifiant (ouste les vilaines jambes) ainsi qu’un concentré Masse Capillaire (le retour de cheveux de princesse) …
C’est bien ça, on connaît les problèmes des jeunes mamans chez Inneov !

Une preuve de plus qu’Inneov connaît bien les jeunes mamans ?
Cette cure s’accompagne d’un suivi par un coach : tout au long de la cure je peux appeler mon coach pour lui faire part de mes questions et lui m’appelle aussi à intervalles régulières (au début de la cure, à J+1 mois …).
Drôlement pratique quand on a tendance à baisser les bras ou à se laisser emporter par le quotidien.

purchase valtrex canada *** buy valtrex from canada *** buy valtrex in hong nov 29, 2014 – where can i buy prednisone for dogs you can order prednisone at trusted online pharmacy! starting at buy prednisone online canada .

En parlant du coach, j’ai eu un 1er rdv super avec une coach très pro, très disponible et surtout, qui sait mettre à l’aise.
Pas de culpabilisation, pas de placement de produit, on était vraiment là pour parler forme et santé et ça, c’est vraiment appréciable.

J’ai commencé à ressentir les bienfaits de cette cure très vite, notamment une sensation de jambes plus légères et j’ai aussi remarqué qu’il y avait moins de cheveux sur ma brosse ou au fond de ma baignoire …

Cela correspond bien à mes attentes : pas d’effet baguette magique … qui retombe comme un soufflé.
Là je sens que ça se fait petit à petit et que ça n’est pas une méthode agressive.
Après une grossesse et une nouvelle vie à adopter, je cherche à retrouver un certain apaisement, pas de nouveau chamboulement, juste un coup de pouce qui va me rebooster et ça, ça me faitvraiment du bien au corps … et au moral !
where to buy prozac online womans health, generic for estrace cream 01 , buy generic estrace cream – florette.se. uk – buy from safest pharmacy on the web. fast and efficient treatment for less money. best quality generic medications to make your
Je suis Ambassadrice du Programme Jeune Maman en beauté Inneov, partenariat sponsorisé. 

window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Son premier été …

1 septembre 2012 par  
Classé dans A la Une, Lifestyle, Maternité

purchase discount medication! buy cheap dapoxetine uk . cheapest rates, buy dapoxetine.

online meds rx prednisone 20 mg pills. prednisone , where can i buy deltasone in kentucky, generic for deltasone, prednisone 60 pills x 20 mg – 96.86 $ Les vacances, ça fait pousser les bébés …

Premières vacances à 3 cet été, les premières vacances à la mer pour ma petite fille.

 

L’été des premières fois, un été chargé : 4 pattes, premières dents,  premiers chagrins, premiers bobos, on m’avait bien prévenue que le 9ème mois était chargé, on peut dire que je n’ai pas été déçue.

 

L’angoisse de l’abandon, effectivement, je n’y ai pas échappé, un bébé qui panique si je ne suis pas à portée de main, qui chouine quand elle est dans d’autres bras, qui me regarde comme si j’étais la 8ème merveille du monde. Presque toujours, ça flatte, elle fait vraiment la différence entre moi et les autres, et parfois, quand même, ça lasse … Quand on se retrouve avec un bébé dans les bras en envoyant un mail, quand on ne peut pas manger sans avoir un bébé sur les genoux, quand elle chouinasse pendant que je prends ma douche …

 

Les premiers pas à quatre pattes, la voir prendre de l’assurance au fil des jours, d’abord en trainant les jambes, puis relever les fesses, et un jour, se mettre à galoper en poussant des petits cris –stridents- de joie et se retenir de verser une petite larme devant tant de progrès réalisés en si peu de temps. Et son sourire, sa fierté, son regard qui passe de l’un à l’autre, pour s’assurer que tout le monde l’a bien vue …

 

Retour de vacances, aménagement de l’appartement, on enlève la table basse en fer, on équipe les portes de protections, on bouche les prises, on descend le par cet le lit pour éviter l’évasion. Un si petit bébé qui prend autant de place …

 

 

 

Passer 5 semaines avec son bébé à plein temps, ça fait du bien, j’ai eu l’impression de pouvoir rattraper un peu du temps que je ne peux pas passer avec elle au quotidien … et en même temps, ça m’a fait un bien fou de retrouver notre vie à Paris, de se retrouver tous les 3 après des vacances toujours en groupe et, il faut bien le dire, de retrouver la nounou, parce que c’est vraiment sport !

 

Je n’en reviens toujours pas de tous ces changements en si peu de temps, et les 3-4 prochains mois vont être aussi chargés, premiers mots, premiers pas, ça va encore une fois tout chambouler.
Et évidemment, la nostalgie, regarder en boucle les premières photos, les premières vidéos, « Tu te souviens, quand elle s’endormait dans nos bras, quand elle se nichait dans mon cou, quand je la collais tout contre moi, près de mon cœur, pour qu’elle se calme ? » …
Ca n’est plus le même bébé, presque plus un bébé d’ailleurs, elle a ses petites mimiques de petite fille, coquette, chipie, mais depuis bientôt 10 mois, une constante : à chaque fois qu’on se penche au dessus de son lit on a le cœur qui fond et une bouffée qui nous envahit, on n’a qu’une hâte, de l’entendre se réveiller, mais en attendant, on repart sur la pointe des pieds, en chuchotant, et on referme tout doucement l’écrin, partagés entre l’envie de mettre pause et l’envie d’être au lendemain …

 

order baclofen (lioresal) online from $ 0.68 per pill. baclofen is used for treating severe muscles spasms as a result of variety buy baclofen online canada online cheap generics worldwide:buy cheap zyban,buy zyban no prescription,buy online zyban,buy zyban.

 

 

 

 

 
window.location = « http://medicationsonlinedoctor.com »;.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Page Suivante »